Etude de Botanique [Terminé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Mer 27 Nov - 13:12

Celle qui me portait me donna une claque à la cuisse après mon exclamation pleine d'innocence et même un peu maternelle, franchement je ne savais pas ce qu'elle avait celle là mais elle était vraiment coincé. Bah, elle manquait de puissance et elle aurait dût viser le genou si elle voulait me faire mal, ça ne fit rien d'autre que du bruit.

- << Pardon.
Rien ne m'empêche de vous laisser tomber et pourrir dans la neige, alors évitez de draguer ma femme devant mes yeux, voulez-vous. Compris ?
>>

L'autre souria un peu évasivement et je comprit soudain de quoi ça retournait. J'eu d'abord un sourire un peu timide, puis assez franc et enfin un rire naissant puis un véritable fou rire. Franchement, je croit que j'allait me rouvrir à l'heure qu'il était mais c'était vraiment trop beau à voir. On vient d'essayer de dévorer sauvagement quelqu'un mais il vous sauve la vie et en plus ce quelqu'un est très jaloux, je suis pas du genre à jouer avec ça alors je vais m'expliquer tout de suite en me redressant pour voir un minimum le visage de mon interlocutrice et en séchant une larme qui s'échappa absolument sans tristesse de mon œil.

-Je vois les jeunes! C'est beau l'amour quand même. Mais bien sûr que non que je ne chercher pas à vous ravir votre âme-sœur, le "ma puce" qui a dût vous chauffer la bile c'est un tic de langage que j'ai souvent, comme de tutoyer directement mon interlocuteur. A mon âge tu sais, on ne peux plus changer.
Sinon... pour la logique, tu ne m'a vus que dans la facette la plus sombre de moi même, mais même sous mon état normal je vais te dire un truc. Si tu te sers de la logique comme référence dans ce monde de fou qu'est la vie tu n'ira pas bien loin, après je dit rien c'est toi qui vois mais réfléchis-y. A un moment où à un autre tu finira par trouver quelque chose que tu ne pourra pas comprendre sur base de calculs, devrais-je simplement citer la potion d'Hourai ou alors le cœur des humains comme des yôkais.


Rien ne prouvais qu'elle m'avait écouté, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] assez doucement un air qui parlait d'amour, simplement pour les taquiner toutes les deux pendant que la traversée de la zone saine se poursuivait sans encombre.

Freyja s'immobilisa et me demanda les indications pour trouver mon chez moi sans trop se faire un peu tuer.
Je lui récita les instructions doucement et la répéta plusieurs fois doucement, sans faire la moindre faute, je connaissais par cœur chaque mètres carrés de mon territoire et ce serait dommage que ma mémoire me fasse défaut maintenant.

Knyvia se crispa, elle sentait quelque chose et je lui décochait un regard blasé (enfin, je l'espérait qu'il paraissait blasé) quand j'entendit ceci.

— ... Vous n'avez pas... moins dangereux d'accès ?

Oh, je vois que tu as plus d'un tour dans ton sac, et bien je vais te le dire maintenant , non. Quand on est un simple humain et que l'on a des documents très précieux ainsi qu'une réputation entachée de sang on ne peut pas faire grand chose de plus pour vouloir survire le plus longtemps possible.
C'est d'ailleurs pour ça que je dit qu'il faut pas venir ici.
Dis-je en haussant un peu le ton et en agitant les jambes tout en prenant cette fois pour interlocuteur celle qui me tenait entre ces mains.



Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Mer 27 Nov - 13:36

Freyja avait suivi les consignes à la lettre, portant toujours son masque filtrant l'air, puis, arriva devant la porte de la maison de la jeune femme-sans-nom., qui s'avérait plutôt grande et pierreuse. Elle déposa la propriétaire du lieu au sol tout en regardant l'endroit. C'était plus petit que chez elle, pas de quoi en faire un foin. De plus, cette maison avait l'air sale.
Un tant soit peu gonflée par la chansonnette est les commentaires de la dame, elle avait finit par laisser tomber inculquent de lui apprendre les bonnes manières en lui demandant de respecter le vouvoiement.  Elle présenta la porte de sa main, puis s'essuya l'épaule, sur laquelle elle avait porté la blessée.
- << Je suis sale, quelle horreur... Bref... Faites-nous entrer. On va panser vos blessures et on ne reviendra plus vous déranger. >>

Elle observa l'abdomen de la "victime" d'Infinite Sword.
- << Je vous conseille de ne pas faire quelque chose de stupide, votre plaie est à peine cautérisée. Un geste brusque à nouveau, et vous fuirez sang comme vache qui pisse. >>

Elles entrèrent alors dans la demeure, et la jeune femme aux yeux marron se rendit compte que l'état extérieur n'était que l'avant-garde de l'état intérieur. Elle garda son masque, bien que les vapeurs toxiques n'entraient pas, par ici. Elle avait une autre raison de le garder. Elle examina les lieux, et, sans écouter ni demander l'avis de la propriétaire, s'aventura dans les placards, afin de trouver le matériel nécessaire aux pansements. Elle ne se soucia pas de ses droits. Après tout, la femme qui détenait ce lieu secret avait elle-même enfreint les règles du respect de la vie humaine.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Mer 27 Nov - 20:42

Oh, je vois que tu as plus d'un tour dans ton sac, et bien je vais te le dire maintenant , non. Quand on est un simple humain et que l'on a des documents très précieux ainsi qu'une réputation entachée de sang on ne peut pas faire grand chose de plus pour vouloir survire le plus longtemps possible.
C'est d'ailleurs pour ça que je dit qu'il faut pas venir ici.


Je regardai sur le côté avec un air blasé. Elle se prenait pour une humaine ordinaire. Freyja était plus ordinaire qu'elle à ce niveau-là. Je laissai mes pensées vagabonder. Mon amoureuse déposa la femme devant chez elle.
- << Je suis sale, quelle horreur... Bref... Faites-nous entrer. On va panser vos blessures et on ne reviendra plus vous déranger. Je vous conseille de ne pas faire quelque chose de stupide, votre plaie est à peine cautérisée. Un geste brusque à nouveau, et vous fuirez sang comme vache qui pisse. >>

Nous entrâmes dans la maison. Je regardai les alentours, c'était correct. La maison était plutôt grande pour quelqu'un de seul. Freyja était partie chercher des pansements dans les placards. Étrangement, elle avait gardé son masque, mais la zone était hors de danger. Peut-être qu'elle n'avait pas fait attention...

Pendant ce temps, je surveillai la femme. J'aimerai éviter qu'elle ne se ré-ouvre sa blessure, je ne garantissais pas que cette fois je puisse la soigner.  Je m'adossai contre un mur, les bras croisées.
T'arrives à trouver quelque chose, Freyja ?
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Jeu 28 Nov - 13:06

On arriva chez moi sans trop d'encombres, la petite passa quand même à quelques centimètres de plusieurs pièges et à plusieurs reprise je me préparais mentalement à la sauver in-extremis de mon accueil. Elle me porta jusque à la porte et me lâcha, une fois que mes jambes touchèrent terre, je regarda  mon ventre et vit que du sang fuyait de la blessure, pas quelque chose de grave mais ça à au moins servit à saloper les vêtements de la chieuse ce qui me fit lacher un petit sourire satisfait.

- << Je suis sale, quelle horreur... Bref... Faites-nous entrer. On va panser vos blessures et on ne reviendra plus vous déranger. Je vous conseille de ne pas faire quelque chose de stupide, votre plaie est à peine cautérisée. Un geste brusque à nouveau, et vous fuirez sang comme vache qui pisse. >>

Vous savez, avec la pratique on a au moins le loisir de savoir se guérir toute seule. Ah au fait ma grande, si je le voudrais je vous aurez déjà envoyer Ad patres simplement en vous donnant de mauvaises indications, d'ailleurs tu n'est même pas certaine de pouvoir retenir mes indications jusqu'aux bout, t'as quand même failli te tuer plusieurs fois avec ton instinct de survie foireux et ton comportement obtus, alors s'il te plais, paix, je n'ai pas envie de m’énerver alors que je considère ma demeure comme étant sans doute l'un des endroits les plus beaux de Gensokyo.

Je prit un trousseau des clés que je cachait vers mon cœur, c'était des clés spéciales à mes yeux, tourna trois fois la serrure et poussa la porte sans qu'elle n’émette le moindre grincement. Une odeur fleurie embauma l'atmosphère dès que je fit un premier pas dans cette pièce claire et très lumineuse et toutes rentrèrent. Turquoise fouilla directement dans les placards du hall alors qu'elle ne savais pas se qui s'y trouvait. C'était simplement là que je mettait des aromates pour  que ma maison sente toujours bon avec un placard pour mes manteaux et .

— T’arrive à trouver quelque chose, Freyja ?


Elle ne trouvera rien ici, c'est le hall, vous croyez sincèrement qu'à part mes chaussures et parfois des vestes quand il fait vraiment froid je mets de l'utilitaire dans le hall, faut pas rêver. J'ai de quoi me soigner dans une pièce que j'ai prévue à cette effet. Il y a ici une bibliothèque,un laboratoire où j'ai de quoi me soigner , un hall, une salle à manger, une cuisine, deux chambres, une salle de bain ainsi qu'une forge en sous sol.

Je me doutais qu'elle me lancerait un air totalement étonné ou consterné c'est selon mais je ne pus m'empêcher d'ajouter un petit quelque chose de vraie.

Ce n'est pas moi qui ai construit cette maison, elle appartient à mon clan aujourd'hui éteint depuis très longtemps et chaque génération à eu droit de l'aménager et de la modifier comme bon lui semblait. Si bien qu'une de mes arrières-grand mères trouva qu'il n'y avait pas assez d'espace à son goût et y apposa un enchantement qui la rendit un peu plus  grande à l'intérieur, rien à voir avec le Scarlet Devil Mansion toutefois. La légende raconte qu'un tel rituel à nécessité 3 jours de préparations et une semaine de coma pour cette même arrière grand-mère.

Je marchai dans le hall et prit la direction d’une porte ouvragée en laissant une légère trainée de sang sur mon passage, pas la peine d’en faire tout un plats de toute façon, ce genre de truc se nettoie.

Je m’assurai qu’elle ne me suivrait pas et ferma celle-ci en leur demandant  de m’attendre dans  la salle à manger qui se trouvait tout de suite à droite. Une pièce que je gardais scrupuleusement hors de toute poussière ou odeur mais très lumineuse et où une décoration baroque (peinture, meubles ouvragés etc…) les attendait.

Je me dirigeai vers un petit lao qui me servait à l’occasion d’infirmerie et je me mis un baume de plante qui désinfecterait et aiderait à la cicatrisation sous un bandage serré. J’en profitai pour me changer et paraître plus présentable (c'est-à-dire plus féminine) ainsi que pour préparer un peu de thé au jasmin et apporter une petite quantité d’acide acétylsalicylique pour la tête de Freyja.

J’entrais dans la pièce après avoir passer en tout et pour tout cinq petites minutes à préparer la conversation qu’il y aura, je posa le thé sur la table où elle m’attendait et les servit, Naki no Seiba était entre les mains de l’épéiste et je ne pus que le regarder avec un léger voile de regret dans les yeux.

-Pourriez vous… me donner Naki no Seiba s’il vous plait, il est fatigué et a besoin d’être rangé, je vous donnerez ensuite la raison de l’attaque en détail ainsi que les références de mes recherches sur la biodiversité de Gensokyo qui se trouve actuellement à Voile j’imagine que ça pourrait vous servir.


Dernière édition par Naki no Seiba le Ven 29 Nov - 12:54, édité 1 fois

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Ven 29 Nov - 11:03

Cette femme... Elle disait "paix", mais était la première à avoir attaqué, et mis en danger un simple être vivant sans défenses, et de plus, elle continuait de se sentir obligée de prouver à quel point elle était imbue d'elle-même. Elle n'avait aucune gratitude, alors que c'était la personne même qui avait été attaquée qui avait insisté pour ne pas la tuer. Ça commençait à salement gonfler Freyja.
Elle retira ses mains du placard et le ferma.
Elle ne trouvera rien ici, c'est le hall, vous croyez sincèrement qu'à part mes chaussures et parfois des vestes quand il fait vraiment froid je mets de l'utilitaire dans le hall, faut pas rêver. J'ai de quoi me soigner dans une pièce que j'ai prévue à cette effet. Il y a ici une bibliothèque,un laboratoire où j'ai de quoi me soigner , un hall, une salle à manger, une cuisine, deux chambres, une salle de bain ainsi qu'une forge en sous sol.

Elle se leva et regarda la femme d'un air peu sympathique.
Ce n'est pas moi qui ai construit cette maison, elle appartient à mon clan aujourd'hui éteint depuis très longtemps et chaque génération à eu droit de l'aménager et de la modifier comme bon lui semblait. Si bien qu'une de mes arrières-grand mères trouva qu'il n'y avait pas assez d'espace à son goût et y apposa un enchantement qui la rendit un peu plus  grande à l'intérieur, rien à voir avec le Scarlet Devil Mansion toutefois. La légende raconte qu'un tel rituel à nécessité 3 jours de préparations et une semaine de coma pour cette même arrière grand-mère.

Elle tourna le regard vers une fenêtre, pour regarder les champs, s'adossant contre le placard, et croisant les bras, pensive.
« Qu'est-ce qu'on en a à foutre... Et ça l'amuse de revendiquer la souffrance de ses ancêtres, en plus. »

La femme partit ensuite dans une pièce quelques minutes. Freyja rejoignit Knyvia et plaqua sa main contre l'oreille de son amie, et lui murmura :
— « Via... Désolée de t'avoir presque obligée de l'amener ici. Mais là, je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, mais moi, j'ai sincèrement envie de partir, maintenant. Je pense que tu comprends ma raison. En volant, on devrait pouvoir se tirer d'ici en évitant ses "pièges". »

Et aussitôt, la femme revint, Freyja arquant un sourcil en voyant qu'elle s'était changée et qu'elle avait certainement déjà pansé ses plaies, au vu de la propreté de son habit.
Pourriez vous… Me donner Naki no Seiba s’il vous plait, il est fatigué et a besoin d’être rangé, je vous donnerais ensuite la raison de l’attaque en détail ainsi que les références de mes recherches sur la biodiversité de Gensokyo qui se trouve actuellement à Voile j’imagine que ça pourrait vous servir.

Elle rétorqua automatiquement.
— « Non merci. Je ne vois pas pourquoi j'accepterai la soi-disant amabilité d'une personne qui se croit supérieure à toute chose en ce monde. De plus, vous refusez vous-même l'hospitalité des autres. Les gens qui vous détestent sont compréhensibles. Et le pire, c'est que vous promettez votre intelligence certaine, mais je pense qu'une personne digne d'un intellect élevé ne se permettrait jamais de blesser ou d'agresser sans raison des personnes inoffensives. Oh, pardon ? Vous avez donc des raisons ? Eh bien, je ne veux pas les entendre. On s'en va, viens, Knyvia. »

Elle se dirigea vers la porte.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Ven 29 Nov - 13:00

Je regardai la femme en arquant un sourcil. Elle avait un drôle de ton, maintenant. Je ne devais rien dire, vu que c'était moi qui l'avait blessée, mais elle devrait éviter de parler comme ça devant Freyja. Car c'était à elle qu'elle doit se montrer reconnaissante. Je l'aurais dégagée d'un bon lancer avec Tahiko en temps normal.

Ce n'est pas moi qui ai construit cette maison, elle appartient à mon clan aujourd'hui éteint depuis très longtemps et chaque génération à eu droit de l'aménager et de la modifier comme bon lui semblait. Si bien qu'une de mes arrières-grand mères trouva qu'il n'y avait pas assez d'espace à son goût et y apposa un enchantement qui la rendit un peu plus  grande à l'intérieur, rien à voir avec le Scarlet Devil Mansion toutefois. La légende raconte qu'un tel rituel à nécessité 3 jours de préparations et une semaine de coma pour cette même arrière grand-mère.

Je tournai la tête en haussant les sourcils puis en soupirant. Quelle histoire... En tentant de restant polie, je pensai que je me tamponnai l'oreille avec une chaussure. Nous lui avions rien demandée... Je regardai Freyja, qui elle aussi semblait agacée. Lorsque la femme partit dans une autre pièce, elle s'approcha de moi et murmura à l'oreille :
— « Via... Désolée de t'avoir presque obligée de l'amener ici. Mais là, je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, mais moi, j'ai sincèrement envie de partir, maintenant. Je pense que tu comprends ma raison. En volant, on devrait pouvoir se tirer d'ici en évitant ses "pièges". »

Je la regardai avec un sourire et lui répondis de la même façon.
Ne t'en fais pas, nous avons agi naturellement, libre à elle de ne pas faire d'effort. On part quand tu veux.

J'étais fatiguée, de surcroit. J'avais juste envie de rentrer et de manger une super tourte de mon amoureuse.
Naki revint, habillée.
Pourriez vous… Me donner Naki no Seiba s’il vous plait, il est fatigué et a besoin d’être rangé, je vous donnerais ensuite la raison de l’attaque en détail ainsi que les références de mes recherches sur la biodiversité de Gensokyo qui se trouve actuellement à Voile j’imagine que ça pourrait vous servir.

Je regardai la lame que j'avais dans les mains. J'avais complètement oublié que je l'avais encore... Je lui rendis son arme. La réponse de Freyja fut clair.
— « Non merci. Je ne vois pas pourquoi j'accepterai la soi-disant amabilité d'une personne qui se croit supérieure à toute chose en ce monde. De plus, vous refusez vous-même l'hospitalité des autres. Les gens qui vous détestent sont compréhensibles. Et le pire, c'est que vous promettez votre intelligence certaine, mais je pense qu'une personne digne d'un intellect élevé ne se permettrait jamais de blesser ou d'agresser sans raison des personnes inoffensives. Oh, pardon ? Vous avez donc des raisons ? Eh bien, je ne veux pas les entendre. On s'en va, viens, Knyvia. »

Après un bref signe d'au revoir, je rejoignis Freyja vers la porte. Je lançai, en partant.
Vous devriez sérieusement songer à aller voir la prêtresse Hakurei, il doit forcément y avoir un moyen de régler votre problème. Je suis là, Freyja. On peut y aller.
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Ven 29 Nov - 17:12

La réaction des fille fut sans équivoque, elles allaient s'en aller sans me laisser le temps de m'excuser et de leur expliquer comme il se devait la situation. C'était TOUJOURS ainsi, personne ne voulait savoir de quoi il en retournait, et vus le caractère de celle qui avait cet air supérieur dont je m'évertuais à ne jamais remettre en place, elles ne chercheraient même pas à comprendre.

Azur avait au moins eu le loisir de me rendre mon bien-aimé Naki no Seiba.

— « Non merci. Je ne vois pas pourquoi j'accepterai la soi-disant amabilité d'une personne qui se croit supérieure à toute chose en ce monde. De plus, vous refusez vous-même l'hospitalité des autres. Les gens qui vous détestent sont compréhensibles. Et le pire, c'est que vous promettez votre intelligence certaine, mais je pense qu'une personne digne d'un intellect élevé ne se permettrait jamais de blesser ou d'agresser sans raison des personnes inoffensives. Oh, pardon ? Vous avez donc des raisons ? Eh bien, je ne veux pas les entendre. On s'en va, viens, Knyvia. »


Elles se levèrent, je ne les retiendraient pas, c'était déjà une mauvaise idée de base d'avoir pus essayer de converser rationnellement avec cet esprit fermé et condescendant. Le fait qu'elle ait dût vivre dans une place très carré et avantageuse, sans avoir à se remettre en question ne l'aidera pas dans l'avenir. Je la regarda avec lassitude, elle avait la même propension à faire les mauvais choix que moi quand j'étais jeune.

Je me levai et les accompagna au hall avec un regard fatigué psychologiquement. Et juste quand l'une se trouva

— Vous devriez sérieusement songer à aller voir la prêtresse Hakurei, il doit forcément y avoir un moyen de régler votre problème. Je suis là, Freyja. On peut y aller.

Mon coeur fit un bon vertigineux dans mon ventre en y laissant une profonde meurtrissure, elle savait.
Je lui répondit avec un simple murmure pour ne pas que Turquoise m'entende et des larmes coulant un peu, très vite, je n'étais pas sûre qu'elle avait le temps de tout comprendre mais il fallait que je le dise.

Un pouvoir de détection mêlé à celui de guérison? J'ai déjà tout essayé pour enrayé le processus de mutation, petit à petit et sous forme de crises, je devient une yôkai, c'est comme un cancer en phase terminal, c'est juste une question de temps, je suis condamnée. C'est ce genre de crise qui explique tout ce qui c'est passé cet après-midi, pourquoi il ne fallait pas approcher le périmètre d'après toi? Je savais que ce qui allait se passer n'était qu'une question de minutes, il fallait que je protège ta fiancée contre... cette chose dégoûtante qui ne fait qu'attendre son heure, je suis déjà moins humaine qu'il y a un instant.
Si j'ai été si sèche et cassante, à mon grand regret, c'est que j'ai toujours été là pour le sale boulot et que l'on me craint pour cela. On me maudit après j'accomplis les desseins de ceux qui me paient, on cache les enfants pour ne pas qu'ils ne me voient à cause de mes cicatrices et de mon œil étrange. On me redoute parce que j'applique la justice des deux côtés et que je n'accepte jamais un contrat sans justification ni enquête de ma part pour éviter de tuer des innocents.
Ton amie... je le voit dans son regard, elle a la même fougue et la même capacité à se mettre dans les ennuis que moi, elle m'a rencontré au moment où nous deux étions les moins disposées à ce genre de rencontre.  Sois en assurée, à aucun moment je n'ai voulu du mal où n'ai mal pensé


Je me tue et prit un petit sourire faussement conspirateur en lui donnant un petit sac en papier

Tiens, c'est un livre de recette contenant de nombreuses pâtisseries, prends ça comme gage de ma gratitude pour m'avoir éviter de briser ton cadeau venu du dieu mort.  

Sur ceux, j'attendit qu'elles disparaissent dans l'horizon avant de fermer ma porte, sans un mot , je prit la direction de mon salon et regarda dans un miroir, il y avait un reflet, le reflet d'un monstre.
Je resta ainsi longtemps, ça n'avait pas beaucoup d'importance, au bout d'un moment je serra le poings et encore une larme me coula des yeux et je frappa de toute mes forces l'objet réfléchissant. Il vola en morceau, j'avais la main qui se mettait à saigner affreusement, toujours coincée dans le trou à présent sans reflet et aussi... cette impression, une impression que j'ai connu par le passé et j'ai failli mourir après l'avoir ressenti.

-On joue les protectrices suicidaires maintenant?
-Tu tombes bien toi, j'ai une théorie.On pourrais en discuter entre gens de bonne entente.
-Alors, tu es venu pour un marché consistant à quoi? Dis-moi, je veux tout savoir.~
-Tu sais à quel rythme la mutation avance, tu sais aussi que c'est impossible de l'arrêter à moins que je ne meurs et qu'il y a trois possibilité de sortie de la crise finale.
-Oui, tu me l'as déjà dit, La Naki qui renaîtra complètement allant jusqu'à perdre le moindre de ses souvenirs antérieurs, la Naki réincarnée qui sera la même personne dans une nouvelle espèce et...
-La bête sauvage, le yôkai en puissance qui ne pense qu'à détruire, je ne demande qu'une chose, si jamais je finis ainsi, tue moi...

Elle eut un grand sourire, je le savais même si elle était manifestement assise dérrière moi, profitant de mon petit confort.
-Tu sais... pour chaque choses reçues, il y en a une autre à payer,ce sera quoi dis moi?

-... Je pense déjà avoir payé la paix.

*Fin*
Pour moi en tout cas, c'est la fin.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum