Confrontation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Confrontation ?

Message par Invité le Lun 12 Nov - 19:51


Après une bonne heure à faire des courses, où je l'ai plusieurs fois taquinée, ne changeant absolument pas ma conduite, nous nous dirigeons alors vers le Temple Myoren-Ji. Bon sang, d'un certain sens, j'apprécie ce lieu car je sais pertinemment que mon Mausolée se trouve pile en dessous, mais de l'autre sens, je hais ce temple pour cette sensation néfaste qui en émane.

Enfin, quoique, plus je m'approche de l'entrée du Temple même, plus je me sens à l'aise... Mais cela doit provenir de mon mausolée, rien d'autre. Cela dit, l'allée emplie d'arbres et de petites lanternes en pierre est assez chaleureux. Mais les statues de Bouddha s'y trouvant en face, massives, sont d'une laideur... Cela me rappelle les Temples et Palais dans lesquels j'avais à tergiverser autrefois. Enfin soit, c'est son truc...

Nous arrivons alors devant l'entrée. Étrangement, il n'y a pas beaucoup de monde, contrairement à ce que je le pensais. Finalement, c'est peut-être intéressant de se rendre dans "le camp ennemie", bien qu'en vérité, je suis assez éloignée de cette possible "guerre sainte" qui oppose taoïsme, bouddhisme et shintoïsme. J'ai simplement trouvé le bouddhisme ennuyeux et l'ai usé à des fins, cela dit, incorrectes, et cela déplaît à Byakuren. Mais si elle n'était pas aussi fermée et coincée, il n'y aurait absolument aucun problèmes entre nous, et, sincèrement, je ne me préoccupe que très peu des religions, le tout étant de savoir comment guider Gensokyo vers une Harmonie et Stabilité parfaites. La plus dangereuse et manipulatrice reste Kanako Yasaka...

Cela dit, si Byakuren continue d'attaquer, bien que de façon pacifique, il me faudra intervenir, l'épée qui se trouve à ma taille est toujours d'usage si un de ses youkais vient à semer le désordre. C'est cela, que la moindre relation chaleureuse qui me lie à elle, est extrêmement fragile. Des youkais, d'accord. Des youkais qui tuent sous l’œil naïf d'une Prêtresse Bouddhiste, pas d'accord. Soit, je vais en discuter avec elle. La discussion risque d'être tendue malgré tout, connaissant sa passion pour... ces créatures.
- "Bien, où m'emmenez-vous maintenant ? il nous faudrait un lieu tranquille dans ce temple, qu'on ne soit ni dérangées, ni écoutées. Et, j'insiste sur le fait qu'il faut que nous soyons dans un lieu paisible."

Et puis, en lui souriant et lui caressant la joue, pour la taquiner encore, car je sais qu'elle déteste ça :
- " A moins que vous n'auriez peur que le Prince ne brise votre précieuse petite intimité, si vous voyez ce que je veux dire. ~~"

Je me mis à rire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Lun 12 Nov - 22:30

Aah, mon temple. Dédié à mon frère, c'est l'une des choses les plus précieuses de ma tendre existence. Prier dans mon temple est égal au sommet du Dharma pour, cela est juste fantastique.
Sur l'allée du temple, je marche, tranquillement, Miko à mes côtés. Elle à l'air plutôt peu confiante, mais bon : son mausolée est installé pile en dessous de mon temple (et tout cela par hasard, bien sûr...), donc elle n'a pas besoin d'être stressée. Cela doit être l'environnement Bouddhiste du temple ou les Youkais qui doivent lui faire cet effet...

En ce moment, il y a une espèce de "guerre sainte froide" qui se prépare. Bien sûr, je désire que le bouddhisme en sorte victorieux. Mais cela serais trop malhonnête : même si cela rapporterait plus de disciples, l'important reste la paix dans le Gensokyo. L'harmonie la plus saine repose sur nous, les "chefs" des cultes. Tiens, en parlant de chefs... Je ne pense pas que Kanako puisse apporter de la bonne foi dans ce monde. Je suis très méfiante envers son utopie. Miko, quand à elle, à l'air plus que je-m’en-foutiste, bien que l'idéologie Taoïste me paraît exquise. Tiens, en parlant de Miko, celle ci commença à parler.

- "Bien, où m'emmenez-vous maintenant ? il nous faudrait un lieu tranquille dans ce temple, qu'on ne soit ni dérangées, ni écoutées. Et, j'insiste sur le fait qu'il faut que nous soyons dans un lieu paisible."

Oh, super, j'ai justement une-

- "A moins que vous n'auriez peur que le Prince ne brise votre précieuse petite intimité, si vous voyez ce que je veux dire. ~~"
Je pense que son doigt est une des pires choses que j'ai vue au monde, avec la mort de mon frère. Mais bon, ne pas s'énerver, et rester zen : voilà mon crédo.

- "Si vous voulez un peu d'intimité, j'ai ma chambre, mais mes principes m'interdisent les relations superficielles.... si vous voyez ce que je veux dire~~"
D'accord, je suis nulle en provocations, mais bon : vaux mieux en faire une de temps en temps ! Et après avoir dit cela, je caresse les pics des cheveux à Miko. Comme je l'ai dit, je suis nulle en provocations, mais pourquoi pas, après tout ?

- "Mais bon, trêve de taquineries, passons aux choses sérieuse. Si vous voulez, je peux vous emmener soit dans une espèce de salle de discussion : les youkais connaissent peu les recoins les plus "poussés" de mon temple, et cette salle en fait partie. Je vous garantie que personne ne nous entendra. C'est d'accord ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Lun 12 Nov - 22:52

Tiens, la moniale semble plus apte à recevoir des taquineries de ma part, intéressant. ~~
- "Si vous voulez un peu d'intimité, j'ai ma chambre, mais mes principes m'interdisent les relations superficielles.... si vous voyez ce que je veux dire~~"

Cette remarque me fait rire, elle abel et bien compris ce que je voulais dire, n'était-elle peut-être pas si naïve, finalement. En tout les cas, l'ambiance se fait plus détendue maintenant que nous sommes dans l'enceinte de son temple. Ça doit être l'effet de mon Mausolée en dessous. Mon si beau mausolée... !! Elle va même jusqu'à me toucher les cheveux, ce qui me surprend plutôt grandement, elle qui semble rester bras contre corps toute la journée... !! J'émets un deuxième rire. Voilà que je m'amuse avec Byakuren, maintenant.
- "Hey !! Ah ah ah !!"

Puis elle reprend la conversation de manière plus sérieuse. Il est vrai qu'on doit se trouver un endroit afin de discuter calmement, et de parler de choses assez sérieuses, cela dit, il y a un temps pour chaque chose !
- "Mais bon, trêve de taquineries, passons aux choses sérieuse. Si vous voulez, je peux vous emmener soit dans une espèce de salle de discussion : les youkais connaissent peu les recoins les plus "poussés" de mon temple, et cette salle en fait partie. Je vous garantie que personne ne nous entendra. C'est d'accord ?"

Pour l'embêter encore un peu, je lui lance, tout en riant :
- "Ah mais, votre chambre était un parfait endroit juste pour nous deux !!"

Puis finalement, je lui répond plus sincèrement, d'un ton enjoué et souriante, comme à mes habitudes. Et puis, je ne vois absolument pas pourquoi je devrais être fâchée ou quelque chose de ce genre. Certes, elle m'en a voulu, mais, après tout, je suis en vie, ici et maintenant, et je n'ai acquis aucun dommage. La rancune ne fait pas partie de mon idéologie. Si nous pouvons discuter en de bons termes, autant le faire, surtout que...
- "Heh bien, plus sérieusement, oui, je pense qu'une salle de discussion est la bienvenue. Allons-y alors, je vous suis."

Et alors qu'elle s'avance un peu, je reste en retrait, légèrement... Pour lui donner une petite fessée presque imperceptible au toucher, avec mon bâton. Auquel cas où elle se retournerai, je lui ferai un clin d’œil, et puis voilà. ~~

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Mar 13 Nov - 21:11

Finalement, ma taquinerie n'était pas si mauvaise que ça : elle rigole, et fort en plus ! Elle paraît plus agréable comme cela. Finalement, je sens qu'on va mieux s'entendre après ces courses où elle m'a embêtée un peu et où on s'est plutôt bien amusés. Mais soudainement, après mon petit monologue, elle s'exclame :

- "Ah mais, votre chambre était un parfait endroit juste pour nous deux !!"

Alors là, c'est dans tes rêves, Princesse. Je veux être alliée et un peu amie avec toi, pas amoureuse d'un prince transsexuel qui a utilisée le bouddhisme à des fins politiques. Juste non. Mais bon, je rigole un petit peu, parce que c'est de l'humour, au final, sa remarque. Ahah, mais, ce que je suis idiote ! Miko taquine presque toujours, et j'ai oublié ça. Honte à moi. Namusan.

- "Heh bien, plus sérieusement, oui, je pense qu'une salle de discussion est la bienvenue. Allons-y alors, je vous suis."

J'acquiesce et je lui demande de me suivre à travers mon temple, tandis que Miko tente, à plusieurs reprises, de me toucher les fesses avec son bâton, ce à quoi j'esquive furtivement chaque fois qu'elle essayait. "Tu ne m'aura pas, cette fois !" dis-je quand j'esquivais ses coups de bâton.

Le temple est plutôt silencieux, désert. Les Youkais doivent être partis pour diffuser la bonne parole de Buddha auprès de leurs semblables. Tant mieux ! Cela nous laissera tranquille, moi et Miko. Je lui demande de s'installer sur l'autre bout de la table, tandis que, moi, je prépare une petite infusion vite fais, puis m'installe à mon tour.

- "Bon. Alors, comme je l'avais dit, je propose que l'on mette nos différends de côté, et que l'on fasse alliance. J'oublie tout ce que je vous ai dit à propos de votre ancienne politique avec le bouddhisme, tout comme moi j'ai oublié que j'ai cherchée à défendre les Youkais uniquement pour avoir l'immortalité (ma cause à changée depuis longtemps). Cette alliance est simple : ma protection des youkais, votre idéologie Taoïste, l'harmonie est possible dans ce monde. Bien que je reste cent pour cent Bouddhiste, le Taoïsme est cependant très remarquable par sa simplicité, ce qui fait qu'il peut être diffusé facilement, contrairement au Bouddhisme, et par son efficacité en matière de bien être. Mais, comme toute les religions, elle ne peut pas être battre, ni être battue. Mais bref. Quel est votre avis sur cette alliance, Toyosatomimi ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Mar 13 Nov - 23:17

Je suis Byakuren à travers son temple. Un temple riche, quoi qu'on puisse en penser, le temple était muni de richesses non négligeables. Je me demande présentement où est-ce qu'elle a obtenu tout cela... Enfin soit. Nous marchons pas mal de temps pour finalement aboutir dans une pièce, pas si grande que cela, ornée d'une table et de quelques vieux éléments, ainsi que du nécessaire pour préparer du thé et quelques petits mets. Une pièce délicate, et je pense pouvoir même retirer mes caches-oreilles que je n'entendrais pas un seul bruit, ni même une mouche voler, malgré mon ouïe fine.

Après que je me sois installée, et qu'elle nous ait servit du thé, elle entame la conversation de manière directe. C'est étrange, d'ailleurs, elle qui était bien plus réservée lors du Symposium. Cela dit, je pense qu'elle doit se sentir plus confiante envers moi, à présent que ce Symposium eut été fait, puisque nos avis avaient terminé par se rejoindre, avant que Reimu ne vienne nous séparer de force.
- "Bon. Alors, comme je l'avais dit, je propose que l'on mette nos différends de côté, et que l'on fasse alliance. J'oublie tout ce que je vous ai dit à propos de votre ancienne politique avec le bouddhisme, tout comme moi j'ai oublié que j'ai cherchée à défendre les Youkais uniquement pour avoir l'immortalité (ma cause à changée depuis longtemps). Cette alliance est simple : ma protection des Youkais, votre idéologie Taoïste, l'harmonie est possible dans ce monde. Bien que je reste cent pour cent Bouddhiste, le Taoïsme est cependant très remarquable par sa simplicité, ce qui fait qu'il peut être diffusé facilement, contrairement au Bouddhisme, et par son efficacité en matière de bien être. Mais, comme toute les religions, elle ne peut pas être battre, ni être battue. Mais bref. Quel est votre avis sur cette alliance, Toyosatomimi ?"

Je la regardais de façon parfaitement sérieuse. Mon statut de Prince et de régent de la Cour Impériale revenait à nouveau. Nous devions, comme de parler politique, toutes les deux. Tout comme l'alliance entre le Japon et la Corée et la Chine, il y a de cela plus de mille ans, faite par mes soins, il nous allait jauger énormément de paramètres, si elle voulait que tout soit correct, et, presque parfait.
- "Tout d'abord, Byakuren, permets-moi de te tutoyer. Je pense que pour cette conversation uniquement, nous pouvons mettre de côté nos bonnes manières, afin qu'on soit plus à l'aise, toutes les deux et que la distance qui nous sépare soit réduite. Après quoi, je ne peux qu'approuver ton initiative, et, aussi étrange que cela puisse me paraître, pour une fois, je ne ressens rien d'un désir corrompu dans tes paroles. C'est pour quoi, lorsque tu as commencé à m'en parler, j'ai de suite sauté sur l'occasion d'en tergiverser d'avantage avec toi."

Je bois une gorgée de la tisane qu'elle m'avait apporté, et délie mes jambes pour m'assoir en tailleur afin d'être à l'aise, puis la regarde dans les yeux.
- "Cela dit, bien que l'idée soit excellente, tu dois me croire, une alliance de ce type dans ce genre de situations n'est pas une chose facile. Je suis parfaitement d'accord sur le fait que Youkaïs et Humains ont besoin d'un équilibre à Gensokyo, si je n'ai pas été claire lors de notre dernière conversation, mais, pour cela, Byakuren, il faut y mettre énormément de volonté mais aussi, une bonne dose d'autorité, ce que, ma foi, sans vouloir te vexer, tu manques cruellement."

Je marque une pause très courte, puis reprends.
- "Aussi, je vais être franche, le fait que tu apprécies le Taoïsme ne me fait ni chaud ni froid. Je n'en ai rien à faire, de cette guerre des religions. J'avais simplement l'envie de guider le peuple humain afin de le protéger des Youkaïs désireux de tuer, mais Marisa m'a convaincue que, non, il n'en ont pas besoin. Cela dit, je reste convaincue que les humains sont en danger constant, sous l’œil des Youkaïs qui passent ici, dans ton propre temple. Non pas que tu les soulèvent contre les Humains, mais plutôt que ta naïveté maladive t'empêche de voir que la plupart des Youkaïs passant ici durant la journée n'en ont rien à faire de tes enseignements et sont ici juste pour se trouver un toit et de quoi s'amuser la journée."

Peut-être que je suis rude avec elle, mais il faut que les choses soient dites clairement, nettement, sans écran de mensonge obscur. Autrement, aucune alliance ne peut être établie.
- "Ensuite, j'apprécie ta franchise, ici et maintenant, c'est honorable, comparé à ce que tu as pu me sortir comme idioties lors de notre précédente conversation. Je tenais à ce que tu le saches. Autrement, j'entends bien, que tu désires que le Taoïsme soit plus répandu que le Bouddhisme ? Écoute. Je pense que la religion n'a rien à faire dans cette conversation. Il s'agit là de nos idéologies, de notre vie privée, en quelque sortes. Certes nous pouvons chacune de notre côté récolter des disciples, représentantes de notre religion, mais en aucun cas le Taoïsme et le Bouddhisme ne doivent être mêlé de cela. Il résulte ici bien plus d'une alliance entre deux personnalité plutôt importantes de Gensokyo, et non de la canonisation de figures emblématiques religieuses, surtout que, nous ne sommes pas franchement des meilleures, ni toi, ni moi, pour réellement se placer au statut de Sainte."

J'émis un petit rire.
- "Enfin, que proposes-tu, concrètement, pour cette alliance ? Le problème actuel de Gensokyo, est la multiplication de Youkaïs qui envahissent de plus en plus le village humain, non réellement les différentes religions qui nous séparent. Tu as une remarquable familiarité avec ces créatures, c'est un avantage à ne pas négliger, tandis que, moi, je n'ai pas cette qualité mais j'ai cet avantage non négligeable également d'avoir une relation bien plus qu'excellente avec les Humains, ce que tu n'as pas. Après quoi, je te demanderai, certes, s'allier nous deux, pourquoi pas, mais que comptes-tu faire de Yasaka Kanako ? Très bien, il me semblait que nous étions toutes les deux contre son envie d’industrialiser Gensokyo, mais, concrètement, que comptes-tu faire contre, ou, avec elle pour que l'équilibre que tu désires partager avec moi soit optimal ?"

Cela se voit, que j'ai passé ma vie entière - en dehors de mes quelques centaines d'années de sommeil - , à faire de la politique... Cela dit, je ne peux pas m'empêcher de la taquiner encore. C'est plus fort que moi, cette petite réunion privée au club de mademoiselle Hijiri me laisse bien plus détendue que les autres conversations politique j'ai pu avoir dans ma vie.
- "A moins que... Tout ça n'ait été une trappe dans laquelle m'emmener pour succomber à tes désirs les plus secrets, avec celle qui peut les entendre... ~~"

Je bois une deuxième gorgée de thé, souriante de la voir encore s'énerver pour des bêtises.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Mer 14 Nov - 15:27

Miko se mit soudainement à monologuer sur le sujet. Très intéressant.

- "Tout d'abord, Byakuren, permets-moi de te tutoyer. Je pense que pour cette conversation uniquement, nous pouvons mettre de côté nos bonnes manières, afin qu'on soit plus à l'aise, toutes les deux et que la distance qui nous sépare soit réduite. Après quoi, je ne peux qu'approuver ton initiative, et, aussi étrange que cela puisse me paraître, pour une fois, je ne ressens rien d'un désir corrompu dans tes paroles. C'est pour quoi, lorsque tu as commencé à m'en parler, j'ai de suite sauté sur l'occasion d'en tergiverser d'avantage avec toi."

Mettre de côté mes bonnes manières ? Est-ce qu'elle plaisante ? Bon, d'accord pour elle, ça l'arrangera peut être, mais moi j'ai toujours été habituée à vouvoyer poliment quelqu'un. Mais bon, profitons ? Quoique...

- "D'accord, mais cela est une habitude de ma part de vouvoyer. Mais bon. Je suis plutôt contente que vous approuviez mon initiative, malgré les quelques disputes que l'on a pu se faire, toutes les deux."

- "Cela dit, bien que l'idée soit excellente, tu dois me croire, une alliance de ce type dans ce genre de situations n'est pas une chose facile. Je suis parfaitement d'accord sur le fait que Youkaïs et Humains ont besoin d'un équilibre à Gensokyo, si je n'ai pas été claire lors de notre dernière conversation, mais, pour cela, Byakuren, il faut y mettre énormément de volonté mais aussi, une bonne dose d'autorité, ce que, ma foi, sans vouloir te vexer, tu manques cruellement."

Manquer d'autorité ? Moi ?? Mais bon, je ne suis pas à la tête d'un temple pour rien hein... Quoique elle n'a pas tort, des fois les youkais ne m'écoutent presque pas... Il est temps de poser les questions (et de tutoyer aussi).

- "J'en suis consciente, Miko, que cela est plutôt difficile à mettre en place. Je suis aussi de ton avis que je manque cruellement d'autorité, j'aurais peut être besoin de conseils de ta part, cela m'intéresserait et m'aiderait beaucoup. Par contre, pour la volonté, j'en ai beaucoup. Il suffit de voir la volonté que j'ai mise pour bâtir ce temple et la volonté de protéger les youkais que j'avais à l'époque, et que j'ai toujours d'ailleurs. Ce n'est peut être pas le même type de volonté qu'une alliance, mais je suis prête à tout pour mettre toute ma volonté envers ceci. Et je pense que vous aussi, d'ailleurs."
Venant d'un ancien Prince du Japon, je pense que la question d'autorité est parfaitement adapté.

- "Aussi, je vais être franche, le fait que tu apprécies le Taoïsme ne me fait ni chaud ni froid. Je n'en ai rien à faire, de cette guerre des religions. J'avais simplement l'envie de guider le peuple humain afin de le protéger des Youkaïs désireux de tuer, mais Marisa m'a convaincue que, non, il n'en ont pas besoin. Cela dit, je reste convaincue que les humains sont en danger constant, sous l’œil des Youkaïs qui passent ici, dans ton propre temple. Non pas que tu les soulèvent contre les Humains, mais plutôt que ta naïveté maladive t'empêche de voir que la plupart des Youkaïs passant ici durant la journée n'en ont rien à faire de tes enseignements et sont ici juste pour se trouver un toit et de quoi s'amuser la journée."
D'accord je suis passé pour une idiote sans nom, et en plus elle pense un peu de manière péjorative sur moi, mais cenant d'elle, cela ne m'étonne point. Moi, naïve ?! Mes disciples n'en n'ont rien à faire de mes enseignements ? Pour l'histoire du toit, je suis d'accord. Mais la grande majorité de mes disciples restent fidèle à mes principes... ! Sauf Kyouko peut être, mais elle est très jeune. Si il y a bien une naïve et une youkai squatteuse, c'est bel est bien Kyouko (quoique... Nué se sert aussi de mon temple comme toit avec Mamizou...). Ne pas s'énerver reste la priorité pour ne pas afficher une mauvaise image auprès de Miko.

- "Je tiens juste à faire une petite parenthèse là dessus. Mes disciples ne sont pas des ignorants et sont fidèles aux sutras de la religion. Il n'y a que Kasodani Kyouko qui se fiche royalement, mais cela est normal : elle est encore jeune. J'ai entendu dire que le fait qu'elle soit ennuyée de son entraînement l'a amenée à former un groupe de musique avec Mystia Lorelei. Je ne pense pas vraiment avoir entendue leur musique, mais vu qu'elles y seront ce soir à mon banquet, j'aurais l'occasion de savoir à quoi cela ressemble. Fin de la parenthèse."

- "Ensuite, j'apprécie ta franchise, ici et maintenant, c'est honorable, comparé à ce que tu as pu me sortir comme idioties lors de notre précédente conversation. Je tenais à ce que tu le saches. Autrement, j'entends bien, que tu désires que le Taoïsme soit plus répandu que le Bouddhisme ? Écoute. Je pense que la religion n'a rien à faire dans cette conversation. Il s'agit là de nos idéologies, de notre vie privée, en quelque sortes. Certes nous pouvons chacune de notre côté récolter des disciples, représentantes de notre religion, mais en aucun cas le Taoïsme et le Bouddhisme ne doivent être mêlé de cela. Il résulte ici bien plus d'une alliance entre deux personnalité plutôt importantes de Gensokyo, et non de la canonisation de figures emblématiques religieuses, surtout que, nous ne sommes pas franchement des meilleures, ni toi, ni moi, pour réellement se placer au statut de Sainte."
Quelles idioties..? Mais elle a raison sur tout le point, sauf sur la question des inepties...

- "Je vous remercie. Sinon, je ne désire pas spécialement que le Taoïsme ne soit plus répandu que le Bouddhisme. Comme vous l'avez si bien dit, la religion n'a rien à faire dans cette histoire, mais je faisais simplement passer un petit message comme quoi les deux religions sont toutes les deux harmonieuses, mais passons, on s'en fiche... De toutes manières, vous avez raison sur ce point : c'est une alliance entre deux personnalités importantes de Gensokyo."

- "Enfin, que proposes-tu, concrètement, pour cette alliance ? Le problème actuel de Gensokyo, est la multiplication de Youkaïs qui envahissent de plus en plus le village humain, non réellement les différentes religions qui nous séparent. Tu as une remarquable familiarité avec ces créatures, c'est un avantage à ne pas négliger, tandis que, moi, je n'ai pas cette qualité mais j'ai cet avantage non négligeable également d'avoir une relation bien plus qu'excellente avec les Humains, ce que tu n'as pas. Après quoi, je te demanderai, certes, s'allier nous deux, pourquoi pas, mais que comptes-tu faire de Yasaka Kanako ? Très bien, il me semblait que nous étions toutes les deux contre son envie d’industrialiser Gensokyo, mais, concrètement, que comptes-tu faire contre, ou, avec elle pour que l'équilibre que tu désires partager avec moi soit optimal ?"
Oh mon dieu, je crois qu'elle a un peu réussi à comprendre ce que je voulais dire depuis le début. Enfin ! Je suis une bonne oratrice, je connais pas mal de vocabulaire (mais pas tant que ça comparé à Futo). Mais je suis très mauvaise pour faire passer mes propres idées, en ce moment. Je ne sais pas pourquoi, peut être le repos ?
Par contre, l'idée d'entendre le nom de Yasaka Kanako me laisse très perplexe... Tout comme elle.

- "Voilà ! C'est sur ce point que je voulais que l'on discute ! Effectivement. Mon influence et ma familiarité avec les Youkais n'est pas négligeable, tout comme votre relation avec les humains, effectivement. C'est pour cela que je propose, pour cette alliance, que l'on résout ce problème de "conflit d'espèces". Avec ma familiarité avec les Youkais, je vais aller leur prêcher la bonne parole sur les humains et les convaincre, même si c'est contre leur nature, d'évoluer leurs avis, voire carrément leur proposer une socialisation avec eux, tandis que vous, de votre côté, allez convaincre la même chose, mais dans l'inverse. Aussi, je pense que nos "cibles" principales seront les jeunes personnes : elle sont plus influençables que les personnes âgées, qui, elle, sont hostile avec les Youkais. Peut être que cela apportera une nouvelle génération plus saine envers ces deux espèces... Et à propos de Yasaka Kanako..."

Avant même que j'ai pu finir ma phrase, elle se mit à rire et à me dire, sur un ton amusé :
- "A moins que... Tout ça n'ait été une trappe dans laquelle m'emmener pour succomber à tes désirs les plus secrets, avec celle qui peut les entendre... ~~"
Je vais laisser couler cette dernière remarque, comme l'eau de la rivière proche de la Montagne des Youkais... Ne pas répondre négativement à ses provocations est le meilleur moyen d'atteindre le Nirvana.

- "Non, je ne vous piègerais jamais, bien sûr~ ! Bon, j'ai la gorge assez sèche, après avoir parlé de tout cela. Je vais aller me préparer une tisane... Voulez vous que je vous prépare quelque chose ? J'ai de quoi préparer du Saké... Et je sais que vous êtes très friand de cela.
En attendant sa réponse, je me lève et me dirige vers le meuble où je peux préparer une bonne tisane... Mhmh, l'odeur de cette boisson est rafraîchissante et délicieuse... Pas comme celle de la politique, je n'aime pas trop cela... Mais bon, à ces temps-ci, il est nécessaire de parler de cela, et d'argumenter.
Je repris :

- "Donc. A propos de Kanako... Je pense que, comme vous l'avez dit, nous sommes contre son envie d'industrialiser Gensokyo... J'ai entendu certains témoignages à propos d'un monde industrialisé, et on m'a décrit comme si cela était l'apocalypse : les nuages sont gris et le temps est mauvais, les bâtiments ont remplacé beaucoup de forêts, la vie hors humaine est rare... Bref, moi, je suis strictement contre. Je propose que, en plus de réconcilier les Youkais et les Humains, nous "combattons" contre cette idée d'industrialisation. Je souhaite que Gensokyo soit un pays où la joie de vivre est en harmonie avec la nature, pas un pays aussi gris que la roche qui borde le temple de Suwa. Bref, vous m'avez compris. Je sais que, de manière réaliste, nous, moniale magicienne et ancien prince que nous sommes, ne faisons rien face à une déesse en plein essor à Gensokyo, mais je pense que si on arrive à trouver les bons arguments, nous avons de quoi rendre cela possible.
Alors. Êtes vous d'accord avec toutes ces idées ? Ou avez vous une idée supplémentaire à discuter ? Je suis ouverte à toutes propositions, n'allez pas croire que je m'en fiche complètement et que je pense que cette alliance n'est juste que pour cela !
"




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Mer 14 Nov - 22:12

Malgré toute la bonne volonté de Byakuren, elle avait ce manque de réel dans ses propos. C'était de cela qui me gênait le plus, pour créer entre elle et moi une alliance. Je remarquais bien que la plupart de ses propos tenaient à une auto-défense, et se sentait insultée sous mes propos, alors que ma seule intention était de mettre les choses au clair entre elle et moi pour arranger au mieux la situation et alors créer une alliance harmonieuse entre elle et moi. Peut-être qu'elle devrait placer son ego plus bas que terre. Elle n'atteindra jamais le Nirvana, si elle continue sur cette voie. Et puis elle se lève, afin de refaire du thé et ?? du saké ? Serait-elle stressée ? ~~
- "Non, je ne vous piègerais jamais, bien sûr~ ! Bon, j'ai la gorge assez sèche, après avoir parlé de tout cela. Je vais aller me préparer une tisane... Voulez vous que je vous prépare quelque chose ? J'ai de quoi préparer du Saké... Et je sais que vous êtes très friand de cela. ...Donc. A propos de Kanako... Je pense que, comme vous l'avez dit, nous sommes contre son envie d'industrialiser Gensokyo... J'ai entendu certains témoignages à propos d'un monde industrialisé, et on m'a décrit comme si cela était l'apocalypse : les nuages sont gris et le temps est mauvais, les bâtiments ont remplacé beaucoup de forêts, la vie hors humaine est rare... Bref, moi, je suis strictement contre. Je propose que, en plus de réconcilier les Youkais et les Humains, nous "combattons" contre cette idée d'industrialisation. Je souhaite que Gensokyo soit un pays où la joie de vivre est en harmonie avec la nature, pas un pays aussi gris que la roche qui borde le temple de Suwa. Bref, vous m'avez compris. Je sais que, de manière réaliste, nous, moniale magicienne et ancien prince que nous sommes, ne faisons rien face à une déesse en plein essor à Gensokyo, mais je pense que si on arrive à trouver les bons arguments, nous avons de quoi rendre cela possible.
Alors. Êtes vous d'accord avec toutes ces idées ? Ou avez vous une idée supplémentaire à discuter ? Je suis ouverte à toutes propositions, n'allez pas croire que je m'en fiche complètement et que je pense que cette alliance n'est juste que pour cela !
"

Je me leva également, sans qu'elle ne puisse le voir, étant donné qu'elle préparait son thé dos à moi, mais ne bougea pas, dans un premier temps.
- "Je veux bien un verre de saké oui... ~" lui répondis-je avec un petit sourire.

Puis je continua :
- "Eh bien, je suis parfaitement d'accord avec tes propos, et l'idée de chacune s'occuper de nos peuples respectifs me paraît une excellente idée. C'est, dans un premier temps, l'absolue priorité, tandis que, pour Kanako, nous verrons bien ce qu'elle décide de faire et donc la laissons de côté, tranquille, pour le moment. Mais au moindre acte suspect, nous reviendrons dans une conversation ici même."

Et enfin, je m'approcha un peu, elle étant toujours dos à moi :
- "Cependant, vu ta naïveté maladive, j'aimerai avoir un certain contrôle sur ta manière d'aider les youkais à devenir presque inoffensifs envers les hommes. Et pour le cas des Youkais qui ne nourriraient qu'un désir de tuer, eh bien j'aimerai m'en charger.. A moins que..."

Finalement, je me colla contre son corps, toujours dos à moi, plaçant une main sur sa hanche et l'autre pour caresser ses cheveux, puis finalement, approcher ma bouche de son oreille. Bien que j'étais plus petite qu'elle, je pouvais tout de même me permettre de lui chuchoter ces paroles :
- "A moins que tu n'apprécies de nouveau chasser et tuer les youkais à nouveau, de la même manière que du temps où tu étais la favorite du Prince justicier et bienfaiteur, et que tu lui obéissais au doigt et à l’œil avant que tu ne te rendes compte que je trahissais la religion bouddhique..." lui dis-je en l’amenant plus fort contre moi. "D'ailleurs à ce propos, ma jolie, il semble que tu ne m’aie pas reconnue sous ce nouveau corps, ou alors tu as tenté de le négliger. De le négliger comme toutes les choses sur lesquelles tu as mentit face à moi, ici, et ailleurs, précédemment. Et cette alliance aussi étonnante qu'elle soit, dis-moi, est un désir profond et douloureux de revenir "à la belle époque", n'est-ce pas, dans un sens ? ~~"

Je restais contre elle, ma tête sur son épaule, arborant un sourire... Princier. ~

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Ven 16 Nov - 20:28

- "Je veux bien un verre de saké oui... ~"
C'est sur cela qu'elle répondit à ma proposition de boisson. D'accord, soit, je lui prépare du saké. Et puis ensuite, tout en parlant de cette situation, elle se mit à se lever et à m'approcher de manière inconfortable. Qu'est ce qu'elle mijote... ?

- "Eh bien, je suis parfaitement d'accord avec tes propos, et l'idée de chacune s'occuper de nos peuples respectifs me paraît une excellente idée. C'est, dans un premier temps, l'absolue priorité, tandis que, pour Kanako, nous verrons bien ce qu'elle décide de faire et donc la laissons de côté, tranquille, pour le moment. Mais au moindre acte suspect, nous reviendrons dans une conversation ici même."

- "C'est marrant. Au début, je voulais proposer ça... Mais au final, j'ai eu plutôt pas mal d'idées, mais je pense que c'était des mauvaises pensées. Mes excuses."
Mes excuses, oui. Elles sont évidemment réfléchie pour faire passer une opinion plutôt qu'une autre.

- "Cependant, vu ta naïveté maladive, j'aimerai avoir un certain contrôle sur ta manière d'aider les youkais à devenir presque inoffensifs envers les hommes. Et pour le cas des Youkais qui ne nourriraient qu'un désir de tuer, eh bien j'aimerai m'en charger.. A moins que..."
Mais quel est ce terme de "Naïveté Maladive" qu'elle n'arrête pas d'utiliser ? Elle commence à m'irriter avec tout cela... Mais cependant... Son idée était plus ou moins intéressante.

- "Eh bien... Déjà, j'aimerais que vous m'expliquiez pourquoi vous répétez le mot naïveté maladive. D'accord, j'ai pensé un peu trop fort que mes disciples s'intéressaient aux sutras et à la voie du Sangha (Kyouko par exemple). Mais je pense que ce n'est pas une généralité. Mais passons... Je voudrais d'abord savoir quelle manière d'aider les youkais vous allez me proposer et je réfléchis à cela. Pour les youkais carnassier, je pense que..."

Soudainement, la Sainte Prince décida de se coller contre moi et... commence à me caresser ?? Et puis finalement à me chuchoter, malgré sa taille plus petite, ces mots :

- "A moins que tu n'apprécies de nouveau chasser et tuer les youkais à nouveau, de la même manière que du temps où tu étais la favorite du Prince justicier et bienfaiteur, et que tu lui obéissais au doigt et à l’œil avant que tu ne te rendes compte que je trahissais la religion bouddhique... D'ailleurs à ce propos, ma jolie, il semble que tu ne m’aie pas reconnue sous ce nouveau corps, ou alors tu as tenté de le négliger. De le négliger comme toutes les choses sur lesquelles tu as mentit face à moi, ici, et ailleurs, précédemment. Et cette alliance aussi étonnante qu'elle soit, dis-moi, est un désir profond et douloureux de revenir "à la belle époque", n'est-ce pas, dans un sens ? ~~"
A ces mots, mon coeur ne fit qu'un bond. Miko ? La réincarnation du Prince Justicier et Bienfaiteur ? Elle, le Taishi no Kamitsumiya no Umayado no Toyosatomimi no Mikoto ?? Je... Bien sûr oui... Je m'en doutais. Je... cette "belle époque" ?.. Oui... Je m'en souviens... Je...
Je repousse le Noble Prince plutôt violemment, comme si je voulais dire "bas les pattes, ça ne me va pas !". Miko tomba au sol me regarde maintenant avec des yeux plutôt étonnés. Je crois que, si je continue, je vais avoir une mauvaise image... Je me reprends en main.

- "Oups !! Franchement désolée Miko... Je ne voulais pas, mais vos geste m'ont fait plutôt réagir violemment... C'est la première fois, je vous le dit... Mais bon..."

Et sur ces mots, je l'aide à se relever.

- "Donc... *toussote* Désolé... tout cela c'est le passé... Je pense que la "bonne époque" fut un moment plutôt... douloureux quand j'y repense... Je pense que l'on pourrait, peut être, demander à la prêtresse Hakurei de se charger d'exterminer les Youkais nuisibles, et que nous deux, nous réconcilions les Humains et les "gentils" Youkais et construire une une nouvelle société et que, en même temps, nous observons la méthode d'industrialisation de Kanako, et nous déciderons d'intervenir selon le complot. Ne pensez vous pas ? Après tout, si il y a bien quelqu'un qui doit exterminer les Youkais ici... C'est cette miko. Pas moi. Sauf si vous souhaitez intervenir sur ce fait. Mais JAMAIS, au grand JAMAIS je n'ôterais la vie de quelqu'un. Au passage... Je pense que, bien qu'il y ai des youkais agressifs qui se contente de faire du mal aux humains, je pense que je pourrais les aider à redevenir "bons". J'ai déjà réussi cela avec Murasa, je pense que cela aurait des effets sur certains Youkais. Par contre, si je n'arrive à rien faire avec ces Youkais là, je pense que la solution est, effectivement de les exterminer. Qu'en pensez vous ?"

Puis, je regarde la commode derrière moi. Le saké était prêt.

- "Oh et... *prends la coupole et la tend à Miko* Tenez ! Voilà votre Saké !!"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Sam 17 Nov - 10:41

Alors que je l'avais simplement teasée, elle m'avait poussée d'une violence certaine au sol !! Et c'est elle qui se disait être pacifique... Cela dit, elle s'excusa et m'aida à me relever, alors que je poussais un soupir. Décidément, elle était plus calme et confiante en elle lorsqu'elle était clean en rapport avec les youkais et qu'elle les tuait. Et puis, elle commença à parler rapidement, comme stressée, en déblatérant son dialogue. Je ne désirais pas parler, ici et maintenant.
- "Donc... Désolé... tout cela c'est le passé... Je pense que la "bonne époque" fut un moment plutôt... douloureux quand j'y repense... Je pense que l'on pourrait, peut être, demander à la prêtresse Hakurei de se charger d'exterminer les Youkais nuisibles, et que nous deux, nous réconcilions les Humains et les "gentils" Youkais et construire une une nouvelle société et que, en même temps, nous observons la méthode d'industrialisation de Kanako, et nous déciderons d'intervenir selon le complot. Ne pensez vous pas ? Après tout, si il y a bien quelqu'un qui doit exterminer les Youkais ici... C'est cette miko. Pas moi. Sauf si vous souhaitez intervenir sur ce fait. Mais JAMAIS, au grand JAMAIS je n'ôterais la vie de quelqu'un. Au passage... Je pense que, bien qu'il y ai des youkais agressifs qui se contente de faire du mal aux humains, je pense que je pourrais les aider à redevenir "bons". J'ai déjà réussi cela avec Murasa, je pense que cela aurait des effets sur certains Youkais. Par contre, si je n'arrive à rien faire avec ces Youkais là, je pense que la solution est, effectivement de les exterminer. Qu'en pensez vous ?"

"Tout cela c'est le passé", hein ? ... "Douloureux". Elle essaye de se mentir à elle-même, c'est attendrissant. Oui, sa réaction m'avait refroidie.
Je la regardais de façon complètement neutre. Et elle déviait la conversation, comprimée dans son petit univers parfait, qui ne voulait pas être dérangé par le passé et le réel.
Finalement, j’ouvris la bouche.
- "Oui, c'est une bonne idée. Cela dit, je doute vraiment que Reimu acceptera de se lier avec nous, à moins qu'on la couvre d'or, ce que je ne compte évidemment pas faire. Autrement, exterminer des youkais, je peux le faire moi-même, puisque je m'amuse déjà à me battre avec des shinigamis de l'enfer pour ainsi dire, presque de façon hebdomadaire. Débrouille-toi pour faire ce que tu peux avec les youkais que tu juges... "bons". Mais je ne laisserai passer aucune erreur, sois-en sûre. Que certains humains soient tués à Gensokyo revient à quelque chose de naturel, certes, mais que cela devienne un génocide cautionné par une prêtresse bouddhiste désiquilibrée, je le refuse évidemment. Décidément, je devais bien me douter que nos liens qui sont pourtant, classiquement, puissants, ne tiennent plus qu'à un fil."

Et elle me donna mon saké, de manière toujours aussi maladroite. Cela la perturbait, hmm, de bousculer un corps royal.
- "Oh et... Tenez ! Voilà votre Saké !!"
- "Mmh, merci."

Je me retourna et m'assit de nouveau en tailleur, buvant mon saké. Autant dire que j'étais présentement moi-même bousculée de sa réaction, mais soit, rivaliser n'apporterait rien de bon. J'avais poussé la blague, un peu trop loin, manifestement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Sam 17 Nov - 18:29

- "Mmh, merci."
Elle accepte le saké, et je stresse un peu. J'enchaîne, certes vite fais, les paroles, mais ceci n'était que la cause du stress. Reprenant sa position d'avant, assise en tailleur, buvant un peu. Elle reprit.

- "Oui, c'est une bonne idée. Cela dit, je doute vraiment que Reimu acceptera de se lier avec nous, à moins qu'on la couvre d'or, ce que je ne compte évidemment pas faire. Autrement, exterminer des youkais, je peux le faire moi-même, puisque je m'amuse déjà à me battre avec des shinigamis de l'enfer pour ainsi dire, presque de façon hebdomadaire. Débrouille-toi pour faire ce que tu peux avec les youkais que tu juges... "bons". Mais je ne laisserai passer aucune erreur, sois-en sûre. Que certains humains soient tués à Gensokyo revient à quelque chose de naturel, certes, mais que cela devienne un génocide cautionné par une prêtresse bouddhiste désiquilibrée, je le refuse évidemment. Décidément, je devais bien me douter que nos liens qui sont pourtant, classiquement, puissants, ne tiennent plus qu'à un fil."
Moi ?? Déséquilibrée ?? En quoi je suis déséquilibrée ?? Mais elle enchaîne les commentaires désobligeants rien que pour me vexer ou quoi ?? Mais bon.

- "Pour Reimu, je propose que je lui en parle en tête à tête, sans chercher à la corrompre, elle et sa soif de donations. Si elle refuse, je te laisse t'en charger, cela vaudra mieux je pense. Pour les youkais, je promet de faire tout mon possible, et si cela ne marche pas, je pourrais m'en charger de... bref, vous voyez ce que je veux dire, si il m'attaquent par soif de sang. Je pense que la légitime défense peut être acceptable, mais peut un peu ruiner mes principes... Mais je préfère attendre le tout avant de dire quoi que ce soit. Bref, je pense que l'on peut conclure sur ceci. Marché conclu donc ? Ou bien vous désirez plus de choses de ce pacte ?"

Et sur ces mots, je finis ma tisane.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Dim 18 Nov - 1:20

Je restais mon regard sur ma coupole de saké, alors qu'elle déblatérait toujours autant de façon rapide, sous le coup du stress.
- "Pour Reimu, je propose que je lui en parle en tête à tête, sans chercher à la corrompre, elle et sa soif de donations. Si elle refuse, je te laisse t'en charger, cela vaudra mieux je pense. Pour les youkais, je promet de faire tout mon possible, et si cela ne marche pas, je pourrais m'en charger de... bref, vous voyez ce que je veux dire, si il m'attaquent par soif de sang. Je pense que la légitime défense peut être acceptable, mais peut un peu ruiner mes principes... Mais je préfère attendre le tout avant de dire quoi que ce soit. Bref, je pense que l'on peut conclure sur ceci. Marché conclu donc ? Ou bien vous désirez plus de choses de ce pacte ?"

Puis finalement, je lève le regard vers elle.
- "Autant ne rien dire à Reimu dans ce cas, n'oublie pas qu'elle est shintoïste, et que sans fonds monétaire, elle ne fera rien pour toi, sauf s'il en coûte de sa propre personne ou des barrières, j'imagine. Te souviens-tu du symposium ? N'est-elle pas celle qui nous a coupé la conversation alors que nous étions présentement en train d'organiser quelque chose pour Gensokyo ?"

Je finis mon saké en une dernière grande gorgée, puis pose la coupelle sur la table.
- "En tout cas, en ce qui concerne les Youkais, ça me va, pour ma part."

Je me lève alors et lui fait face, lui tendant la main, un sourire très léger se dessinant sur mes lèvres.
- "Marché conclu... Je n'appellerai pas cela un marché, mais soit. Et non, je n'ai rien à te demander, personnellement."

Après lui avoir serré la main, je la dépasse, en la frôlant, me dirigeant vers la porte, puis m'arrête et tourne à peine la tête.
- "C'est vraiment regrettable. Je connais présentement ta situation, et tu connais bien la mienne. Il est vrai que j'aurais espéré et désiré que via cet accord nous puissions revenir à la même relation à laquelle nous étions autrefois, toutes les deux, à la différence que nous savons, ici et maintenant, à quoi nous attendre l'une de l'autre. A moins que tu ne m'ai encore mentit, bien que je n'ai pas grand chose à dire pour une qui a utilisé le bouddhisme à des fins politiques. Enfin soit, je pense que je ferais mieux de me détacher de ce genre de choses, au vu de la situation, ou alors cette prétendue "guerre des religions" ne pourrait faire qu'empirer, ce qui, admettons-le, est une chose purement négative."

En simplement deux petites heures, il venait de se passer plus de mille ans de vécu, autant pour elle que pour moi. Finalement, de cette tristesse profonde que j’eus d'avoir été oubliée du peuple, vint s'ajouter celle de me souvenir et de revoir... Byakuren.

Effectivement, il valait mieux que je me détache de tout cela : mon statut politique et mes relations d'autrefois. Bien que je me sois adaptée à cette époque, finalement, je n'ai peut-être pas réalisé que lorsque je dormais paisiblement, elle, elle se tournait les pouces, éveillée, accumulant sa haine envers moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Invité le Dim 18 Nov - 16:13

Finalement...
- "Autant ne rien dire à Reimu dans ce cas, n'oublie pas qu'elle est shintoïste, et que sans fonds monétaire, elle ne fera rien pour toi, sauf s'il en coûte de sa propre personne ou des barrières, j'imagine. Te souviens-tu du symposium ? N'est-elle pas celle qui nous a coupé la conversation alors que nous étions présentement en train d'organiser quelque chose pour Gensokyo ?"
Ah oui... C'est vrai, cette prêtresse est obsédée par l'argent et l'élimination des youkais. Tout comme le fait qu'elle à interrompu le symposium sans argumenter.

- "Et bien finalement, je crois que j'ai réfléchi trop vite. Je pense que Reimu ne vaux pas la peine que l'on s'en occupe, finalement. Donc je propose que tu t'en charge de l'extermination de Youkai. Mais seulement si tu pense que le Youkai en question est réellement dangereux, comme je te l'ai dis. Et après, si on ne peut rien faire, le sort en sera jeté."

- "En tout cas, en ce qui concerne les Youkais, ça me va, pour ma part."
Cela est très bien.

- "Marché conclu... Je n'appellerai pas cela un marché, mais soit. Et non, je n'ai rien à te demander, personnellement."

- "Oui, ce n'est pas vraiment un marché en soit, mais ce n'est qu'un terme."

Et après s'être échangé une poignée de main, concluant le pacte, Miko s'avança vers la porte, s'arrêta soudainement, et me dit, sans même retourner la tête :
- "C'est vraiment regrettable. Je connais présentement ta situation, et tu connais bien la mienne. Il est vrai que j'aurais espéré et désiré que via cet accord nous puissions revenir à la même relation à laquelle nous étions autrefois, toutes les deux, à la différence que nous savons, ici et maintenant, à quoi nous attendre l'une de l'autre. A moins que tu ne m'ai encore mentit, bien que je n'ai pas grand chose à dire pour une qui a utilisé le bouddhisme à des fins politiques. Enfin soit, je pense que je ferais mieux de me détacher de ce genre de choses, au vu de la situation, ou alors cette prétendue "guerre des religions" ne pourrait faire qu'empirer, ce qui, admettons-le, est une chose purement négative."

Je crois que ces enchaînement de phrases m'ont touché profondément. Je pense qu'elle a réussi à exprimer clairement le fait qu'elle voulait, contre mon bien, revenir à l'ancienne époque, tout comme le fait que cette "guerre" soit inutile.
- "Eh bien... J'en suis profondément désolée... Désolée de ne pas avoir réussie à satisfaire votre désir. Mais bon, je pense que nous pouvons refaire cette relation sans pour autant faire ce que nous avons fais auparavant."

Je respire un grand coup, puis je lui dis, avant de sortir à mon tour :
- "Bon et bien... Je vous souhaite un bon retour chez vous, moi je vais réciter quelques Sutras. Cela me reposera de cette journée... Oh ! Mince ! Le banquet de ce soir ! Je viens d'y repenser ! Je dois m'y mettre, pas le temps pour la prière... Allez, au pire, un petit Sutra puis je m'y met !! Au revoir, Miko ! Je pense que vous savez où est la sortie !"

Puis je m'en vais en pressant le pas vers la salle de prière. Cette discussion était, bien que épicée, fortement agréable. Je savais que Miko n'était pas si mauvais que ça, dans le fond.

[FIN DU RP]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrontation ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum