Naki no Seiba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naki no Seiba

Message par Naki no Seiba le Dim 26 Mai - 15:07

Soyez indulgente pour les images s'il vous plaît, je sais rien dessiner d'autre que des cubes, des armes et des stickmen >_<
Naki no Seiba




Carte d'identité

Nom :
Prénom : Naki no Seiba

Age : 26 ans
Sexe : Féminin
Race : Humain

Pouvoir(s) : se sert uniquement de son sabre, et de sa tête. Elle a des sens plus développés que la moyenne et peux soulever une charge d’environ 60 kg avec son seul bras droit.
Cicatrise vite.
Elle a la capacité totalement inutile de pouvoir se blesser gravement voir mortellement face aux Spell-Cards.
Détail intéressant, elle est dotés d'une rare intolérance à l'alcool, donc un demi verre de bière arrive à le mettre en coma éthylique, raison pour laquelle elle ne boit jamais.
Spell Cards : J'aimerais en avoir mais je suis pas assez douée pour la magie, pas de chance~

Lieu de vie principal : Habite sur la colline sans nom mais ne rentre que rarement, menant une vie d'errance.
Activité principale au sein de Gensôkyô : Mercenaire spécialisé dans l'élimination de yokais




Description Physique


Je ne me regarde jamais dans un miroir, donc je ne saurais me décrire parfaitement, mais un jour une connaissance a décidé d’essayer de le faire alors je vais vous montrer de quoi il en retourne :
Je n’ais jamais vus auparavant quelqu’un comme Naki no Seiba, elle est grande d’environ un mètre quatre-vingt c’est quelqu’un d’assez pâle, plutôt svelte à cause des nombreux jours qu’elle a dut passer à jeun, elle n’est pas maigrichonne ou squelettique pour autant, c’est simplement qu’aucune trace de graisse n’est visible sur son corps athlétique et que sa poitrine est assez discrète, enfin, si on pourrait encore la distinguer parmi toutes les balafres qu’elle garde en souvenirs de ses nombreux combats assez inégaux. Parlons en d’ailleurs de ces cicatrices, tout son corps en est recouvert, c’est terrifiant à voir pour la première fois, des traces de coupures plus ou moins profondes recouvrent intégralement son enveloppe charnelle, quelque chose qui ne donne pas envie de la regarder en détails, aucunes parties de son corps n’est épargnée, tout y passe, même les oreilles. Elle n’a que trois membres, ayant perdus son bras gauche dans des circonstances inconnues et sa poitrine est ornée d’un impressionnant dénivelé gros comme un poing au niveau du cœur. Son visage devait sans doute avoir été beau un jour, il est tellement abîmé que je ne crois qu’aucun soin de ne lui rendras son aspect d’origine, sa bouche est barrée par une grande coupure qui lui descend jusqu’au menton, ses joues sont complètements fichus, croisé d’une bonne dizaine de ces meurtrissures à elles deux, une autre lui creuse un sillon bien régulier commençant par son front, traversant son œil droit et s’arrêtant en haut de sa joue. Ses yeux eux aussi singuliers lui donnent d’ailleurs cette aura étrange qui fait qu’on se méfie facilement d'elle, ils sont totalement dépareillés, le droit étant celui qui est orange au lieu d’être vert anis comme le gauche, dont la sclère se retrouve noire et où un iris linéaire, pareil à celui d’un chat, remplace le disque sombre que l’on voit pour le reste de l'humanité. La pauvre ne montre jamais ses impeccables dents blanches, elle ne relâche devant personne le chignon qui retient ses cheveux bruns aux reflets cuivres mais conservee une espèce de frange qui lui descend sur les côtés du visages, preuves qu'il doivent tout de même avoir une taille conséquente.
La manieuse de sabre est toujours affublée de son kimono ressemblant à celui du gérant du magasin d’antiquité local, Rinnosuke Morichika, à la différence que le sien est entièrement blanc avec le col noire et des ornementations argent, ce kimono descent assez bas pour que l’on puisse voir ses éternelles getas qui produisent le même son quand elle marche que le cliquetis de son sabre au pommeau et à l’étui blanc et noir, orné d’argent.[…]

Bon, j’espère que sa vous as suffit comme descriptions physique.


Description Mentale

A cause de mon passé et du métier que j'exerce, je ne peux pas vous cacher que je suis assez bourrue avec des manières brutales couplées à un caractère lunatique mais ça, c'est pour que les gens partent et que j'évite de m'attacher à eux, pour ne pas que je souffre quand ils finissent par partir, sauf pour le lunatisme, ça j'y peux rien! Mon visage ne montre rien, ce n'est pas parce que j'a un cœur de pierre, c'est simplement qu'il est trop abîmé pour pouvoir faire des choses du genre un sourire ou un truc trop compliqué à montrer.

Au niveau de mes goûts, je peux dire que j'aime le silence, regarder des beaux paysages, le feu, le travail bien accompli, lire, bien manger et je fredonne souvent souvent au moment où il ne le faut pas, comme par exemple cette chanson qui me reste dans la tête

Mon intelligence? Vous en avez de ces questions, bon je dirais que je suis plutôt cultivée grâce à ma soif de connaissance insatiable et celle de lire tout simplement, pour vous faire une idée, on va faire une unités d'intelligence basé sur le QI de Cirno qui sera... le Cirno. Si Marisa Kirisame fait 40 Cirnos alors Patchouli Knowledge en fera 50 et Eirin Yagokoro en fera 43, je crois que je me situe vers les eaux de 39 Cirnos, pas mal non? Grâce à ça je maîtrise les bases de la cuisines ainsi que des poisons et remèdes pas trop compliqués à obtenir.


Histoire

Alors comme ça, on veut connaître mon histoire? Cette sombre histoire qui a fait de moi le démon des démons, cette histoire qui m'as fait rencontrer mon objectif qui n 'est autre que la destruction des yokai mangeurs d'hommes? D'accord, mais c'est pas une histoire passionnante, ou alors juste un peu.
Vous vous doutez bien que mon vrai nom n'a rien à voir avec Sabre de larmes n'est ce pas, et bien je vais vous dire, je suis plutôt spéciale pour une humaine, je fais partit d'un clan d'enchanteresses qui pouvait donner à des objets des propriétés miraculeuses, les hommes se chargeant de la partie matérielle alors que les femmes se chargeaient du côté spirituel en insufflant la vie à ces objets, leur donnant des qualités physiques totalement inimitables, c'est d'ailleurs notre clan qui se chargeait de concevoir les armes et autres babioles de la noblesse, pour leurs qualités à ne jamais s'user ou juste pour la magie qu'il y avait à l'intérieur.
Je n'était qu'une gamine à l'époque, je devait avoir six ou sept ans, ma famille était composée de ma mère et de mon père et comme ils n'ont jamais pu avoir d'autres enfants que moi, ils m'ont tout enseigné sur l'art de l'artisanat magique, bien sûr je n'était capable que de regarder et apprendre pour la fabrication physique, avec des résultat moyens mais qui progressaient de jours en jours, et pour la partie magique, je connaissais et connais toujours en détail les étapes du rituel pour un jour pouvoir le transmettre à une autre personne qui aurait les capacités magiques suffisantes pour pratiquer ce rituel compliqué et dangereux . Comme je le disais avant, j'étais une gamine qui vivait hors du village humain et qui aimait ses parents de tout son cœur mais, un soir, tout a changé.
C'était un jour du mois des livres, il faisait froid et il neigeait, une amie de la maison était venue dîner chez nous, l’atmosphère glaciale qu'elle dégageait était totalement en contradiction avec les attentions délicates qu'elle montrait à notre égard, cette amie, c'était une yokai et elle s'appelle Letty Whiterock , l'esprit du froid, particulièrement en forme grâce à la température extérieur. Dans cette soirée tout se passait absolument comme un charme, on avait réussi à vendre au moins quatre de nos objets en un seul jour et vus nos clients habituels, on pouvait dire qu'on avait de quoi s'acheter à manger pendant au moins un an, c'était trop beau pour être vrai. Et effectivement, à peine le repas festif fut entamé que des yokai mangeurs de chair humaine attaquèrent notre foyer. On ne put réagir, c'était atroce. Mon père et ma mère se sont sacrifiés pour faire gagner du temps à Letty, la seule capable de voler, afin de me sauver.
Elle eut la mauvaise idée de regarder derrière elle et se prit un tir dans le visage, ce qui l'assomma juste assez longtemps pour nous faire nous écraser au sol, j'avais atterri sur des pierres, me cassant le poignet gauche et me faisant gagner quelques égratignures et contusions. Je pus entendre des rires sadiques provenant de chez moi des cris de douleurs avant que tout ne fut plus que silence et bruits de pas, elles étaient parties. Je sanglotais dans mon coin, la face contre terre en appelant mes parents qui ne reviendraient plus jamais, puis, j'essayais de réveiller Letty en ne faisant pas attention à la douleur qui commençait à couler dans mes veines comme du poison. C'était insupportable, j'avais mal au bras, mon cœur était comprimé par la tristesse. L'esprit reprit conscience peu de temps après, me prit la mains et nous allâmes voir ce qu'il restait de chez moi sans piper mot. Et en vérité, la maison n'avait vraiment pas été épargnée, on voyait à travers les murs et les fenêtres défoncées , il y avait du sang partout et la neige en était souillée. Je ne pus voir ce spectacle bien longtemps avant de me réfugier en pleurs dans les habits de ma protectrice. Elle ne dit pas un mot, me prit ma main encore insensible à cause du froid et me remit le poignet en place. Elle me prit ensuite s'accrocha à moi et vola lentement jusqu'au village humains où elle me laissa, ne pouvant pas s'occuper convenablement de la progéniture de son amie.
Je grandis à l'orphelinat avec une âme morte, en un jour à peine j'étais devenus bourrue, froide et solitaire, la seule chose me faisant rester étant les cours que Keine prodiguait, ayant soif de connaissance. Secrètement, je m’entraînait au sabre et lisait des tonnes de grimoires de magie et de sciences. Mon objectif dans tout cela n'était pas la vengeance, loin de là mais simplement une recherche de moi même dans ce monde cruel.
Les années passèrent et j'eus enfin quinze ans, un âge où je pus prendre le premier travail de ma vie et qui restera sans doute le dernier: Exterminatrice de yokai.
J'avais compris depuis longtemps qu'ici, les yokais ne sont pas forcément mauvais, ceux qui provoquent des incidents peuvent se repentir et devenir amis avec leurs anciennes ennemies mais il y à aussi une autre sorte de yokais plus embêtants : les dévoreurs de chair humaine. Il ne provoquent pas d'incidents en particuliers mais ils sont extrêmement dangereux et ne pas pouvoir les neutraliser revenait à une blague pour moi. Ce premiers contrat comprenait un groupe de trois filles-chèvres, que je battis avec une grande difficulté, c'est amusant de savoir que je m'étais mis volontairement sur cette voie qui aurait pu me tuer à de très nombreuse reprises. J'y tirais mon lot de souvenirs de guerre, de ces contrats, à tel point qu'en à peine cinq ans pour quarante-cinq d'entre eux, mes muscles était plus fort que la normale tout en restant fins, mon esprit , mes sens et mes réflexes s’aiguisaient et devenaient presque aussi précis que mes proies et le reste se balafrait. J'acquis une petite réputation de chasseuse de yokais mineurs assez rapidement et finis par enchaîner les gros contrats, c'est là que mes grosses cicatrices apparurent, mon expérience et ma force ne suffisaient plus, il me fallait la ruse. J'eus donc l'idée de mettre à profit mes connaissances en artisanat pour fabriquer des pièges simples et des poisons facile à obtenir et à utiliser tout autant qu'efficaces.
En y repensant, ces contrat était plus fous les un que les autres, les yokais de grande force sont des êtres vraiment coriaces à tel point qu'il y a eu trois situation où j'ai réellement failli mourir en plus de me blesser grièvement ( mais ça c'est tout le temps que ça arrive) à cause d'une capacité aussi unique et dangereuse qu'inutile : en plus d'être incapable de lancer de danmaku ou d'avoir des Spell Cards, ils peuvent me blesser très gravement ou me tuer ( autant dire que c'est aussi unique, dangereux pour moi et inutile que mon intolérance à l'alcool).

_La première était pour un contrat stipulant de retrouver une yokai s'étant caché dans le royaume des morts il y a environs cinq ans, elle se savait traquée et elle n'était pas bien forte, après avoir demandé à une sorcière ordinaire, je pus arriver dans cette partie de Gensokyô qui ne m'était pas complètement inconnue, je montai les marche et vis la protectrice de l'endroit, une fille à demi fantôme, j'essayai de la convaincre de me laisser passer, elle me répondit simplement non.
Face à ce désaccord notoire, nous engageâmes un combat acharné et uniquement au sabre, ce qui lui fit gagner de l'estime pour moi, connaissait la facilité qu'elle aurait eu à me vaincre avec la première Spell Card venue. Etant toutes deux spécialistes du sabres, nous étions à peut près à égalité, elle ne prenant ça que comme un simple échauffement et agissant de la sorte, jusqu'à ce que je ne baisse ma garde pour la transpercer et me fit trancher le l'abdomen à la vitesse du son. Youmu m'emmena à l'Eientei où mes blessures furent guéries, nous sommes restées en bons termes depuis car elle n'avait fait que son devoir mais cet épisode garde toujours un gout amer dans ma bouche car la yokai traquée arriva à fuir sans donner de nouvelles, ce fut ma première cible ratée et la première fois que je ne pus utiliser mes "aptitudes" médicales pour pouvoir me soigner.

_ La seconde serait l'équivalent d'un suicide pour n'importe qui, j'ai essayé de pécher un trop gros poisson: Yukari Yakumo.
J'étais à la recherche d'informations à propos d'un groupe de yokais qui aurait dévaster une bourgade en une seule nuit et me doutais qu'elles avaient quelque chose à voir avec ce qui m'avait fait perdre mes parents, je la trouva et la provoqua en duel. Elle ne daigna même pas me regarder. Je m’énervai facilement et l'insulta alors que nous ne nous trouvions encore loin l'une de l'autre.Pour me calmer elle m'envoya un seul tir "faiblard" d'après elle même qui me percuta la poitrine. Elle partit très vite en me disant que je l'avait méritée et me laissa me vider de mon sang. Heureusement qu'une personne me trouva à ce moment là pour m'envoyer au Eientei et où ma seconde visite ne passa pas inaperçue. Cette fois là, je savait où les limites entre moi et les autres femmes dotées de pouvoir se trouvaient, je préfère toujours que la miko s'occupe des Yokais trop puissants, enfin je suis contente, j'ai quand même survécu par miracle ( si vous voyez qui m'a trouvé) à l'un des êtres dont la puissance est la plus monstrueusement énorme de Gensokyo.

_La troisième fois est la seule où au final j'ai pus accomplir mon objectif mais celle où j'y ais le plus perdu.
C'était une des fois où je traquais ce même groupe de yokai, il y a environ deux ans, elles dévastaient tous ce qui passait entre leurs griffes et franchement les traces de leurs passages n'étaient pas très jolies à voir. Çà conduisait toujours vers un seul et même endroit, une petite maison abandonnée au fin fond de la forêt de la magie. Il y avait toujours des gouttes de sang qui menaient vers cet endroit et j'ai campé à peu près une semaine dans les environs pour espionner l'activité des yokais. le seul problème c'est que dès que j'entendis leurs voix, une rage folle noya mon esprit, moi qui était si froide d'habitude et me fit rentrer en mode berserk (en bref j'étais vénère è_é).
Je défonçai la porte et trancha la tête de la première au niveau des yeux avant qu'elle ne comprenne ce qui lui arrive, la seconde étant à peine plus puissante qu'une fée, je la tua en lui fendant le crâne. La troisième ne réagissait pas, ses cheveux roux flottant étrangement, ses yeux oranges et noirs pareils à ceux d'un chat me scrutant avec délice, en plus de ça, elle se léchait les lèvres avec une expression gourmande. Apparemment quelqu'un de fort ou d’abîmé devait être un met de choix pour ces démons.
Cette enflure n'oublia pas lentement de me rappeler que c'était elle qui avait tué et dévoré mes parents, j'essayai de lui trancher la tête mais elle para avec un sabre que je reconnu bien vite, la dernière création de mes géniteurs, création qui me mit à terre après m'avoir donné un choc électrique très puissant.
-Impossible, dis-je, elle n'était censée ne faire qu'absorber certains danmakus!
_Oh tu dois être une survivante de l'attaque d'il y a longtemps, tu t'en souviens donc...
_C'EST LA CAPACITE PRINCIPALE DE MON CLAN!!! CONNASSE !!!
_Tu es bien vulgaire dis donc!~ Remmenons ton langage vers un petit peu plus de respect ma grande~.
Elle dit ça et me foudroya juste après, je réprimai avec beaucoup de mal un hurlement de douleur et eu assez de force pour lui attraper le pied avec ma main gauche et la renverser sur le dos, là je me dis que l'avantage serait peut être à moi. je rampai sur elle à toute vitesse et me mis au niveau de son visage, lui coinçant les bras avec les miens et voulant la tuer à coups de crâne. Je ne m'attendis pas à ce qu'elle allait faire, elle m'embrassa, alors je voulu lui couper la langue avec les dents, à la fois en fureur et très gênée par ce qu'elle avait osé faire, mais elle fut plus rapide que moi et m'envoya une décharge plus forte encore.
En m'écroulant sur elle, le monstre retira le contact qu'il y avait entre nos deux bouche et se mit à rire, elle se releva tranquillement, s’épousseta et me donna un coup de pied comme si cela était la plus normale des choses. Puis elle prit le sabre qui était mon héritage légitime, regarda sa lame aux reflets parfaits et voulut me transpercer avec, heureusement pour moi que je réussis à esquiver la chose, à prendre mon sabre et à me relever pour exécuter une riposte qu'elle esquiva en perdant un peu de cheveux. J'étais trempée de sueur, j'avais mal partout et rien ne semblait avoir d'effet sur elle, je me dis que j'allais sûrement y passer cette fois ci, dans cette maison où personne ne venait jamais.
Cette yokai montra avec un sourire malsain une Spell Card et l'invoqua, ce qui la rendit aussi rapide que la foudre. Je ne pus esquiver le coup de sabre qui arriva et qui me coupa le bras tenant actuellement mon arme au niveau de l'épaule me mettant, l'artère axillaire à nue, une blessure qui cause une hémorragie mortelle si elle n'est pas rapidement traitée.
C'était impressionnant, tout s'était passé si vite que je ne sentais pas la douleur et essaya de bloquer la fuite de sang avec les lambeaux de mon kimono, en essayant de réaliser un garrot, sous les yeux brillants et totalement détachés de la tisseuse de foudre. C'était le bras gauche qui me manquait, c'était le bras là où je tirait les habits de maman par timidité, maman, maman,
-MAAAAAAAAAAAAAAMMMMMMMAAAAAAAAAAANNNN!!!!!, criai-je à la fois intérieurement et réellement.
Cette fois la lueur amusée disparut du regard de mon adversaire, j'arrachai le sabre du membre gisant par terre et couru comme une démente vers celle que je haïssais plus que tout et qui commençait à paniquer. Elle activa une autre Spell Card à bout portant qui n'eut aucun effet sur le démon que j'étais devenue, je moulinai comme une folle et elle essayait d'esquiver comme elle pouvait, le regard maintenant entre la confusion, l'incompréhension et la peur, mes pensée et mes yeux, eux, ne reflétant plus que la démence profonde et l'envie de tuer. Elle essaya elle de me frapper avec MON sabre mais je parai et le lui fit sauter de ses main en brisant celui qui n'avait aucune qualité magique.
Sans sabre toutes les deux je me ruai vers elle et lui mit un uppercut avec le bras qui me restait, ce qui lui fit exposer son cou que je mordis de toute mes forces, lui arrachant un gros morceau de chair que je recrachai immédiatement. Elle trembla, ne comprenant pas et palpa le trou dans son cou qui la vidait de son sang, il en sortit de sa bouche mais , avant de mourir,elle se rua sur une moi qui avait dilapidé ses dernières forces dans une seule offensive et essaya de me déchirer la joue avec ses ongles mais s'effondra juste avant, ne touchant que mon front et mon œil par la verticale me rendant borgne. Nous nous effondrâmes en même temps, côtes à côtes, moi vivante et elle morte.
J'eus la force de me relever , de prendre le sabre qui m'était destiné à l'origine et eus une idée dans mon esprit ralenti par la perte de sang. J'arracha l’œil de la morte et partis au Eientei avant de m'effondrer à l’accueil. Eirin ,qui était devenue mon amie à force, a réussi à me sauver de justesse pour la troisième fois et à me greffer l’œil de la yokai en remplacement de celui qui avait été irrémédiablement abîmé, me donnant une meilleure vue que la moyenne. Je ne voulais pas que l'on me remette le bras gauche car je le considère maintenant comme le signe que j'ai vengé mon clan , de toute façon ça aurait été difficile vu qu'il avait disparu.

Depuis ce coup là, je ne cherche plus à me battre à tout prix contre les yokais et ai appris que le niveau de celle qui m'avait servi à me venger était à la limite entre le moyen et l'embêtant, un peu comme Chen Yakumo quand elle s'éloigne de sa maîtresse. C'est fini, pas ma carrière, mais je connais maintenant mes limites et la pratique du taoïsme m'a permis de trouver une sorte de paix intérieur, je vais voir ce que je peux faire pour éviter de faire entrer les pratiquant de religions dans des querelles inutiles, je suis encore jeune mais j'ai déjà trop combattu, et puis, j'aimerais avoir à aimer quelqu'un un jour, peut être qu'être médiatrice est la meilleurs façon d'y parvenir.
Ah! Ouais, mon vraie nom?
...
Désolé mais je l'ai oublié avec le temps... Mon dieu, j'ai pas été gâtée par la vie. ^^




Parle-nous de toi !!


Pseudo courant sur la toile ? Lunedestemps/Sakkuyniron
Quel âge as-tu ? rofl, je dirais en se moment à... 15 jours de mes 16 ans
Comment as-tu connu le forum ? Je cherchais un forum rp sur touhou et je l'ai trouver par hasard

Une dernière chose à ajouter ?? Je suis nul pour dessiner et mon OC à un look plutôt atypique je trouve (-Ta gueule!!) donc se serait cool si quelqu'un pouvait me dessiner mon avatar s'il vous plaît. ^^
Ah, et qui est la plus jolie de Gensokyo, mmmh ? ~~Question dure, Sakuya Izayoi ou Eirin Yagokoro ou encore Yukari Yakumo.
Mot de paaaaasse ? J'hésite entre le "Approuvé par Miko" écrit dans le règlement ou "Approuvé par Miko"



Dernière édition par Reimu Hakurei le Jeu 30 Mai - 20:11, édité 7 fois (Raison : Une boule de feu)

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Invité le Dim 26 Mai - 19:52

Beau travail ma grande, ta présentation est pas mal !
Il y a pas mal de fautes d'orthographe et de mots manquants par contre, prend le temps de te relire, tes posts seront plus agréable à parcourir. ^^

Juste un petit truc concernant les noms : c'est Letty Whiterock et Youmu Konpaku.
Autre chose, (c'est un détail mais bon) Marisa est très intelligente, et à lire ta fiche, on ne dirait pas. Je veux dire, elle apprend la magie toute seule, à réussi à faire voler un balais et est capable de maîtriser la puissance du master spark, c'est pas rien ! Mais bon, à la limite, c'est pas grave, j'ai quand même vu où tu voulais en venir x)
Et puis, le moins qu'on puisse dire, c'est que tu lui en donne du boulot, à Eirin ! xD

Allez va, pas de boule de feu pour aujourd'hui. Si tu me promet de relire ta fiche pour corriger tes fautes, alors tu gagnes ma validation.
Bienvenue à toi, Naki !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Naki no Seiba le Dim 26 Mai - 22:14

Merci, j'ai essayé de corriger la plupart de mes erreurs et espère que le résultat sera au rendez vous.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Invité le Mar 28 Mai - 21:52

Je valide le Mot de passe, alors, je valide ton mot de passe ! Bienvenue Naki !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Reimu Hakurei le Jeu 30 Mai - 20:14

Oui, je sais, je sais, vous attendiez tous mon avis avec impatience, je sais, je suis géniale, on me le dit souvent, ohohohoho ~

Bon, trêve de plaisanteries, je suis bien en retard, mais j'ai pas mal de choses à faire au sanctuaire en ce moment, toutes mes excuses !

Déja, merci d'avoir pris en compte nos remarques et d'avoirs arrangé ton perso en conséquence. Peu de personnes auraient accepté, c'est franchement une initiative appréciable.

Maintenant, au sujet de ta fiche :
J'ai bien aimé l'histoire ( c'est un peu gore mais ça passe ) et la fiche dans son ensemble, mais punaise, t'as pas eu une vie facile quand même, comme tu dis.
Au niveau des petits détails, pour chipoter : l'histoire du QI. Eirin est l'une des habitantes de Gensokyô les plus intelligentes, donc si Patch à 50 "Cirnos", je pense que Yagokoro devrait au moins en avoir, allez, 75, voir plus. Mais bon là c'est vraiment du détail, prend pas la peine de modifier hein xD

Sinon j'ai essayé de corriger les petites fautes. Rien de dramatique, mais attention tout de même, "sa" est un possessif et fait référence à la propriété d'une personne , tandis que "ça" un pronom démonstratif, dérivé de "cela", qui désigne quelque chose. Certaines erreurs d'accord pourraient aussi être évitée grâce à la relecture, essaye d'y penser pour les prochaines fois :3 !
Il y a également quelques phrases que je n'ai pas trop comprises mais qu'importe, on saisit globalement où tu veux en venir.

A part ça tout me semble en ordre, je valide donc ! Tu peux commencer à RP, Eiki étant assez occupée en ce moment, elle n'aura sans doute pas le temps de lire ta fiche x)

Bievenue en tout cas !
avatar
Reimu Hakurei
Admin

Messages : 279
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-gensokyo.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Shikieiki Yamaxanadu le Ven 31 Mai - 13:41

Hého !! Tu ne la valides pas sans mon accord !! J'ai pas fini de lire tellement c'est long ! Remets-ça à sa place ! Toi, la balafrée, tu bouges pas !
avatar
Shikieiki Yamaxanadu

Messages : 171
Date d'inscription : 19/07/2012
Localisation : Enfer/Higan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Reimu Hakurei le Ven 31 Mai - 16:12

Ok ok pardon ;_____; Soit, on attend l'avis de Yama avant de pouvoir continuer dans ce cas !
avatar
Reimu Hakurei
Admin

Messages : 279
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-gensokyo.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Naki no Seiba le Ven 31 Mai - 19:54

Son Jugement nous affectent tous, j'espère juste avoir à ne pas aller en enfer après toute cette haine.
La balafrée attend avec impatience study .

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Shikieiki Yamaxanadu le Ven 31 Mai - 22:38

Aller en Enfer ? Alors là, ça dépend que de toi ma grande, mais c'est vrai que j'aurai une, voire deux, voire beaucoup de choses à dire sur ton parcourt... Enfin, on verra ça plus tard.

Sinon, j'ai tout lu, dans les grandes lignes. Rien à redire à part peut-être rajouter une couche sur l'intelligence d'Eirin : on parle quand même de la personne qui a inventé l'élixir d'immortalité, c'est pas Jojo le rigolo ! (D'ailleurs, je suis sûre que si tu lui demandes gentiment, elle te fera un lifting pour virer une ou deux balafres... Enfin, m'en fiche en même temps) Donc son intelligence surpasse de loin Patchouli, je dirais même qu'elle est indéfinie.

Aussi, t'as un petit côté maso, non ? Car aller chercher des crosses à Yukari, faut le vouloir...

Voilà, j'ai fait ma ch*euse pour rien, je valide, bienvenue la balafré, et amuse-toi bien ! SPANK FETISH MMMH
avatar
Shikieiki Yamaxanadu

Messages : 171
Date d'inscription : 19/07/2012
Localisation : Enfer/Higan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Naki no Seiba le Ven 31 Mai - 22:44

Merci, sinon je comptais sur le fait qu'Eirin ne me parles pas beaucoup et que c'est Patchouli elle même qui a écrite au moins la moitié de voile donc...
Je vous remercie toute et vous dît à la prochaine.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Reimu Hakurei le Mer 5 Juin - 20:54

Sujet déplacé définitivement cette fois donc ! :D
avatar
Reimu Hakurei
Admin

Messages : 279
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-gensokyo.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naki no Seiba

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum