Une étrangère à Gensokyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une étrangère à Gensokyo

Message par Jade le Mar 27 Nov - 19:44

« Wouah ! » M 'exclamais-je « Quel magnifique soleil !!! »

Ce matin , je me suis levée tôt , je dois aller m'entraîner dans la forêt , pas loin du repère . Et en ouvrant les volets , je me suis aperçue que le ciel était d'un bleu magnifique et que le soleil rayonnait comme jamais ce jour là . Les oiseaux gazouillaient , les fleurs séchaient encore un peu la rosée qui perlait leurs doux pétales , et je me sens libre et légère .

J'enfilai à la hâte ma robe et mes bottes après avoir mangé , je me coiffais , et , brandissant mon sceptre et mon livre , je me ruais dehors pour aller m'entraîner . Par ce beau matin d'été , je sentais la nature s'éveiller autour de moi . J'étais heureuse .

Alors que je m'approchais de la forêt , un papillon me passa sous le nez . Qu'est-ce qu'il était beau !!! et toutes ces couleurs , tel un arc-en-ciel ! Je décidais tout à coup de le poursuivre . Qu'est-ce que c'était amusant !!! je connais la forêt , du coup , je ne faisais pas attention à où est-ce que je me dirigeais . Au bout d'un petit moment , je me rendis compte que la partie où je me trouvais m'était inconnue . Paralysée par l'inquiétude , je ne savais que faire , où aller . Le papillon tournait aux alentours comme s'il me narguait .
Alors , je décidais de continuer devant moi , ne sachant pas dans quelle aventure je m'engageais . Après ce qui me parut des heures de marche sans m'arrêter , j'aperçus de la lumière et constatais avec soulagement que je n'étais pas loin de l'orée de la forêt . Mais après seulement quelques pas , je fus prise d'une étrange torpeur . Je m'assis au pied d'un arbre , incapable de faire le moindre pas de plus , et m'endormis dans les secondes qui suivirent .

Lorsque je me réveillais , je ne pus pas dire combien de temps est-ce que j'avais dormis . Je m'aperçus que tout autour de moi , la nature avait prit les teintes jaunes orangées du début de l'automne , se mêlant magnifiquement avec les dernières couleurs de l'été .

« Mais où ais-je atterrit ??? »

Me demandais-je . Je ne su pas pourquoi , mais au lieu d'être inquiète et apeurée , j'étais plutôt sereine . J'avançais , et sortis de la forêt . Je me trouvais derrière un temple . C'était la première fois que j'en voyais un de mes propres yeux . L'excitation me prenait lorsque je décidais de visiter un peu . J'avançais prudemment . Une douce rafale de vent vient balayer la cime des arbres , et je fermais les yeux , écoutant cette douce rumeur .


Dernière édition par Jade le Jeu 25 Juil - 16:57, édité 1 fois
avatar
Jade

Messages : 36
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://keru.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Reimu Hakurei le Sam 1 Déc - 23:38

Il est à peine 10 heures et je suis déjà sur le pied de guerre. Il faut dire que je n'ai pas chaumé depuis l'aube ; à peine réveillée, j'attaquais le ménage du sanctuaire, et après avoir sué à la tâche pendant des heures, je peux à présent affirmer sans l'ombre d'un doute que cette vieille baraque en avait sacrément besoin ; entre la moisissure qui commençait à recouvrir totalement l'hôtel et ma boîte à donation pourrie jusqu'à la moelle, on peut dire que j'ai eu ma dose de micro organismes pour la journée. Enfin, maintenant qu'elle est briquée et astiquée de fond en comble, on dirait (presque) que ma chère donation's box est neuve, héhéhé ~

Et puis, j'ai profité de ce grand nettoyage pour commencé à dresser une liste de ce qu'il faut absolument rénover ; maintenant que les caisses sont pleines, je vais enfin pouvoir redonner à ce sanctuaire le faste qu'il mérite ! Dire que je dois ça à Miko... Et aussi à Nazo, qui m'a laissé quelques pièces discrètement pour ne pas me gêner plus que je ne l'étais au moment où Princesse Shoutoku m'a fait part de son faramineux don. La brave petite !

A présent je suis dans la cour, et je balaye les feuilles qui s'amoncellent déjà au sol ; l'été est presque fini à présent, et l'automne appose petit-à-petit sa marque rougeoyante sur la nature. Le feuillage des néfliers entourant le temple commencent à se teinter d'une belle couleur dorées, et le vent venu de la forêt est chargée d'une odeur boisée. Je vais bientôt pouvoir ressortir le kotatsu, hum ~ Rien que d'y penser je sens sa douce chaleur me réchauffer pieds.

Mais trêve de distraction, il me reste encore des tonnes de choses à faire aujourd'hui... comme par exemple finir de ranger cette vieille remise que j'ai laissé en plan depuis la dernière fois, et seuls les millions de Dieux savent combien de temps il va me falloir pour tout remettre en ordre dans cette pièce encombrée du sol au plafond !

C'est donc un peu en traînant des pieds que je m'y dirige : la remise se trouve derrière le bâtiment principal du sanctuaire, que je dois de fait contourner. En chemin, j'en profite pour flâner un peu : le ciel sans nuage est d'un bleu limpide, et malgré la brise fraiche qui souffle depuis quelques jours, il fait un temps magnifique. La journée s'annonce très belle.
Le soleil me met de bonne humeur, et j'en oublierais presque le travail colossal qui m'attend. Ainsi, c'est en chantonnant que je me dirige vers la cause de ma future crise de nerf :

"Quand j'ai plus de 300 yens de donation,
les bananes flottent comme des méduses
Bientôt on pourra boire pour le nouvel an
Lalalalala des sources près du sanctuaire, ne serait-ce pas mervei...


Mes Dieux, il y a quelqu'un devant la remise. Pitié, faites que cette personne ne m'ait pas entendu chanter.
Je reste un instant la bouche ouverte et les bras ballants, pétrifiée à cette idée. Il faut dire que mes capacités vocales sont plus que médiocres, et c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je ne pousse pour ainsi dire jamais la chansonnette.
Je secoue vivement la tête : tout d'abord, reprendre ses esprits. Ensuite, réfléchir. Ca me paraît un bon programme pour commencer.
De là où je suis, la fille ne peut sûrement pas me distinguer, aussi je l'observe quelques instants sans être vue : je ne l'ai encore jamais croisée à Gensokyô. Elle serait donc entrée au Pays des Illusions via mon sanctuaire ? C'est plus que probable. En tout cas, cela faisait bien longtemps qu'une chose pareille n'était plus arrivée.
Je plisse les yeux pour mieux distinguer ses traits : elle semble un peu plus jeune que moi, et est très mignonne -le genre de fille qu'on sert dans ses bras en hurlant des inepties comme "KAWAIIIIIIII DESUUUUUUUUU". Bien que je ne m'abaisserai jamais à de telles idioties, je dois bien avouer que l'inconnue est adorable. Je remarque également ses vêtements, vraiment différents de ceux que les habitants de la région ont l'habitude de porter. Plus de doutes possibles, c'est bien une humaine venue du monde réel. Hors de question que je la laisse seule dans la nature, ignorante qu'elle est encore des dangers de ce nouveau monde qu'il entoure.
J'accours donc vers elle en l'interpellant :

"Hé oh !!"

Elle se retourne prestement vers moi, et c'est seulement à ce moment là que je remarque le sceptre en or et le livre qu'elle tient dans les mains. Serait-ce une sorte de magicienne ?

Je suis à présent arrivée à sa hauteur ; essoufflée, je prend quelques secondes pour calmer ma respiration.

"Bienvenue à Gensokyô ! Fini-je par lâcher en soufflant comme un boeuf (je n'ose imaginer ma tête après ma frayeur et cette course : je dois être toute échevelée et je sens que le ruban noué dans mes cheveux est à moitié défait. J'éspère qu'elle ne me prendra pas pour une folle).

"Mon nom est Reimu Hakurei, miko en charge du sanctuaire que voici, continuai-je en tâchant de garder le peu de dignité qu'il me reste. Tu es ici à Gensokyô, monde séparé du tiens par une barrière magique. Tu te demandes sans doute comment tu as atterri ici ; ne t'inquiète pas, je vais tout t'expliquer.

Je prend une grande inspiration afin de reprendre mes esprits. Surtout, faire comme si tout était normal, même si je sens que ma coiffure est définitivement fichue et que je dois être rouge tomate.

"Et toi, qui es-tu ? "

Et, avec toute la classe possible (du moins je l’espére), je tire sur le ruban qui retenait encore quelques mèches de ma chevelure, la laissant tomber en bataille sur mes épaules. Je contrôle par-fai-te-ment la situation.



Dernière édition par Reimu Hakurei le Mer 26 Déc - 12:40, édité 2 fois
avatar
Reimu Hakurei
Admin

Messages : 279
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-gensokyo.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Jade le Mer 19 Déc - 17:29

Alors que je savourais cet instant de calme , mes pensées bercées par le doux bruit du vent , j'entendis quelqu'un m'interpeler :

« Hé ho ! »

Je me retournais et aperçus une jeune fille étrange , qui devait être un peu plus âgée que moi . Ce que je remarqua tout d'abord , c'est qu'elle courait assez vite . Lorsqu'elle s'arrêta à ma hauteur , elle prit quelques secondes pour reprendre son souffle . Relevant son visage , elle me lança :

« Bienvenue à Gensokyô ! »

Elle savait donc que j'étais étrangère à cet endroit . Je lui répondit un bref :

« Merci … »

timide avant de m'engager dans la contemplation de cette personne : elle était principalement vêtue de rouge et de blanc . Elle portait une tenue que j'avais déjà vue dans un livre de la bibliothèque , une tenue de prêtresse . Le ruban retenant ses cheveux châtains était en train de tomber , et elle était encore essoufflée . Elle dit :

« Mon nom est Reimu Hakurei , miko en charge du sanctuaire que voici . Tu es ici à Gensokyô , monde séparé du tiens par une barrière magique . Tu te demandes sans doute comment tu as atterrit ici . »

Sur ce dernier point , elle avait bien raison . Néanmoins , elle continua :

« Ne t'inquiètes pas , je vais tout t'expliquer . »

J'y comptais bien !

« Et toi ? Qui es-tu ? »

« Oh , je m'appelle Jade , je viens du monde réel . Enfin , réel est un grand mot . Je viens en réalité d'un monde parallèle au monde réel . Je suis enchantée de vous rencontrer ! »

Je lui fit un grand sourire et lui tendit la main . Elle délivra ses cheveux du ruban qui s'en allait . Soudain , mes yeux se remplirent d'étoiles alors que je repensais aux informations qu'elle m'avait données :

« Mais dites , vous avez bien bien parlé d'un sanctuaire ??? Je n'en ai jamais vu , sauf dans un ou deux livres . Et puis , vos vêtements … êtes-vous une prêtresse ? Oh ! Et cela veut-il dire qu'il existe une … comment dit-on déjà ? Ah oui ! Une religion ? »

J'attendais avec impatience qu'elle répondit à ces questions . Quand Ambre allait apprendre ça !!!


Dernière édition par Jade le Mar 23 Avr - 20:55, édité 1 fois
avatar
Jade

Messages : 36
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://keru.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Reimu Hakurei le Mer 26 Déc - 13:11

Exactement comme je le pensais ; une humaine venue de par delà la grande frontière Hakurei se tient juste devant moi, l'air calme et tranquille... Evidemment, elle ne se doute pas encore de ce qui l'attend à Gensokyô. Pauvre enfant.

« Mais dites , vous avez bien bien parlé d'un sanctuaire ??? Je n'en ai jamais vu , sauf dans un ou deux livres . Et puis , vos vêtements … êtes-vous une prêtresse ? Oh ! Et cela veut-il dire qu'il existe une … comment dit-on déjà ? Ah oui ! Une religion ? »

Elle avait posé toutes ces questions avec un enthousiasme et une fougue qui me gênaient quelque peu ; je ne suis vraiment pas habituée à ce que les gens se réjouissent de ma condition, au contraire !
Enfin, voila qui me change des "vieille miko grincheuse","prêtresse radine" ou autres "Reimoche" dont j'ai l'habitude.

"Euh, oui... Je suis effectivement bien la seule et unique prêtresse en charge du sanctuaire qui se trouve... Juste derrière nous" fais-je en faisant un petit geste de la main vers le bâtiment. Et effectivement, je suis l'une des représentante de ce qu'on appelle le shintoïsme."

Je marque une pause. L’explication allait forcément être pénible et barbante... Avais-je vraiment besoin de m'embarquer dans un long récit tortueux au possible alors que cette histoire de guerres de religions n'était qu'une infime partie de ce que je devais dès à présent enseigner à cette Jade ?

Perplexe, je passe une main dans mes cheveux, comme à chaque fois que je suis dérangée par un problème. Pendant quelques secondes, je suis surprise de ne sentir aucun tissu sous mes doigts, avant de me rappeler que je viens de me débarrasser de mon ruban.

"Hum. Avant toute chose, une petite remise en forme s'impose" pensai-je en souriant gentiment à la jeune fille qui attend toujours calmement la suite de mes explications.

"Que dirais-tu de m'accompagner à l'intérieur pour discuter autour d'une bonne tasse de thé ? Nous avons beaucoup de choses à nous dire, et je pense que l'on serait bien mieux assise au chaud. Suis-moi"

Sur ce, je lui tourne le dos et me dirige à grands pas vers le bâtiment principal du sanctuaire. Et la remise ? Bah, ça attendra une autre fois. Ce n'est pas pressé. Après tout, que je la range ou pas, Suika ou ces trois stupides fées de la lumière s'arrangeront toujours pour la remettre dans un état pas possible. Franchement, pourquoi je me casse la tête pour rien ?

"Par contre, je tiens à te prévenir ; si tu t'attends à voir un bâtiment du même faste que ceux que tu as vu dans tes livres, tu risques d'être déçue..." criai-je à son attention sans tourner la tête.

Il est plutôt triste que le premier contact de Jade avec Gensokyô soit une miko échevelée propriétaire d'un sanctuaire qui tombe en ruines. Mais bon, il vaut toujours mieux qu'elle ça plutôt que d'être entrée au Pays des Illusions via Muenzuka par exemple ; là, elle n'aurait pas fait long feu...



avatar
Reimu Hakurei
Admin

Messages : 279
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-gensokyo.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Invité le Ven 19 Avr - 1:11

Assis devant un lourde porte, un jeune homme brun en tenue de prêtre bleue, était en train de prier en repensant au divers
événements qui avaient eu lieu récemment. D'après ce qu'il avait entendu, la Miko Hakurei avait un très grand rôle à jouer dans
cette affaire impliquant les différentes représentantes des religions présentes à Gensokyo. En tant que protecteur de la Miko, il
avait décidé de quitter temporairement ses fonctions de Gardien des portes de l'enfer et du Makai afin d'assurer la protection de
la jeune prêtresse. Il se leva en étirant ses membres engourdis par sa longue méditation et commença à prendre la direction du
long couloir qui le mènerait à la sortie.
Je protégerais la Miko coûte que coûte même si je dois y laisser ma vie, se dit il.
Inconsciemment, il pressa le pas suite à ces pensées.

Et puis comme ça je m'amuserais un peu aussi, rester dans ce trou c'est chiant à force~
Le jeune homme s'était transformé en une jeune fille au longs cheveux rouges qui ria suite à la suite de sa phrase.
Elle s'engagea sur le chemin en sautillant joyeusement à l'idée de sortir du Makai. Cela faisait un bon nombre d'années
qu'elle n'était pas sortie de ce "trou". Tout en avançant, elle se rappela de sa première rencontre avec la jeune Miko.
Elle avait étée envoyée pour tester sa force, pour voir si elle était apte à protéger Gensokyo des Youkais malfaisants
dont le nombre -malgré tout le travail de la jeune pretrêsse- ne diminuait pas pour autant. Emle se souvint qu'elle fut
très impréssionnée par la puissance et le courage dont pouvait faire preuve Reimu. Même lorsque qu'au cours du combat,
Shingyoku avait maintes fois usé de son pouvoir de transformation, la Miko n'en avait pas étée déconcentrée pour autant
et avait continué de se battre avec autant d'ardeur. Elle se souvint également de sa défaite qui l'avait certes irritée
mais elle n'en restait pas moins impressionnée et pleine d'enthousiasme car elle avait pu constater la force de Reimu.
Enfin!!, s'exclama t-elle
La jeune fille se mit à courir, elle venait d'apercevoir la sortie du tunnel.
Elle accéléra le pas, heureuse d'être arrivée à la fin de son "périple".
Enfin, la lumière naturelle du soleil...
Redevenue une fois de plus un jeune homme, Shingyoku respira calmement une bouffée d'air frais. Il observa avec attention le sanctuaire qui n'avait guère changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. Il remarqua seulement par la porte ouverte de la remise que celle ci était quelque peu "en bordel". Je suppose que gérer un temple seule parfois dur..., pensa t-il.
C'est alors qu'il aperçu la prêtresse. Il remarqua qu'elle était certes quelque peu courbée sans doute par le travail mais elle n'en restait pas moins charmante. ses cheveux châtains se reflétaient en harmonie avec la douce lumière du soleil, attachés en queue de cheval par son joli nœud papillon qui ornait le dessus de son crâne. La couleur écarlate de son ensemble renforçait son charisme tant la couleur était profonde. C'est alors que auparavant envoûté par le charme de Reimu, il ne remarqua pas au premier abord la jeune fille qui se trouvait à ses cotés. Elle lui sembla être un peu plus jeune que la prêtresse. Ses cheveux couleur noisette s'accordaient avec son visage qu'il trouva pâle. Sa petite robe bleu clair lui allait à ravir et elle semblait également radieuse. Il s'interrogea pourtant en remarquant le grand sceptre et le livre que possédait la jeune fille. Perdu dans ses pensées, il se rendit soudain compte que les deux jeunes filles se dirigeaient vers l'intérieur du temple, ne voulant pas entre à l'improviste, il courut vers l'entrée du temple.
Prêtresse!! l'appella t-il...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Jade le Sam 27 Avr - 15:18

La prêtresses parut surprise de ma réaction et je rougissait un peu de m'être emportée. Mais elle répondit :

"Euh, oui... Je suis effectivement bien la seule et unique prêtresse en charge du sanctuaire qui se trouve... Juste derrière nous. Et effectivement, je suis l'une des représentantes de ce qu'on appelle le shintoïsme."

Je ne savais pas grand chose de cette religion dite shintoïsme, aussi j'acquiesçais sans dire un mot. Je notais dans un coin de ma tête de lui demander un peu plus tard en espérant ne pas oublier. Miss Reimu avait l'air embarrassée, elle passa sa main dans ses cheveux bruns. Je la regardais et elle reprit la parole après quelques secondes, déterminée et souriante :

"Que dirais-tu de m'accompagner à l'intérieur pour discuter autour d'une bonne tasse de thé ? Nous avons beaucoup de choses à nous dire, et je pense que l'on serait bien mieux assises au chaud. Suis-moi"

"Oui !" m'exclamais-je.
Je lui rendais son sourire. Elle se tourna et commença à avancer en direction du sanctuaire. elle marqua un arrêt et me cria sans se retourner :

"Par contre, je tiens à te prévenir ; si tu t'attends à voir un bâtiment du même faste que ceux que tu as vu dans tes livres, tu risques d'être déçue..."

Je lui emboîtais le pas, et commençais à lui poser une question quand on entendit quelqu'un crier :

"Prêtresse!!"

Je me retournais et vis un garçon brun, avec un drôle de chapeau bleu sombre sur la tête. Il avait lui aussi une tenue de prêtre bleue et blanche. Il venait vers nous, tandis que l’œil de mon sceptre s'ouvrait pour scruter le nouveau venu. un petit vent vint passer dans nos cheveux.

"Qui est-ce ?" demandais-je, curieuse, à Miss Reimu.
avatar
Jade

Messages : 36
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://keru.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Reimu Hakurei le Lun 24 Juin - 19:40

"Prêtresse!!" 


Je tournai la tête en direction de la voix, qui me semblait étrangement familière... Et réprimai un hoquet de surprise en reconnaissant le nouvel arrivant ( la ?)


"Shin...Shingyoku ? m’esclaffais-je, mais... Qu'est-ce que tu fais hors de ton trou ?"


Toujours aussi élégant, le gardien du Makai s'avançait vers nous d'une démarche assurée mais emprunte d'une certaine noblesse, son eboshi se balançant doucement au rythme de ses pas. La légère brise qui venait de se lever agitait ses mèches brunes qui retombaient de temps en temps devant ses yeux au regard bleuté.


" Qui est-ce ?" demanda Jade, que j'avais presque oublié sous le coup de l'étonnement.


"Un viel... Ami... Ou une vieille, ça dépend"


Je jetai un regard à Shingyoku, histoire de lui faire comprendre qu'il était hors de question que j'explique à la jeune fille ce qu'il était exactement. Quelle idée d'avoir trois formes différentes, aussi... 
Pauvre enfant. Son premier contact avec Gensokyô allait donc se résumer à une discussion avec une pauvre miko fauchée et une entité transgenre. Remarquez, elle pourrait toujours raconter ça à ses petits enfants, je suis certaine que ça leur plairait. 


"Nous nous apprêtions à passer au salon pour causer un peu. Cette jeune fille est une humaine venue du monde extérieur et vient d’atterrir à Gensokyô, je ne peux donc évidement pas la laisser toute seule dans la nature sans lui avoir au préalable inculquer quelques bases rudimentaires de survie, dis-je d'une traite en faisait un geste vers l'adolescente. Jade, je te présente Shingyoku. Shin, Jade ".


Puis, sans attendre leur réponse, je tournai les talons :
"On y va, tu nous suis ?"


A vrai dire, j'étais très curieuse d'entendre les détails du récit du gardien du Makai. Bien que pour rien au monde je ne l'aurai laissé paraître, j'étais plutôt contente de revoir ce bon vieux Shinshin, et j'avais hâte de lui montrer mes progrès.
avatar
Reimu Hakurei
Admin

Messages : 279
Date d'inscription : 18/07/2012
Localisation : Sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-gensokyo.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Jade le Sam 30 Nov - 12:12

Reimu sembla surprise de voir le jeune homme.

«Shin...Shingyoku ? Mais... Qu'est-ce que tu fais hors de ton trou ?»

J'observais attentivement le nouveau-venu. Il marchait d'un pas assuré et rapide, nous rattrapant en quelques secondes. Il répondit dans un charmant sourire qu'il était venu voir comment se portait la miko après avoir entendu des rumeurs sur une soit-disant guerre de religions.

«Qui est-ce ?» Demandais-je, sortant la prêtresse de ses réflexions.

Elle me répondit, en hésitant un peu :

«Un vieil... Ami... Ou une vieille, ça dépend…»

J'étais intriguée, mais j'essayais de ne pas trop le montrer. La demoiselle rouge s'adressa à son ami :

«Nous nous apprêtions à passer au salon pour causer un peu. Cette jeune fille est une humaine venue du monde extérieur et vient d’atterrir à Gensokyô, je ne peux donc évidement pas la laisser toute seule dans la nature sans lui avoir au préalable inculqué quelques bases rudimentaires de survie. Jade, je te présente Shingyoku. Shin, Jade.»

Elle avait parlé vite et d'un seul coup. Pendant qu'elle reprenait sa respiration, je me tournais vers le jeune homme et, souriant, je lançais :

«Je suis enchantée de vous connaître !»

Après m'être respectueusement inclinée, Reimu tourna les talons.

«On y va, tu nous suis ?» Dit-elle.

Je la suivais, mais le brun eut une expression gênée :

«Je crains de ne pas pouvoir venir, je dois garder les portes du Makai, et je ne peux me permettre de sortir très longtemps. Je vous prie de m'excuser. Constatant que vous vous portez comme un charme, je peux repartir tranquille ; à bientôt !»

J'étais surprise de ce dénouement, mais ne faisais aucun commentaire. Nous nous dirigeâmes vers l'entrée du sanctuaire dont j'étais impatiente de voir l'intérieur.
avatar
Jade

Messages : 36
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : sanctuaire Hakurei

Voir le profil de l'utilisateur http://keru.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrangère à Gensokyo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum