Le cygne et le phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cygne et le phénix

Message par Invité le Dim 11 Nov - 12:53

Une journée normale pour la barbière. A savoir, plutôt tranquille. Il faut dire que les clients sont assez rares, vu que la boutique se trouvait au beau milieu de la forêt. Seuls les personnes vraiment perdues pouvait tomber dessus... Ou celles qui connaissaient le labyrinthe de bambous comme leur poche.
Elle était assise devant l'échoppe, sur une chaise dos au mur, juste à côté de la porte. Elle flanait, le regard perdu dans le vide, sans vraiment penser a quelque chose, faisant tourner son rasoir entre ses doigts, machinalement, attendant que quelqu'un ne vienne ou quelque chose se passe. C'est comme ça chaque jour. Sauf les rares fois ou un client venait....

Elle entendit son estomac gargouiller. Elle avait un petit creux. Elle fit la moue, car il lui semblait qu'il ne restait plus grand chose du client de la dernière fois, un coureur de jupons qui fuyait la colère d'un mari cocu... En y repensant, un sourire se dessina sur son visage. Le pauvre était arrivée torse nu, affolé et essoufflé, suppliant d'abord de le cacher au mari qui le poursuivait... quelques secondes plus tard, il s'asseyait sur le fauteuil, et se laissait raser. C'est fou comme un homme apeuré se laisse facilement manipuler par son pouvoir. Après discussion, elle jugea que personne ne tenait vraiment a cette homme, et donc l'égorgea, au moment ou le mari entrait dans la boutique... Avant de repartir en courant en lâchant un simple "merci". Ce jour là, elle avait du commencé par le bras droit, sûrement, puis chaque jour en mangeait un petit bout... jusqu'au prochain client.
Son estomac gargouilla encore, plus fort que la dernière fois. Ne tenant plus, elle alla voir a la cave si il restait quelque chose.

Elle ressortit de l'échoppe, rassasiée, avec un peu de sang au niveau des poignets. Il restait un morceau de cuisse qu'elle n'avait pas fini la dernière fois. Ca devrait la rassasier pendant un moment. Elle se rassit sur sa chaise, et, avec le bout de son rasoir, se mit a curer ses dents, toutes plus pointues les une que les autres. C'est alors qu'elle entendit quelqu'un marcher. Elle arrêta de nettoyer ses canines, gardant son rasoir a la main, et surveilla les environs de la boutique.
Un client?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Dim 11 Nov - 14:06

Je m’ennuyais. Mais, vraiment, vraiment, VRAIMENT beaucoup.

Comme à chaque rentrée scolaire, Keine m'avait abandonnée pour s'occuper de ses élèves. Ouais, c'est compréhensible, mais ça ne change rien au fait que moi, je ne sais pas quoi faire de mes journées en attendant. Il faut que j'attende qu'il fasse nuit pour que Kaguya daigne se bouger le derrière, je ne peux pas aller lui rendre visite avant... donc tant que le soleil ne s'est pas couché, je me contente de me balader.
De temps en temps, je croise un paysan qui s'est paumé dans la forêt, mais je dois dire que ça fait au moins une semaine que j'en ai pas vu.
Je ne regarde pas vraiment où je vais pendant que je pense à tout ça, de toute manière, ça serait vraiment un comble si moi, Mokou, j'arrivais à me perdre ici. Non mais franchement.
Je relève quand même la tête pour regarder autour de moi. L'endroit m'est vaguement familier, ce n'est pas une partie de la forêt que j'arpente très souvent. J'avance un peu en trainant des pieds, il me semble qu'il y avait une maison ou une sorte de bâtiment dans ce coin...

Bingo, y'a bien une... ah ouais, c'est une échoppe en fait. Mais oui, je suis déjà passée par là, c'est une barbière qui s'y est installé, mais je ne l'ai encore jamais vue. Drôle d'endroit pour ouvrir un commerce en tout cas, elle ne doit pas avoir beaucoup de clients.
Je m'approchais encore un peu, juste par curiosité. Enfin, il allait se passer un truc intéressant aujourd'hui. J'aime pas trop parler aux autres d'habitude, mais là j'en ai vraiment trop marre de m'ennuyer. Et puis, je pourrais peut-être l'aider à trouver et ramener des clients, heh.
Je peux la voir maintenant, la fameuse barbière. Hum, enfin je la distingue à peine de la où je suis. Et puis il se passa un truc vraiment bizarre. Je ressenti le besoin urgent d'entrer dans cette boutique, ce que je fis sans vraiment m'en rendre compte.

Une fois à l'intérieur, je repris vaguement mes esprits en secouant vigoureusement la tête. Vraiment bizarre. Pourtant, cette barbière avait l'air normal : élégante mais un peu garçon manqué. Il y a juste son sourire qui me dérange...

-... C-comment j'me suis retrouvée là ?! ... euh, salut, je me baladais et...

Je m'interrompis en voyant ses poignets. Il y avait du sang dessus. Ok, une barbière doit manier des rasoirs, mais dans ce cas elle est vraiment pas douée. Du coup, je lui lançais un regard qui devait sûrement dire : "oh ma pauvre, t'as l'air d'avoir deux mains gauches, je comprend pourquoi t'as pas clients"
Okay, en fait c'était super gênant. Quelle brillante idée de vouloir écouter Keine en essayant de se faire des amis, haha.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Dim 11 Nov - 14:31

[HRP: Bon normalement j'étais a l'extérieur de la boutique, mais pas grave, on va faire comme si j'étais a l'intérieur depuis le départ ^^']

Le "client" sorti enfin des bambous, et Mary put l'observer a travers la fenêtre. Il s'agissait d'une jeune femme, plutôt atypique, a cause de ses longs cheveux blancs bourrés de rubans et son pantalon a bretelles rouge vif recouverts d'amulettes. Elle intrigua beaucoup Mary. Poussée par sa curiosité, elle ne put s'empêcher de user de son pouvoir sur elle. Cette femme avait un mental plutôt fort, il fut difficile de faire flancher ses priorités, heureusement qu'elle n'avait pas d'autres buts précis en tête a ce moment là... La cliente malgré elle se dirigea alors docilement vers la porte de la boutique, et entra. Elle sentit soudain que son emprise sur cette femme disparut. Tant pis, de toute façon, elle ne comptait pas la raser (C'est une fille après tout!). Mais voyons tout de même ce qu'elle vaut....
Avant même que Mary ne put la saluer, la voila qui revenait a ses esprits:

-... C-comment j'me suis retrouvée là ?! ... euh, salut, je me baladais et...

Elle s'interrompit, et Mary vit qu'elle regarda ses poignets rougis. Elle eut un petit rictus nerveux, mais sans se laisser déstabiliser, s'inclina légèrement:

- Bienvenue au Cygne majestueux, Madame. Vous vous êtes perdue?


Elle se redressa, rangea son rasoir dans sa sacoche a sa ceinture, puis se dirigea vers un lavabo installée près de l'unique fauteuil du salon, un vieux fauteuil rouge a l'air plutôt confortable. Elle se frotta au savon les poignets pour enlever les traces de sang. La prochaine fois, elle mangerait avec des couverts...
Elle se retourna vers la "cliente".

- Je ne pense pas que vous êtes la pour vous faire raser.... mais si c'est le cas, je serais ravie de vous être utile!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Dim 11 Nov - 14:52

(( hrp : ah mince désolée, j'ai mal compris. /D ))

Visiblement, la barbière semblait aussi un peu gênée quand elle constata que j'avais remarqué le sang sur ses poignets. Elle s'inclina avant de s'éclipser pour se laver les mains un peu plus loin.

- Bienvenue au Cygne majestueux, Madame. Vous vous êtes perdue? Je ne pense pas que vous êtes la pour vous faire raser.... mais si c'est le cas, je serais ravie de vous être utile!

- Hum, non, je ne suis pas perdue. C'est justement moi qui suis sensée guider ceux qui se perdent ici. J'étais juste curieuse, je n'étais jamais venue ici avant, mais effectivement, je ne pense pas avoir besoin de rasage. dis-je avec un sourire ironique.

Je restais un moment silencieuse, debout dans la pièce, sans trop savoir quoi dire. Mais bon, il y avait toujours cette question qui me trottait dans la tête. Maintenant que j'étais là, autant demander :

- D'ailleurs, ça fait bien longtemps que j'ai vu quelqu'un passer dans ce coin de la forêt. Les affaires doivent être mauvaises, non ? Pourquoi vous être installée ici plutôt qu'au Village ? C'est bien plus animé là-bas.

Bon et puis, un peu de politesse aussi, hein, je ne suis pas une rustre. Si je pose une question, la moindre des choses est de me présenter :
- ...Je m'appelle Mokou.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Dim 11 Nov - 18:31

- Hum, non, je ne suis pas perdue. C'est justement moi qui suis sensée guider ceux qui se perdent ici. J'étais juste curieuse, je n'étais jamais venue ici avant, mais effectivement, je ne pense pas avoir besoin de rasage.

Curieuse, hein... Mary eut un petit sourire discret. C'était plutôt elle la curieuse dans l'histoire.

- D'ailleurs, ça fait bien longtemps que j'ai vu quelqu'un passer dans ce coin de la forêt. Les affaires doivent être mauvaises, non ? Pourquoi vous être installée ici plutôt qu'au Village ? C'est bien plus animé là-bas.

Mary fronça furtivement les sourcils. Elle commençait a poser pas mal de questions, alors que la barbière voulait rester le plus dans l'ombre possible... Hors si celle là savait la vérité sur son commerce, et si, comme elle le prétend, se charge de guider ceux qui se perdent dans la forêt, alors plus personne ne tomberait dans son piège...
Elle ne devait pas savoir. Elle devait déjà commencé a se douter que quelque chose était étrange a cause des tâches de sang de tout à l'heure, en plus....

-Honnêtement, ça va, il arrive suffisamment de clients pour que je puisse vivre raisonnablement... J'ai un toit, de quoi me vêtir et de quoi manger. Je demande pas plus.

Elle se cacha bien de parler de la nature de ses mets, et espère également avoir éviter le sujet du village humain, car pour le moment elle ne trouvait pas de réponses pour y répondre.
Si jamais les questions qu'elle posait se révélait trop envahissante, elle n'irait pas chercher plus loin et l'égorgerai purement et simplement, même si ça la répugnait un peu de faire un meurtre aussi gratuit.

- ...Je m'appelle Mokou.
- Mary Bloodswann, pour vous servir.

Si Mary laissait parler Mokou, elle poserait surement d'autres questions. Elle décida d'inverser la tendance en posant elle même les questions:

-Donc vous êtes une sorte de "guide"? Vous devez bien connaître la forêt pour vous y retrouver... vous y habitez depuis longtemps?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Dim 11 Nov - 20:25

-Honnêtement, ça va, il arrive suffisamment de clients pour que je puisse vivre raisonnablement... J'ai un toit, de quoi me vêtir et de quoi manger. Je demande pas plus.

Hum... mouais. Je regardais le seul et unique fauteuil de la pièce d'un air pas très convaincu. Beaucoup de clients ? Dans endroit aussi paumé et avec une unique place pour s'en occuper ? C'était plutôt bizarre, mais pourquoi pas. Je ne connais pas ses tarifs après tout, si ça se trouve, elle gagne très bien sa vie, cette dame.
Mais bon, en même temps, je la comprenais. Le simple fait d'avoir un toit, de quoi manger et de quoi se vêtir, c'est déjà une grande richesse en soi. J'ai suffisamment vécu dans la pauvreté pour le savoir. Je décide donc de la croire.

- Mary Bloodswann, pour vous servir.
Donc vous êtes une sorte de "guide"? Vous devez bien connaître la forêt pour vous y retrouver... vous y habitez depuis longtemps?


Elle semblait sympa Mary, mais si je lui dis exactement depuis combien de temps je traine ici, je ne sais pas si elle prendra très bien cette nouvelle. Et puis j'aime pas trop déballer ma vie à des inconnus, donc je vais me contenter de lui donner une version courte, histoire d'être aimable.

- Hum, oui, je connais cette forêt comme ma poche. J'y habite depuis un sacré bout de temps. Bien avant que votre boutique ne soit construite d'ailleurs, mais je ne viens pratiquement jamais par ici. ... et je ne suis pas une yôkai, hein. Je suis juste un peu âgée. Hum.

Je me retenais de me frapper le front. Les vieilles habitudes sont dures, il faut vraiment que je me rentre dans le crâne qu'à Gensokyô, les yôkai ne sont pas forcément mal vus. Mais j'ai encore du mal...
J'essaie quand même de me rattraper :

- Je ne veux pas dire que c'est mal d'être yôkai, ou quoi que ce soit.

Bon, ok, je ne suis vraiment pas faite pour les relations humaines. C'est vrai quoi, je ne sais même pas si cette Mary est humaine ou yôkai... je l'ai vexée si ça se trouve. Bah, tant pis, trop tard. Je crois qu’il est largement temps de changer de sujet, avant que je ne fasse une autre gaffe. Et puis ça évitera qu'elle pose des questions sur moi.

- Tiens, apparemment tu… vous n’êtes pas allée au Village depuis un bout de temps, mais vous êtes au courant de cette histoire de gue-guerre ridicule entre les religions ?

C’est le premier sujet de conversation qui m’est venu à l’esprit, et puis de toute façon, je n’en ai parlé avec personne jusqu’à présent, écouter un avis ne peut pas faire de mal. Je m'appuyais contre un mur, les mains dans les poches, en attendant sa réponse. Après tout, tant qu'aucun client n'arrivait, j'avais bien le droit de rester pour passer le temps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Lun 12 Nov - 9:29

- Hum, oui, je connais cette forêt comme ma poche. J'y habite depuis un sacré bout de temps. Bien avant que votre boutique ne soit construite d'ailleurs, mais je ne viens pratiquement jamais par ici. ... et je ne suis pas une yôkai, hein. Je suis juste un peu âgée. Hum.

Mary haussa un sourcil avec un petit regard amusé. Bizarre que cette Mokou tienne a se justifier de ne pas être youkai... et avant que le Cygne Majestueux soit fondé? C'était quand même il y a quelques décennies, et cette femme avait l'air d'avoir 20 ans tout au plus. La voila qui devenait de plus en plus intrigante.

- Je ne veux pas dire que c'est mal d'être yôkai, ou quoi que ce soit.
- Je n'ai jamais dis le contraire. J'ai quelques amis youkai très sympathique, vous savez.

Une manière d'éviter de devoir lui répondre directement. Mary n'avait pas envie de lui dire qu'elle était une youkai. Évitons de donner a Mokou trop d'indices....

- Tiens, apparemment tu… vous n’êtes pas allée au Village depuis un bout de temps, mais vous êtes au courant de cette histoire de gue-guerre ridicule entre les religions ?

Mokou n'avait pas l'habitude de vouvoyer, apparemment. Mary eut un petit sourire. Mais elle se montrait intéressée par cette "guerre religieuse". Non, elle n'en avait pas encore entendu parler, alors autant s'informer maintenant.
Mary s'assit sur le fauteuil de rasage, le tourna vers son interlocutrice (qui d'ailleurs avait bien l'air de rester un bon moment ici), sortit un rasoir de sa poche et se mit a jouer avec, tout en lui disant:

- Et bien non, je n'en ai pas encore entendu parler, mais vous allez me l'expliquer. C'est assez récent?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Lun 12 Nov - 20:00

Je regardais Mary jouer avec son rasoir d'un air plutôt soucieux.
Si elle était aussi maladroite que je l'avais pensé tout à l'heure, elle ne tarderai pas à se faire vraiment très mal en jouant comme ça. Mais bon, ça, ça la regarde. Au pire, je pourrais cautériser sa plaie en la brûlant, haha. Hum. Non, en fait ça ne m'amuserais pas du tout, c'est dégueu.

- Et bien non, je n'en ai pas encore entendu parler, mais vous allez me l'expliquer. C'est assez récent?

- Hummm oui c'est récent... mais j'sais pas grand chose à vrai dire, c'est seulement ce que j'ai entendu au Village. Mais bon, je peux toujours vous raconter ce que je sais.
Il parait que les boss religieux se sont réunies pour discuter dernièrement, mais maintenant chacune veut prouver que sa religion et mieux que celle de l'autre et qu'elle mérite plus de fidèles, on dirait des morveux en train de se battre pour des bonbons.
Je sens que ça va vite partir en n'importe quoi cette histoire. Si des chefs commencent à se bagarrer, j'imagine même pas ce que va devenir Gensokyô.


Je marque une pause. Dit à haute voix, ça semblait vraiment une histoire à dormir debout en fait. Pourtant, ça inquiétait les villageois... Bof, si c'est réellement important, Reimu et ses copines justicières seront bientôt au courant, j'imagine.
En attendant, je me rend compte que c'est plutôt bizarre d'aborder un sujet aussi sérieux avec une personne que je rencontre à peine. Comment j'en suis arrivée là déjà ? Ah oui, pour essayer de ne pas paraître bizarre. Bah, je pense que c'est raté, je suis définitivement bizarre. Je lâche un gros soupir exaspéré. Si seulement Keine était restée avec moi aujourd'hui...

- Bref, je pense que ça ne vous intéresse pas en fait, vu que vous vivez au fin fond de la forêt. Que ça s'agite ou pas dehors, ça ne vous regarde pas, n'est-ce pas ? dis-je avec un léger sourire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Mar 13 Nov - 20:10

Elle écouta Mokou tout en continuant a jouer avec son rasoir.

- Hummm oui c'est récent... mais j'sais pas grand chose à vrai dire, c'est seulement ce que j'ai entendu au Village. Mais bon, je peux toujours vous raconter ce que je sais.
Il parait que les boss religieux se sont réunies pour discuter dernièrement, mais maintenant chacune veut prouver que sa religion et mieux que celle de l'autre et qu'elle mérite plus de fidèles, on dirait des morveux en train de se battre pour des bonbons.
Je sens que ça va vite partir en n'importe quoi cette histoire. Si des chefs commencent à se bagarrer, j'imagine même pas ce que va devenir Gensokyô.


Mary se gratta le menton avec son rasoir, sans se couper, d'un air pensif.
Elle avait un concept vague de ce que c'était une religion. Certains clients y étaient vraiment attachés d'ailleurs, et elle ne comprenait pas leur obsession. Croire en quelqu'un ou quelque chose, n'apportait rien d'utile, d'après elle. Mais que des personnes soient capables de se livrer bataille sur ce sujet, au point de mettre à mal Gensokyô, ça, elle n'arrivait pas a le concevoir. D'ailleurs, qui étaient ces fameux "boss" comme le disait si bien Mokou, pour pouvoir ravager Gensokyô si jamais ils s'affrontaient? Elle rechercha dans ses souvenirs, et se souvint d'une certaine Byakuren qui était une moine bouddhiste qui a fait son grand retour récemment... Et bien sûr, la fameuse Reimu Hakurei, la prêtresse shinto et la hantise des youkai. Ces deux la sont surement impliquées.

- Bref, je pense que ça ne vous intéresse pas en fait, vu que vous vivez au fin fond de la forêt. Que ça s'agite ou pas dehors, ça ne vous regarde pas, n'est-ce pas ?

Mary écarquilla les yeux. Certes, elle travaillait dans un endroit paumé, mais elle n'était pas pour autant une ermite totalement coupée du monde!

- Oui, si comme vous le dites une bataille entre ces "boss" pourrait mettre a mal Gensokyô, je pense que ca nous concerne un peu tous. D'ailleurs, j'aimerais bien savoir qui ils sont. Je pense que Reimu y est surement impliquée, et peut être aussi cette Byakuren dont j'ai entendu parler.... Une bouddhiste, je crois.

Elle se tut, et esquissa un rictus légèrement malveillant.

- Et puis, j'adore assister aux spectacles... Et tout ceci m'a l'air franchement très alléchant.... Je vais peut-être sortir d'ici un moment histoire de m'informer un peu plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Sam 17 Nov - 14:42

Je me perdais dans mes pensées pendant le court silence entre Mary et moi. Elle aussi semblait songeuse.
Personnellement, tout ça me passait complètement au dessus de la tête. La religion, je m'en fous, je dirais même que je m'en contrefous. Mais visiblement, l'information lui a plu, si elle prend le temps d'y réfléchir. Tiens, elle se gratte avec son rasoir, et sans se couper. Elle est peut-être douée avec, tout compte fait.
Hehe, et puis elle ne semble pas apprécier ma petite moquerie. En même temps, pourquoi venir s'enterrer ici si c'est justement pour ne pas entendre parler de l'extérieur ? C'est que les habitants de Eientei (sauf Eirin, elle vend ses médoc, elle) et moi faisons. On vit un peu avec notre propre notion du temps, il faut dire. Bon ça va en fait, elle répond, je ne l'ai pas trop vexée.

- Oui, si comme vous le dites une bataille entre ces "boss" pourrait mettre a mal Gensokyô, je pense que ça nous concerne un peu tous. D'ailleurs, j'aimerais bien savoir qui ils sont. Je pense que Reimu y est surement impliquée, et peut être aussi cette Byakuren dont j'ai entendu parler.... Une bouddhiste, je crois.

Je suis quand même surprise qu'elle en sache si peu. Elle fait comme si elle était limite outrée quand je lui dit qu'elle vit au fin fond de nulle part, et elle n'ai pas au courant des derniers incidents ? Bon, au moins elle connait Byakuren. Mais Miko a fait un sacré bruit elle aussi. C'est peut-être trop récent ?

- Qui ils sont ? Punaise, ils ont tous déjà fichu un sacré bazar pourtant, tout le monde les connait !
Il y a Sanae, et surtout Kanako, qui est dangereuse chez les shintoïstes, elle a déjà prouvé qu'elle ne faisait pas dans la dentelle. Et puis ouais, Byakuren et Miko, la petite nouvelle, c'est une taoïste celle-là. Je ne pense pas qu'on puisse compter Reimu dedans, elle a beau être très près de ses sous, je doute qu'elle mette tout le monde en danger juste pour avoir plus de donations de la part de ses fidèles.


Au fond, je l'aime bien cette Reimu. Elle a un caractère pourri, mais elle a bon coeur. Je ne pense pas qu'elle soit impliquée.

- Et puis, j'adore assister aux spectacles... Et tout ceci m'a l'air franchement très alléchant.... Je vais peut-être sortir d'ici un moment histoire de m'informer un peu plus.

J'aime pas vraiment le sourire qu'elle a en disant ça. C'est un peu le même que lorsque je suis rentrée dans son échoppe tout à l'heure, je ne sais pas si c'est moi qui me fait des idées ou si c'est réellement bizarre. Ça me met un peu mal à l'aise à vrai dire. Mais, ho, je suis Mokou, je ne le montre pas. Il en faut quand même plus pour me filer les jetons.
Toujours est-il que je ne sais pas trop comment prendre cette phrase.

- ... un spectacle ?! Euh, ouais, pourquoi pas. Enfin, si ça tourne vraiment au vinaigre, je ne sais pas si ça sera très drôle pour tout le monde.

Je replonge la main dans ma poche, et en ressort machinalement une cigarette. Bon, si ma petite histoire lui a plu, je ne vais peut-être pas m'attarder. Remarque, elle aura peut-être besoin d'un guide pour ressortir de la forêt si elle veut plus d'informations ?

- Si ça vous intéresse, je peux vous conduire au Village dès maintenant, si vous ne vous souvenez plus de la route.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Jeu 22 Nov - 19:19

- Qui ils sont ? Punaise, ils ont tous déjà fichu un sacré bazar pourtant, tout le monde les connait !
Il y a Sanae, et surtout Kanako, qui est dangereuse chez les shintoïstes, elle a déjà prouvé qu'elle ne faisait pas dans la dentelle. Et puis ouais, Byakuren et Miko, la petite nouvelle, c'est une taoïste celle-là. Je ne pense pas qu'on puisse compter Reimu dedans, elle a beau être très près de ses sous, je doute qu'elle mette tout le monde en danger juste pour avoir plus de donations de la part de ses fidèles.


Bien, elle y voyait un peu plus clair désormais. 3 camps férocement opposés les un aux autres, avec au centre des personnes essayant de calmer le jeu. Oui, ca allait bouger a Gensokyo. Elle sourit. Voila quelque chose qui allait la distraire un peu.

- Si ça vous intéresse, je peux vous conduire au Village dès maintenant, si vous ne vous souvenez plus de la route.

Elle souffla du nez, l'air de perdre légèrement patience.

-Je connais très bien la route d'ici au village, merci quand même.

Elle s'affala ensuite mollement sur le fauteuil, laissant tomber ses bras.

-Et puis honnêtement, j'ai la flemme d'y aller maintenant. Peut être demain....

Mokou ayant l'air d'être une personne assez décontractée, elle se permit de se relâcher un peu. D'ailleurs, la voilà qui sortait une cigarette de sa poche. Pas que ca la dérangeait particulièrement, mais elle ne voulait pas non plus qu'elle enfume sa boutique.

-Si vous voulez fumer, faites le dehors, ou au pire ouvrez la fenêtre. Pas que le tabac me dérange particulièrement, mais c'est pas vraiment agréable pour les clients d'entrer dans une boutique enfumée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Invité le Ven 23 Nov - 18:08

-Je connais très bien la route d'ici au village, merci quand même. Et puis honnêtement, j'ai la flemme d'y aller maintenant. Peut être demain....

- Oh, ok, comme vous voulez. C'est mon job, alors je demandais au cas où.

Bon, au moins c'en était une que je ne risquais pas de retrouver paumée dans les jours qui suivent, vu qu'elle connait son chemin.
J'avais à peine eu le temps de penser à ça qu'elle reprenait déjà la parole :

-Si vous voulez fumer, faites le dehors, ou au pire ouvrez la fenêtre. Pas que le tabac me dérange particulièrement, mais c'est pas vraiment agréable pour les clients d'entrer dans une boutique enfumée.

- Pas de soucis, je ne compte pas rester de toutes manières. Je ne vais pas monopoliser la boutique à moi toute seule.

En vérité, je n’avais rien de mieux à faire, mais je commençais à m'ennuyer. Et puis plus je passais de temps ici, et plus je trouvais cet endroit bizarre. J'avais vraiment eu envie de venir au début, et maintenant je dois avouer que j'avais plutôt hâte de partir.
J'aime pas vraiment l'ambiance de ce salon, bien que je ne sache pas vraiment expliquer pourquoi.
Je me tournais vers la porte en faisant un signe de main vers la barbière :

- Bon eh ben, bonne journée à vous, Mary. On se recroisera sans doute au Village ou dans la forêt.

J’ouvris la porte, et disparu entre les pousses de bambou, en allumant ma cigarette. Je dois avouer que je me sentais bien mieux dehors.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cygne et le phénix

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum