Distinction entre le bien et le mal.[Shikieiki][Lou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Distinction entre le bien et le mal.[Shikieiki][Lou]

Message par Invité le Lun 31 Déc - 3:40

Depuis l'aube des temps l’être humain à toujours commis divers pêchés si infime soit t-il.
Ces fautes sont aux nombres de sept dont l'orgueil, la colère, l'envie, l'avarice, la paresse, la gourmandise et enfin la luxure.
Quelque soit la gravité de la faute ou les circonstances chaque humain à forcément succomber à un de ces mal que nous autres appelons les pèches capitaux.
Qui en ce monde à part les divinités peuvent vraiment dire qu'il sont blanc comme neige, surtout quand je vois le conflit sur la religion je ne suis même plus sur que ce soit vrai aux jours d'aujourd'hui.

Pour ma part, ce sont la colère et l'envie qui me ronge aux plus profond de moi et qui ne cesse de croître comme le temps qui s'écoule telle du sable d'un sablier s’écoulement de manière régulière.
En mon sens tout les formes de vie en ce monde font des erreurs intentionnelles ou non.
Étrangement, si ont voir ça dans ce sens tout le monde iraient en enfer et le paradis n'existerai pas, mais bon je divague.

Je sortis finalement de mon restaurant pour prendre ma pause vers la fin de l'après-midi généralement peu après la fin des cours des enfants du village.
Enfin j'appellerai pas ça une pause mais plutôt une longue récréation pour enfant, oui vous entendez bien les enfants du village me collent depuis un petit moment sans jamais me lâcher.
Heureusement que leur parents sont proche pour les récupérer sinon je serai coincé ici pendant un bon moment croyez moi !

Et puis c'est impossible de leur en vouloir ce sont des gosses ils sont jeunes et s'émerveillent devant tout et n'importe quoi tout comme je l'étais il n'y a pas si longtemps.
Quand j'y repense sa à commencer quand j'avais réparer le jouet d'une petite fille de douze ans qui avait casser sa poupée à l'école, depuis lors les rumeurs ce sont propagés à une vitesse ahurissante.
Sa renforcer ma sociabilité mais je ne voulais pas me ramollir pour l'instant ou à devenir un chic type... du moins pour l'instant.

Surtout que certain seraient capable de me filer le train dans la forêt et s'y perdre avant de servir de dessert aux Yokai, chose qui me briserai encore plus le cœur qu'avant.
J'aurai tout le temps à me reconstruire quand j'aurai restitué l'honneur de ma famille.
Je me demande fréquemment si je dois les chasser de ma mémoire ou de les garder encré dans mon esprit en chassant que plus j'y penserai plus je souffrirai.
Sa me fait rager ce choix horrible, passer pour un lâche en les oubliant ou s'en souvenir et en souffrir à en pleurer comme une serpillière en cachette à chaque que je vois quelques choses qui me font penser à eux aussi loin que je me souvienne de la dernière fois.

Flash-back

J'étais assis sur un banc dans l'allée du village avec une ombrelle pour me protéger de la pluie tombante qui jaillissait du ciel avant d'aller s'éclater aux sol.
Je restai ici sans raison apparente à me demander pourquoi je n'arrivai à trouver la force de retourner chez moi, sûrement que j’attendais que la pluie se calme avant de prendre la route.
Oui de la pluie un jour d'été à croire que les saisons sa n’existe plus enfin passons ce petit détail sans importance.

Aux loin, je voyais un groupe d'enfant d'environ dix ou douze à voir leur frimousses et leur tenues propre aux style vestimentaire de Gensokyo.
Arriver près de moi à un peine un mètre, ils me dévisageaient tous sans exception avec des sourires que je pourrai qualifier de «Kawai».
Je les regardant à un air nias qui voulait dire «qu'est que vous me voulez encore ?»
Une fille brune accompagné d'un garcon aux cheveux noir d'encre prit la parole devant moi, à noter que cette petite fille était la première depuis mon arriver à être venue me voir.

-"B... bonjour Lou-sama vous allez bien ? Me demanda la jeune fille d'un air timide."

-"C'est donc vous le garcon dont Yuki nous à parler qui s’habille bizarrement et qui fait des dessins magiques ?" Demanda le garçon à son tour avec des étoiles dans les yeux.

Ah la jeunesse de nos jours l'enfance c'est sûrement la période de notre vie ou nous les humains sommes le plus vivant après tout.
Je ne pouvais pas laisser ces enfants attraper un rhumes après l'école sa serai méchant de ma part. Je leur fit signe de s’asseoir à mes cotés en les gardant sous l'ombrelle pour pas qu'il se prennent la pluie.
Et puis «sama ?» cette petite me respecte tellement
quelle est prête à utiliser ce suffixe.
Alors la je suis complètement sur le cul par ce que j’entends, mais agréable surpris.

-"Yosh ! Les enfants je vois que vous avez terminer l'école et vous avez été bien sage après votre premier jours de cours ? Pour répondre vos question les petits, oui sa peut aller tous se passe bien pour moi ! Ensuite oui mon gars c'est moi l'humain qui se démarque des autres par mes habilles ça peut vous troubler mais je viens du monde extérieur."

Sérieusement combien de temps vais-je mentir, dire que je vais bien que je suis aux meilleur de ma forme pff.... tu parles d'une vérité j'ai tout le temps l’esprit torturer en permanente. A m'entendre je devrai avoir le nez qui s'allonge.

-"Hihihi je suis contente pour vous, et bien je... j'ai un cadeaux pour vous que j'ai fais à l'école pour vous dire que je vous considère comme un grand frère. Affirma la jeune humaine avec les joues colorés."

-"Mais avant de vous le donner on veut que vous nous montriez vous super pouvoirs de magicien,s pas avant. Acclama le garcon."

Un cadeaux pour moi ? Très franchement cette attention me réchauffais tendrement le cœur mais me rendais aussi mélancolique. Me voir comme un grand frère hein...
Si seulement j'avais encore la force de pouvoir l'assumer mais je ne veux pas retomber dans l'amour filiale ou fraternel plus jamais.
Sur l'instant sa ne changeant rien à l'intention, j'espère uniquement qu'elle dit ça maintenant et quelle m'oubliera quand elle grandira, c'est tout ce que je peux lui souhaiter à elle et... moi.

Je soupira prêt à leur montrer un petit tour rapide avec un sourire devant leur yeux étincelant.
Bon en période de pluie que puis-je créer ? J'ai trouver une sculpture de glace à mon image.
Je gribouilla un dessin aux sol avant de former un cercle ensuite je mis la paume de ma main dessus fessant jaillir des éclairs bleutés aux contacts, en fessant apparaître un double de moi fait de glace.

-"OUAHH TROP COOL !!! Hurla le garçon qui manquait de s'évanouir devant mon mystérieux prodigue."

Le petite fille sortit une poignée de seconde plus tard, un masque de loup ou de renard avec des yeux peint en jaune et des symbole en rouge de son dos quelle me tendis fièrent.

-"Tenez c'est un masque que Keine-sensei nous à demander de faire en travaux pratique commes on étaient la rentrée.
Comme ma sensei ma dit que mon masque était le plus réussie j'ai voulu vous l'offrir parce que je trouve que sa colle bien avec votre nom et votre personnalité !"


Le pompon, je savais que les délires sur mon nom allait bientôt fuser mais j'étais loin de me douter que ce serai à ce point la et part des gosses, il manque plus la remarque du loup qui hurle durant la pleine comme un gentille chien chien sans parler de la personnalité depuis quand je suis aussi rusé qu'un renard ou qu'un loup.
Non plus sérieusement devant cette scène, j'étais partager entre la gêne et le bonheur.
Un présent d'une fille que j'ai fait la connaissance depuis une semaine m'offre humblement un masque aux trait parfait parce quelle aime mon nom et ma façon de faire.
Je pouvais pas le retenir de lâché une petite l'armes.
Je commençai à être envahi par mes émotions il fallait que je parte immédiatement.

-"Merci ma petite c'est mignon et je t'en remercie. Dis-je en lui ébouriffant les cheveux avant de me léver du banc.
Bon je dois y aller et vos parents doivent se faire du soucis, à bientôt !"


-"Aux revoir Lou Onii-san. Cria la jeune enfant en agitant les bras dans tout les sens."

Arriver devant la forêt de bambou les larmes se mirent à couler toutes seul de mes yeux sans que je ne puisse faire quoi que ce soit.

-"Pauvre idiote ne t'approche plus de moi et arrête de me considérer comme ton frère, j'ai pas envie de continuer à souffrir à cause de tes considération de gamine..."

Je regardais clairement le masque en voyant mes larmes tomber dessus. Mais rien à faire je ne n'arrivai pas à briser ce cadeaux qui est à la fois fait par une gamine qui m'admire et qui me fait tant ressassé les événements du passer.
Une fois arriver dans ma maison je me coucha sur mon lit en regardant ce masque qui me fascinait et m’effrayait à la fois.

Fin Flash-back


Étonnamment personne ce jour-ci et c'est tant mieux sa me permet de souffler un peu et d'éviter de croiser ces morveux ingérables, encore heureux qu'il sont à l'école pendant que je suis aux restaurant.
Il fallait que j'ai un contact avec une personne pour parler, ou disons pour me vider la tête.
J'en peux plus de cette souffrance antérieur qui me dévore en permanence, tout ce mélange de colère de haine, de rancœur, de tristesse, de souffrance, de peine sont tous autant de barrière qui me retiennent prisonnier.
Je pris le masque de loup, oui je n'arrive finalement pas à m'en séparer depuis.
Je pris un chemin opposé à la forêt de bambou, quitte à se faire choper à vagabonder autant aller ailleurs tan pis pour le boulot ou ma quêté d'immortalité pour le moment j'ai perdu ma volonté d'avancer.
Je finis par arriver dans une autre forêt beaucoup plus disons... clair et tempéré.
Je m'aventure pas très loin dans le cœur de la forêt avant de m’affalé dans de l'herbe fraîche en essayant de dormir une heure ou deux.
Avec le masque que je mis soigneusement sur mon torse.

Spoiler:
mon masque adoré


Dernière édition par Lou Angelheart le Mer 9 Jan - 19:55, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Distinction entre le bien et le mal.[Shikieiki][Lou]

Message par Shikieiki Yamaxanadu le Ven 4 Jan - 17:01

Encore en pause à la recherche de la shinigami... Décidément, elle avait décidé de ne plus travailler du tout ces temps-ci. Si seulement elle était un peu plus avare... Ça l'aurait motivée. « Bon... Je suis à côté de la forêt de la magie... Je vais voir les magiciennes. » Il n'était jamais trop tard pour enseigner. En entrant dans la forêt, je vis quelqu'un couché sur l'herbe. Un humain, habillé d'une façon assez singulière. Des vêtements du monde extérieur, si je ne me trompais pas. Je cherchais dans mes souvenirs un humain comme ce garçon... Un nom me vint en tête : Lou Angelheart.
Humain venant du monde extérieur, il utilisait une technique appelée "Alchimie". Il tenait un restaurant dans le village... Il avait un masque sur son torse. Qu'est-ce qu'il faisait ici ?

- "Que fait un humain comme vous par ici ? C'est un lieu principalement habité par des magiciens. De plus, l'atmosphère ne vous dérange pas ?"

« Si c'est pour mourir, en plus d'être une mauvaise idée, il y a bien plus simple... »

- "Vous cherchez peut-être quelque chose sans l'avoir trouvé ?"
avatar
Shikieiki Yamaxanadu

Messages : 171
Date d'inscription : 19/07/2012
Localisation : Enfer/Higan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Distinction entre le bien et le mal.[Shikieiki][Lou]

Message par Invité le Mar 8 Jan - 21:58

Sa faisait environ une bonne heure que j'étais assoupie dans l'herbe fraîche avec les paupières fermés.
Bizarrement, je me sentais légèrement engourdie sûrement la fatigue c'est plus que probable.
Ma respiration me semblait de plus en plus lourde, serai-je en train de faire un malaise.
Je sais que je suis très émotif à cause de mon coté lunatique mais là sa commençai sérieusement à me préoccuper.
Soudain une ombre me cacha les rayons du soleil, aux même instant je vit une petit fille du coin de l’œil... et merde encore une gamine qui va me scotcher durant toute la matinée.
Pourquoi on ne peux jamais être en paix ici, c'est simplement hallucinant.
Mais ce chapeaux et ce bâton... serai-ce une des yamas de Gensokyo ?
Depuis combien de temps est t-elle la à m'observer ?
Je pensai que ces personnes restaient en enfer pour juger les morts.
Elle prit la parole après m'avoir dévisagé d'un air interrogateur :

-"Que fait un humain comme vous par ici ? C'est un lieu
principalement habité par des magiciens. De plus, l'atmosphère ne vous dérange pas ?"


Comme c'est amusant les yamas sont des enfants, franchement même dans mes rêves les plus dingues dans mes cauchemars les plus torturés jamais je n'aurai cru voir ça, sans blague comme cela ne peux pas changer ta vie, quand je vois ça je me dis qu'il n'y à pas pire comme incohérence.
Les yama sont censé inspirer le charisme et le respect et la tout ce que je vois c'est une fillette toute droit sortie de la cours de récré, il ne lui manquerai qu'un nounours.
Honnêtement je ne peux pas m’empêcher de sourire à cette remarque.
Enfin elle à beaux ne pas avoir le physique j'espère quelle à le caractère bien trempée pour son rôle de yama.
Bon cette yama ma poser une question faut bien que je prenne la peine de lui répondre et avec respect, qui sait ce quelle pourrai me faire avec son bâtonnet.
Je suis pas du genre froussard, mais cela me rappelle une remarque de mon père qui me disait méfie toi toujours des filles en particulier celle qui ont la plus petite taille.
J'ai envie de dire POURQUOI ?!
Et puis elle me demande si l'atmosphère me dérange, étrange non...
En un instant j’eus un déclique, mais bien sur sa expliquerai pourquoi je me sens engourdie tout d'un coup.
Ah seigneur, j'ai vraiment une malchance légendaire décidément.

-"Mes respects Yama-sama, je ne pensai pas que l'un des juges des morts viendrait un jour à ma rencontre, ça devient intéressant.
Eh bien disons... que j'ai voulu m'isoler quelques heures à l'abri des regards.
Apparemment je n'ai pas choisis le bon lieu pour méditer n’es-ce pas ?"
Dis-je en appuyant mon dos contre un arbre avant de montrer un visage impassible.


J'espère sincèrement qu'elle ne sait pas discerné la vérité du mensonge, si c'est le cas je suis vraiment dans de beaux draps moi.
La cerise sur le gâteaux c'est que je suis un très mauvais menteur, si franchement je dois me prendre
un coup de bâton à chacun de mes mensonges je risque de connaître le sens véritable du mot «châtiment»
Aussitôt que j'eus répondu à sa question elle manqua pas de réenchérir avec une autre.

-"Vous cherchez peut-être quelque chose sans l'avoir trouvé ?"

Elle avait vraiment bien choisie sa question la petite aux cheveux vert, que se soit par hasard ou instinctivement elle avait vraiment poser la bonne question aux bon moment.
Bien évidemment que je cherche quelque chose, sauf que ce quelque chose n'ait pas un objet ou plutôt des répondes à mes questions.
Pour ainsi dire je cherche à savoir si mes futures actions risquent de causer du mal aux seins de Gensokyo... le pire c'est que je serai capable de tuer, faire souffrir mes rares amis sans m'en rendre compte.
Sa tiendrai qu'a moi j'exterminerai tout ces Yokai si j'en avait le pouvoir.
Je me confie rarement mais dans le cas présent sa me semble nécessaire , reste à savoir si les yama gardent les confession des humains pour eux.

-"En effet je cherche quelque chose, enfin... des réponses que seul des personnes comme vous pouvez répondre.
Mais avant j'ai une demande à vous faire. Si je vous demande certaine chose les garderez vous pour vous, vous en faite le serment ?"
Demandai-je en la fixant tout en mettant le masque de renard sur le sommet de ma tête cachant la majeur partie de mes cheveux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Distinction entre le bien et le mal.[Shikieiki][Lou]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum