Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Invité le Mer 21 Nov - 22:16

Le royaume des morts.

C'est un endroit isolé de tout, quelque part dans les nuages. Protégé par une barrière soit-disant, mais Yukari n'a jamais pris la peine de la réparer après l'incident du Printemps volé. Quelle grosse feignasse celle-là.
Bref, autant dire que pour n'importe quelle personne avec un tant soit peu de pouvoirs, il est très simple de passer à travers. Et puis c'est pas comme si je pouvais mourir en venant ici, j'en ai absolument rien à faire, personnellement.
C'est très joli comme endroit, avec tout plein de cerisiers continuellement en fleurs, et des âmes qui se baladent un peu partout entre les lanternes de pierre. Et puis, un silence encore plus impressionnant que dans la forêt des Disparus, sans rire.

... En temps normal, je dois avouer que je n'aime pas beaucoup cet endroit, il me rend mélancolique. Mais là, j'ai du temps à perdre (comme toujours), et j'avais envie d'être au calme. Et ici au moins, c'est clair que personne ne viendra me déranger, ils sont tous morts.
Même si bon, je dois avouer que parfois, ça me fait mal au cœur de reconnaitre un fantôme dans la masse des âmes qui se promènent. Vu l'âge que j'ai, c'est normal d'en reconnaitre certains, ne serait-ce que de vue, vous me direz. Mais ça reste désagréable, de mon point de vue.

Là n'est pas la question, je suis venue pour me promener, me poser dans un coin, et réfléchir en attendant que... bah, le temps passe. Je suis plutôt douée pour ça, je dois dire.
Alors en ce début de soirée, je me suis éclipsée et je suis venue jusqu'ici. Complètement sur un coup de tête, en fait.

Voilà pourquoi je suis là, à trainer sur les longues, trèèèèès longues marches qui mènent vers Hakugyokurou, une cigarette à la bouche en réfléchissant vaguement à ce que je vais faire ensuite.
Il faudrait peut-être que j'aille voir Reimu and co pour lui raconter ce que j'ai entendu au Village. Quand les paysans s'inquiètent, c'est jamais bon signe. Bah, ça attendra bien que je termine ma clope.

Je lève la tête vers le ciel orangé en recrachant la fumée. C'est vraiment calme ici. Finalement, ce n'est pas si désagréable...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Yuyuko Saigyouji le Jeu 22 Nov - 1:27

Sortir d'Hakugyokurou était plutôt rare, ces temps-ci. Il avait fallu insister pour que Youmu accepte de ne pas me suivre. Après tout, elle veille sur moi depuis si longtemps qu'il est dur pour elle de ne plus m'avoir dans ses pâtes... Oh, voilà que je vais encore avoir faim. Cette personne était obligée de passer la barrière peu avant le repas ? Bah, le bento suffira pour deux... et si la personne vivante qui s'était introduite dans le Royaume des Morts n'était pas digne de manger avec moi, j'aurai du rab !

Bon un peu de sérieux. Il faut que je sois prête à faire du danmaku si jamais elle montre une quelconque hostilité. En attendant, je n'ai qu'à profiter de ce paysage. Les cerisiers en fleur, cela change du Saigyou Ayakashi qui reste flétri. Il faudrait que je ressorte un de ces jours encore plus loin. Après tout, une variété de paysages ne peut que m'aider à rompre la monotonie que je vis ici... quoique l'arrivée d'une personne vivante, ce n'était pas arrivé depuis la prêtresse, la magicienne et la maid... Cela me fait penser que je n'ai toujours pas tenté de faire habiller Youmu en maid. Ce serait distrayant.

Ah, j'approche de la sortie, je vois la barrière au bout. Les fantômes ici sont pour la plupart ceux qui habitaient ici avant que j'obtienne mes pouvoirs effrayants. Les autres ont tendance à rester non loin du Hakugyokurou. J'imagine que c'est soit pour être prêt à obéir à un ordre, soit pour essayer de me faire sentir coupable de les avoir tués. Je n'ai pourtant pas utilisé ce pouvoir à la légère... Bref, je préfère malgré tout les esprits d'ici. Ils semblent plus "vivants", si on peut le dire ainsi.

Ah, voilà la personne qui est entrée ici... mais... c'est ELLE !? Que peut-elle faire ici ? C'est bien la personne qui a le moins de raisons de se trouver au monde des morts, elle qui ne mourra jamais. Malgré ce fait dérangeant, il faut avouer que j'ai été assez prompte à déclencher les hostilités. Je n'irai pas jusqu'à m'excuser, mais je vais essayer d'être plus aimable que la dernière fois... ce qui ne sera pas difficile. Atterrissons en douceur à distance respectable. S'imposer dans l'espace vital des gens est le meilleur moyen de les braquer, même lorsque l'on est un fantôme.

"Salutations, Fujiwara no Mokou. Quelle surprise de te voir dans mon Royaume. J'espère que les cerisiers sont agréables à tes yeux. Si je puis me permettre, qu'est-ce qu'une vivante comme toi fait parmi les morts ?"

Ne pas utiliser le mot "immortelle" est probablement le plus sage. J'espère qu'elle ne se braquera pas trop.
avatar
Yuyuko Saigyouji

Messages : 20
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Hakugyokurou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Invité le Ven 30 Nov - 21:11

J'avais toujours la tête tournée vers le ciel lorsque j'entendis une voix féminine :

-"Salutations, Fujiwara no Mokou. Quelle surprise de te voir dans mon Royaume. J'espère que les cerisiers sont agréables à tes yeux. Si je puis me permettre, qu'est-ce qu'une vivante comme toi fait parmi les morts ?"

Je ne prenais même pas la peine de me retourner. Pas besoin, je sais déjà pertinemment qui c'est. En même temps, vu l'endroit, c'est normal, mais quitte à choisir entre Yuyuko et Youmu, j'aurais LARGEMENT préféré croiser Youmu durant ma promenade.
En même temps, je l'ai un peu cherché hein, je viens de m'introduire dans son royaume sans aucune raison valable. Bon allez, elle a fait l'effort de me parler gentiment cette fois, je peux bien essayer d'être polie moi aussi.
Je me retourne vers la fantôme en écrasant ma cigarette :

- Ouais, salut Yuyuko. Ça fait un bail, hein ? Heh, je me doute que ça ne doit pas être très commun de me voir ici. ...pas besoin de me regarder comme ça, je ne compte pas me battre.

Elle avait beau se trouver à bonne distance, je sentais une certaine tension dans l'air. Bon ok, c'est sans doute lié au fait que je ne l'aime pas beaucoup et qu'elle non plus ne m'apprécie pas.
Sauf que de mon point de vue, c'est largement mérité vu le traitement qu'elle m'avait réservé la dernière fois que je l'ai croisée. Remarque, Marisa était pas mal dans le genre "barjot" aussi... Mais bon, j'aime autant éviter de raviver ces souvenirs, c'est plutôt désagréable.
Pffffr, en tout cas j'ai vraiment trop la flemme de me bagarrer pour rien ce soir. J'ai rien à me reprocher de toute façon.

- A vrai dire, je n'ai pas vraiment de bonne raison d'être ici. J'avais juste envie de me balader au calme, et rien ne m'interdit de venir le faire ici, il me semble. Et puis effectivement, les cerisiers sont jolis, j'aime bien. Ça me change du vert de la Forêt des Disparus.

Huuum. Tiens, j'ai une idée. Et si je l'embêtais un peu ? Histoire de me venger de notre dernière rencontre... oh, pas méchamment bien sûr, je suis gentille dans le fond, mais juste assez pour l'embêter ? ça lui fera les pieds, à me traiter d'aberration.
Je me rapproche d'elle, les mains dans les poches, et, prenant ma voix la plus douce et gentille, je lui dis :

- Eh bien Yuyuko, il me semble que lorsque l'on a un invité, on ne le laisse pas dehors... ce n'est pas très poli, tu sais.

On va bien voir si elle joue le jeu ou non. Je suis sûre qu'on pourra très bien faire semblant d'être les meilleures amies du monde, haha.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Yuyuko Saigyouji le Sam 1 Déc - 14:22

- Ouais, salut Yuyuko. Ça fait un bail, hein ? Heh, je me doute que ça ne doit pas être très commun de me voir ici. ...pas besoin de me regarder comme ça, je ne compte pas me battre.

Il ne manquerait plus que ça, tiens. Remarque, elle n'aurait pas une chance, sur mon territoire. Je sais que Youmu doit être quelque part à guetter le moindre signe de combat. Enfin, ce n'est pas le moment de combattre. Je suis contente qu'elle soit raisonnable. J'aime bien son côté décontracté. On pourrait croire qu'elle est négligée, mais c'est un genre qu'elle se donne volontairement et cela exige plus d'efforts que de rester soigné comme je le fais. C'est assez ironique, quand on y pense.

- A vrai dire, je n'ai pas vraiment de bonne raison d'être ici. J'avais juste envie de me balader au calme, et rien ne m'interdit de venir le faire ici, il me semble. Et puis effectivement, les cerisiers sont jolis, j'aime bien. Ça me change du vert de la Forêt des Disparus.

Si elle arrive à apprécier la beauté de ce lieu, j'imagine que je ne peux pas lui interdire de partir. Sa méfiance naturelle est toujours là à revenir au galop.

- Eh bien Yuyuko, il me semble que lorsque l'on a un invité, on ne le laisse pas dehors... ce n'est pas très poli, tu sais.

Oh, une provocation ? Veut-elle jouer un peu ou cherche-t-elle vraiment les ennuis ? Très bien, amusons-nous un peu avec elle, alors.

- Oh ? Invitée ? Soit heureuse qu'on te considère comme une voyageuse et non une intruse. Qui t'aurait invitée ? Si ce n'est pas moi, ni Youmu, je ne vois pas... peut-être une âme que tu connais ? Celle-ci ? Celle-là ?

J'ai pris des âmes au hasard pour me moquer gentiment mais cette lueur dans ses yeux... Je suis vraiment tombé sur une âme qu'elle connait. Il faut dire qu'elle a eu le temps de connaître beaucoup de gens qui sont maintenant ici. Quelle gourde je fais ! Je ne voulais pas la brusquer, eh bien c'est réussi. J'imagine que je ne m'en sortirai pas avec une blague, avec elle.

-Excuse-moi, je voulais te taquiner, je ne pensais pas tomber sur quelqu'un que tu connaissais vraiment. J'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. Pour me faire pardonner, je te propose de venir manger ce bento préparé par Youmu avec moi. Elle en a prévu pour deux, au cas où. Je connais un endroit où la vue sur le Royaume des Morts est magnifique. Je t'invite donc dans ce petit coin secret. Cela te dit ?

J'espère qu'elle oubliera vite cette histoire. J'ai demandé à ce fantôme de s'éloigner et de transmettre à tous les autres que ceux qui connaissaient Mokou devaient se tenir assez loin d'elle pour qu'elle ne les reconnaisse pas. Avec de la chance, cela lui remontera le moral... Mais désirera-t-elle les voir après ? Comment pourrais-je le savoir ? Je n'ai aucun souvenir de tous ceux que j'ai côtoyés de mon vivant, et mes seules amies dans la mort sont encore vivantes pour longtemps... Quel peut être le comportement d'un vivant vis-à-vis d'autant de morts ? Dans le doute, ils resteront assez proches pour répondre à mon appel.
avatar
Yuyuko Saigyouji

Messages : 20
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Hakugyokurou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Invité le Ven 14 Déc - 22:44

J'étais plutôt fière de ma blague à deux balles quand je la vis froncer les sourcils. Haha, c'est trop facile de brusquer les petites bourgeoises.

- Oh ? Invitée ? Soit heureuse qu'on te considère comme une voyageuse et non une intruse.

Ouais bon, évidemment, elle ne se laissait pas faire. J'ai déjà pu remarqué qu'elle avait un certain sens de la répartie durant notre dernière discussion. Ça risque d'être amusant.

- Qui t'aurait invitée ? Si ce n'est pas moi, ni Youmu, je ne vois pas... peut-être une âme que tu connais ? Celle-ci ? Celle-là ?

... Ok, là par contre, ça ne me fait plus rire du tout.
Le fantôme qu'elle vient de chopper, je le connais vraiment. Enfin, connaitre, c'est un bien grand mot. C'était un mec perdu dans la forêt, qui s'était fait attaqué par un yôkai. J'ai eu beau l'emmener chez Eirin, il est mort de sa blessure. Alors ouais, ça a beau être un parfait inconnu, ça reste ce genre de souvenirs.
Bon sang... parmi toutes les âmes présentes il a fallu qu'elle choisisse ce pauvre mec qui n'a pas eu de bol. Et franchement, ça me met hors de moi de l'entendre parler aussi légèrement à ce sujet.
Avec moi, s'il y a bien une chose sur laquelle il vaut mieux éviter de rigoler, c'est la mort. Et voilà que je m'énerve, mes mains deviennent toutes chaudes... il faut que j'arrive à me contrôler.

-Excuse-moi, je voulais te taquiner, je ne pensais pas tomber sur quelqu'un que tu connaissais vraiment. J'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. Pour me faire pardonner, je te propose de venir manger ce bento préparé par Youmu avec moi. Elle en a prévu pour deux, au cas où. Je connais un endroit où la vue sur le Royaume des Morts est magnifique. Je t'invite donc dans ce petit coin secret. Cela te dit ?

- ... Mouais, pourquoi pas. Je ne serais pas venue pour rien, au moins.

Pfff, respire... ok, ça va un peu mieux. Tu parles d'une "taquinerie". Bon soit, de toutes manières elle ne me connait pas, elle ne peut pas savoir.
Les fantômes s'éloignent, elle veut peut-être sincèrement se faire pardonner, finalement. Ouais, c'était juste une très mauvaise blague, dirons nous.

- Par contre, je ne connais pas vraiment l'endroit, donc je te suis.

Histoire de lui montrer que je ne suis plus vraiment en colère, j'essaye d'entamer la conversation :

- Et euh, un bento pour deux "au cas où" ? A qui est-ce que tu comptes faire croire ça ? Tu savais que quelqu'un allait venir, ou bien t'es juste une grosse morfale ?

Ouais bon, c'est la vengeance hein, j'ai bien le droit de la taquiner moi aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Yuyuko Saigyouji le Dim 23 Déc - 8:48

C'est sûr qu'elle ne doit pas bien connaître le Royaume des Morts, elle.

- Et euh, un bento pour deux "au cas où" ? A qui est-ce que tu comptes faire croire ça ? Tu savais que quelqu'un allait venir, ou bien t'es juste une grosse morfale ?

- Oh ? Tu crois vraiment qu'après que Yukari ait accepté de feindre la réparation de la barrière, je ne fasse pas attention à ce qui se passe aux frontières de mon royaume ? Le Royaume des Morts garde son côté mystérieux, et je ne voudrais pas que n'importe quel vivant s'amuse à explorer l'endroit... bien que je doute qu'il y en ait beaucoup de suffisamment courageux pour ça. J'ai senti quelqu'un entrer dans mon domaine, et plutôt que d'envoyer Youmu, j'ai préféré venir en personne. Youmu a tendance à trop vite dégainer ses armes... et c'est surtout que je m'ennuyais un peu. J'avoue cependant que si tu avais été quelqu'un de totalement indésirable, j'aurais tout simplement englouti la totalité du bento. Je n'ai aucune honte à être gourmande, tu sais ?

On approche de l'endroit. Les branches hautes de cet arbre sont particulières, avec leur forme de table et chaises. Les autres branches sont parties sur le côté, comme pour laisser la vue libre pour quiconque voudrait s'asseoir.

- Je vois que tu remarque l’aménagement "pratique" de l'endroit. Je suspecte Youmu d'avoir guidé la pousse de cet arbre et de ses branches. Après tout, c'est elle qui s'occupe des plantes de tout le domaine. Elle peut faire des merveilles en tant que jardinière. Je t'en prie, assieds-toi où tu veux, la vue est magnifique, d'ici.

Bien que je sois sensée être la première à m'asseoir, en tant que noble, ignorer le protocole peut être profitable. Après tout, je ne connais pas si bien cette Mokou. Qui sait ? Peut-être a-t-elle du sang noble d'aussi grande lignée que j'en ai eu de mon vivant ? De toute manière, cela importe peu. Elle peut donner une impression de négligée au niveau de son apparence, mais c'est factice, tout comme l'est ma manière de m'habiller avec soin. Je laisse volontairement des "imperfections" dans ma tenue. Pour elle, c'est pareil. Sa tenue d'apparence toute simple est en fait plus travaillée qu'il n'y parait. Cela garde une certaine classe, même si c'est peut-être inconscient. Je me demande si elle se rend compte comme elle arrive à être belle avec des atours si simples. Les apparences sont toujours plus importantes qu'il n'y parait, comme on dit. Elles placent des étiquettes sur les gens. Elle est garçon manqué et l'assume totalement par sa tenue... à moins que ce ne soit pour cacher un cœur de jeune fille pas si garçon manqué que ça ? Ah que j'adore les réflexions de ce genre. J'imagine que les cours des nobles devaient poser ces problèmes tous les jours. J'aimerais m'en souvenir...
avatar
Yuyuko Saigyouji

Messages : 20
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Hakugyokurou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Yuyuko Saigyouji le Mer 19 Juin - 11:56

RP annulé pour raisons personnelles. A verrouiller, merci.
avatar
Yuyuko Saigyouji

Messages : 20
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Hakugyokurou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Invité le Jeu 20 Juin - 13:12

RP Verouillé comme demandé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée (presque) paisible chez les fantômes [VERROUILLE]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum