Etude de Botanique [Terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Dim 24 Nov - 18:41

Freyja s'était absentée de sa grotte quelques temps. Après cette histoire de Solanaceae Dulcamara, la fille d'Odin s'était concentrée sur l'étude des plantes de Gensokyo, afin de décrypter par ci, par là,  les possibles identités génétiques du Monde dans lequel elle se trouvait. De plus, elle et Knyvia avaient eu comme idée, en guise d'honneur au père de Freyja, de tenir un cahier emplit de toutes les espèces naturelles se trouvant dans Gensokyo, et partout ailleurs. Fortement intéressée par ce projet, la jeune bourreau s'appliquait souvent à compléter cet ouvrage. C'est ainsi qu'elle s'était dirigée vers la Colline sans Nom : un lieu visiblement vide, ne contenant que des plantes et autres fleurs. Certes, elle savait qu'elles étaient toxiques, mais la neige recouvrant le Pays des Illusions, la toxicité du lieu s'en serait vue baissée.

La jeune femme aux cheveux turquoise était arrivée en fin de matinée, et possédait, un masque pouvant filtrer l'air, avant de se rendre compte que les fleurs ne dégageaient plus aucune odeur suspecte. Elle retira son masque, et cueillit des tiges mortes et quelques pétales. Elle se murmura.
- << Gardenia Rubiaceae Volkensii, de la famille des rubiacées, dont les effets ne sont ni toxiques, ni antalgiques. Je vais en prendre quelques unes, avec du pollen... On essaiera de les faire pousser à la maison. >>

Elle se releva et partit dans un autre coin, qui laissaient, malgré la couverture de neige, pousser des fleurs aux couleurs chaudes.
- << Tiens, des Bromélias. Étonnant, ça pousse très bien, ici. Je note. >>

Elle cueillit l'une de ses fleurs et la posa dans sa sacoche, puis se releva de nouveau, et se tourna pour examiner les alentours. Visiblement, elle possédait une sensation étrange. Quelqu'un était-il également présent dans ce lieu ? Par précaution, elle se prépara a une attaque, bien que, si son observateur fut un Youkai, elle n'aurait pas la moindre chance, et devrait fuir au Lac Brumeux de suite.


Dernière édition par Freyja Lindén le Ven 29 Nov - 17:40, édité 1 fois
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Dim 24 Nov - 19:40

J'errais dans ma colline sans nom, c'était seule que j'était, tout le temps seule. Seule face à mon destin quand je dût me forger une nouvelle vie à seulement sept ans. Seule que j'avais joué ma vie plusieurs fois par simple stupidité réchappant plusieurs fois de la mort. Seule que j'ai accepté de balafrer mon corps pour une tache que je considérait comme juste.Seule que j'ai décidé de ruiner mon corps et ma santé mentale en abandonnant  le bras gauche et prenant un oeil droit qui me consumait. Seule que je devenais au fur et à mesure la chose que j'avais toujours haïe. Seule que je me transformait lentement et douloureusement en yôkai. J'avais des crises de fièvres parfois, une résistance au poison des collines qui augmentait petit à petit. J'avais surtout héritée des instincts sanguinaires de ma tortionnaire reposant dans mon orbite.

'Fallait que je me calme de toute façon, fallait que je me calme avant de voir quelqu'un, il fallait que je me calme sinon j'allait péter une durite, mes yeux s’écarquillèrent quand je vis une mèche de cheveux orangée me retomber sur mon visage en sueur. Je me les arrachait méthodiquement, un par un pour me calmer les nerfs. Fallait pas que je voie quelqu'un, pas maintenant, j'répondrais pas de moi même.

Je marchais longuement, pas à pas, je vis mon chez moi, mon petit chez moi qui m'avais protégée de tout et de rien en même temps, c'était bien mon chez moi, la coquille de Naki no Seiba recouverte de neige, celle qui n'a plus de nom, cette maison n'a pas non plus de nom et elle se trouvait être la fille d'une colline qui n'avait pas de nom non-plus.

-T'en fais pas Naki, tu vas pouvoir aller au chaud, te calmer pour ensuite boire un bon chocolat chaud et dormir un bon coup, fis-je dans un soupir.

J'allais entrer à l'intérieur avec un air de soulagement extrême mais quelque chose m'en empêcha, l'odeur d'une humaine vagabondant dans la colline, serait-ce encore cette tradition tordue qui recommence? Non, il n'y avait pas ce soupons de lait qu'il y avait toujours, non, aujourd'hui c'était bien différent. L'odeur était différente, très différente même. Le vent m'en appris plus à partir du son, une voix, celle d'une jeune fille fut transportée jusque dans mes oreilles.

- Tiens, des Bromélias. Étonnant, ça pousse très bien, ici. Je note

Merde, quelqu'un, bon, j'allais la chasser aussi gentiment que je pourrais et ce sera tout, rien de grave pour mon image ne partira, faut juste faire comprendre au gens que même quand il n'y a plus de pollen c'est dangereux ici, personne ne devrait traverser le territoire d'un monstre, surtout quand il est réveillé. Je prit alors la route vers la localisation de la voix, en me concentrant bien fort sur mon œil droit pour que je puisse voir mieux que la plupart des êtres vivants de ce monde.

Après avoir marcher dans la neige assez longtemps, je pris un air menaçant en réprimant ma fièvre et dit à voix haute dès que je vis la silhouette de la fille en question.

-Je te déconseille de t'approcher plus de mon territoire, je n'ai pas envie que des gens prennent exemple sur toi et aille ici où il veulent quand ils veulent, c'est chez moi et je n'aime pas beaucoup les intrus.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Dim 24 Nov - 20:27

Freyja se retourna lentement, et observa les alentours, laissant ses cheveux se porter dans le vent. Elle sentit sa propre odeur, afin de jauger la capacité à autrui de détecter sa présence ; Manifestement, c'était toujours à cause de cette fameuse "odeur humaine" qu'elle avait eu des ennuis avec des Youkais. Elle était parfumée d'une fragrance naturelle, savoureuse et sensuelle. Elle pensa sincèrement que l'odeur humaine ne ressortirait pas. Cela dit, le parfum ne semblait en rien cacher une quelconque manifestation de cette senteur humaine, puisque, l'instant d'après, une voie retentit derrière elle, non loin, ni proche. Elle se retourna vers la voix qui l'avait assurément interpellée.
- Je te déconseille de t'approcher plus de mon territoire, je n'ai pas envie que des gens prennent exemple sur toi et aillent ici où ils veulent quand ils veulent, c'est chez moi et je n'aime pas beaucoup les intrus.

Une femme d'une taille bien plus grande que la sienne, svelte et aussi pâle qu'une aspirine surmontée d'une chevelure cuivrée, bourrée de cicatrices lui faisait face. Elle arqua un sourcil et l'observa de manière condescendante, de haut en bas, puis se positionna une jambe droite et l'autre légèrement pliée, le bas du dos orienté vers la jambe figée.  A la vue de ses vêtements, Freyja pensa qu'elle devait être une espèce de mendiante tentant de cacher sa pauvreté. Elle notait, en quelques centièmes de secondes, le nombre d'imperfections physique qui la séparait de son propre corps, qu'elle jugeait parfait. Finalement, elle se remise droite et croisa les bras, tout en la fixant dans les yeux.
- << Plaît-il ? Sans vouloir vous sommer de me laisser le champ libre, je vous prierai avant tout de vous présenter en toute bonne uniforme. Ensuite, je vous dirais bien que votre nom, et peu importe quel est il, n'est indiqué nulle part sur cette propriété, et qu'en l’occurrence, tout être désireux de s'aventurer sur ce terrain est parfaitement en droit d'exécuter son envie. De plus, je suis ici en vue de compléter un manuel scientifique, et je suppose que, dans la mesure ou un ouvrage scientifique est bien plus important que la privatisation des propriétés, je suis également en droit d'inspecter ce lieu afin d'y récolter des informations essentielles pour l'évolution de votre piètre société. >>

Elle marqua une très légère pause, puis reprit aussi rapidement.
- << Soit, par pure politesse, je vous indique que je m'appelle Lindén Freyja, Enchantée. >>

Elle n'avait pas calculé que cette femme pouvait être un Youkai - au même titre que Knyvia, au sens où les Youkais pouvaient posséder une forme humaine -, mais elle passa ce détail. Elle voulait récolter des informations sur les plantes, et elle le ferait, que cette rouquine soit là, ou non.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Dim 24 Nov - 22:37

Elle se retourna en faisant légèrement voler ses cheveux bleus, montrant son visage et ses yeux, un visage d'être aimé,ça se lit dans son regard, je supporte vraiment pas ça, j'ai mal à la tête, franchement j'en ai mal à la tête c'est horrible. Une douleur lancinante transperça mon crâne à tel point que j'en gémie en me plaquant ma paume sur mon front brûlant en haletant. Pas maintenant le corps! Ne me lâche pas alors que je suis en train de protéger cette idiote contre elle même. Même si le pollen se fait plus rare en cette saison la toxicité de l'air est assez présente pour donner des malaises à ceux qui n'y sont pas habitués. Si un yôkai la trouve dans cet état c'est même pas la peine que j'essaie de m'interposer, je pourrais pas tenir un seul coup de la créature. Je me ressaisit juste au bon moment.

Me toisant d'un regard hautin, elle sembla me considérer quelque seconde, ça me gênait, j'avais l'impression d'être passée aux rayons X avec ces yeux cristallin qui ne devait rien avoir à faire avec mes pupilles sans cohérence, ça se sentait, on était vraiment pas du même monde, dans tous les sens du terme. J'avais moi aussi des origines spéciales au début mais elle, elle dégageait une aura de noblesse qui me faisait chauffer la bile.


- Plaît-il ? Sans vouloir vous sommer de me laisser le champ libre, je vous prierai avant tout de vous présenter en toute bonne uniforme. Ensuite, je vous dirais bien que votre nom, et peu importe quel est il, n'est indiqué nulle part sur cette propriété, et qu'en l’occurrence, tout être désireux de s'aventurer sur ce terrain est parfaitement en droit d'exécuter son envie. De plus, je suis ici en vue de compléter un manuel scientifique, et je suppose que, dans la mesure ou un ouvrage scientifique est bien plus important que la privatisation des propriétés, je suis également en droit d'inspecter ce lieu afin d'y récolter des informations essentielles pour l'évolution de votre piètre société.

Ok je vais pas répondre à ça tellement ça à l'air de sortir d'un livre scolaire, cette colline n'est pas appelée la colline sans nom pour rien ma grande c'est à cause des horreurs du même adjectif qui s'y cache et qui s'y sont produit, cet endroit m'appartient car c'est moi qui ai creusé mon trou ici la première. Enfin, dans mon périmètre de territoire j'ai posé des pièges alors je la déconseille quand même de rentrer si elle ne veut pas finir coincée dans un trou profond de dix mètres de haut ou enchaîné au sol grâce à un ingénieux système de corde qui ne se romprais que grâce à MON intervention. Je crois avoir suffisamment marquée mon territoire pour ne pas écouter  ses déblatérations et me concentrer uniquement sur mon mal de crâne.

Soit, par pure politesse, je vous indique que je m'appelle Lindén Freyja, Enchantée.

Et bien, si on peut pas faire plus snob, bon, par "politesse" je crois que je vais moi aussi me présenter.

-Naki no Seiba, appelle moi Naki no Seiba, c'est un pseudonyme bien sûr mais de toute façon mon vrai nom est inconnue même pour moi même.
Je suis la... maîtresse de ses lieux vois-tu et ils sont trop dangereux pour qu'une gamine dans ton genre se permette d'aller faire des prélèvements, j'en ai déjà fait de tout Gensokyo et je peux t'indiquer le résultat de mes recherches, n'en crois pas mon apparence très virile, je suis avant tout une personne d'esprit et qui est engagée au nom du Tao à faire couler le moins de sang possible. N'espère pas franchir cette ligne et repartir sans en connaitre les conséquences.


Sur ceux je repris mon souffle, malgré ma condition physique assez extraordinaire normalement j'hyperventilais comme une folle. Combat! combat Naki! Ne cède pas à ces trucs qui te dises de la bouffer toute crue après l'avoir gentiment massacrée à main nue, y'a toujours une solution pacifique. J'espère franchement que je l'ai assez intimidée pour qu'elle parte vite et que je m'enferme chez moi.

-Pars maintenant,pars avant qu'il ne se passe quelque chose que je regrette, DÉGAGES DE CHEZ MOI AVANT QUE JE TE MASSACRE!!!!!
Merde, je crois que j'en peux plus finalement...


Dernière édition par Naki no Seiba le Lun 25 Nov - 8:29, édité 1 fois

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Dim 24 Nov - 23:13

Freyja sentait que la demoiselle commençait à s'énerver, mais elle ne bougea pas. Elle se demanda ce qui passait par la tête de cette femme. Elle devait être folle pour réagir aussi violemment à une simple présentation de courtoisie. De plus, elle ne faisait strictement rien de mal. Elle afficha une mine étonnée. Comme d'habitude, elle n'était pas du genre à fuir, mais plutôt à dire ses quatre vérités aux personnes qu'elle rencontrait. Et celle-là, elle en valait le coup.

Son étonnement se transforma en froncement de sourcils.
- Naki no Seiba, appelle moi Naki no Seiba, c'est un pseudonyme bien sûr mais de toute façon mon vrai nom est inconnue même pour moi même.
Je suis la... maîtresse de ses lieux vois-tu et ils sont trop dangereux pour qu'une gamine dans ton genre se permette d'aller faire des prélèvements, j'en ai déjà fait de tout Gensokyo et je peux t'indiquer le résultat de mes recherches, n'en crois pas mon apparence très virile, je suis avant tout une personne d'esprit et qui est engagée au nom du Tao à faire couler le moins de sang possible. N'espère pas franchir cette ligne et repartir sans en connaitre les conséquences.


Elle posa sa main sur sa hanche après avoir rangé son encyclopédie et son stylo-plume.  La maîtresse des lieux ? N'avait-elle pas tout juste mentionné le fait que si elle désirait faire part du marquage de sa propriété, elle aurait du le noter, ou clôturer son terrain ? Et... Des prélèvements. Elle aimerait voir ça, pour le semblant de faiblesse psychologique que cette mademoiselle Naki éprouvait, elle avait du mal à croire qu'elle puisse étudier l'empreinte génétique d'un Monde entier. Était-elle seulement au courant de l'existence des Univers ? Impossiblement, non.

Elle se remémora sa phrase : "Faire couler le moins de sang possible". Et pourtant, se dit-elle à elle-même, votre manière d'agir en prouve le contraire. La phrase qui suivit ne fit que confirmer les pensées du bourreau.
- Pars maintenant, pars avant qu'il ne se passe quelque chose que je regrette, DÉGAGE DE CHEZ MOI AVANT QUE JE TE MASSACRE !!!!!

" Quelle vulgarité, putain" pensa-t-elle. "Alors comme ça, elle me tutoie, ne se présente pas, et me parle comme si je n'étais qu'une médiocre créature, tout en me sommant et pire, m'ordonnant, tout comme si elle était ma supérieure, de "dégager" de son territoire ? Et je suis même persuadée que si je me dirige vers les autorités compétentes, personne ne me prouvera la véracité de ses paroles. Oh vous... "

La jeune femme n'avait pas bronché, nullement impressionnée par celle qui lui faisait face. Mais tout de même, elle finit par lui adresser la parole.
- << Ah bon ? De quel droit vous permettez-vous de me tutoyer de cette manière ? Du même droit qui vous offrirait la sacro-sainte faculté de détenir le territoire que vous désirez, sans même réfléchir aux conséquences ? et du même droit qui vous permettrait d'avoir la décision de vie ou de mort sur une personne ? Ne vous trouvez-vous pas légèrement, et je pèse le sens de mes mots, un tant soit peu présomptueuse ? Je suis parfaitement d'avis que vous puissiez éprouver de la jalousie, ou de la haine face à une femme bien plus parfaite que vous en tout point, si ce n'est, évidemment, votre talent à hurler, et je suis également d'accord avec le fait de subir la critique de la "pimbèche anonyme arrogante et excessive", puisqu'il me semble que c'est l'un des deux cas. Mais en aucun cas, ça ne vous donne le droit de décider si ma tête doit rejoindre le sol ou non. Vous n'êtes ni Dieu, ni l'Univers, ni la Mort, ni la Vie elle-même. Vous n'êtes qu'une personne, au même titre que tout chose en ce monde. Vous ne possédez que le droit de défendre vos intérêts, mais encore une fois, je le répète, et Odin sait que je déteste ça, mais je n'ai enfreint aucune règle vitale qui puisse vous poussez à me conduire au châtiment ultime. >>

Elle resta là. Arrogante.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Lun 25 Nov - 9:15

Elle ne montra aucun signe d'intimidation face à mes répliques que je voulais des plus repoussantes sans pour autant recourir aux insultes ou au menaces. J'ai cédée aux menaces mais jamais je ne le ferais avec les insultes, j'étais moi aussi d'une certaine façon un "cœur noble".

Par contre, elle se montra particulièrement venimeuse sur sa prochaine réplique, je m'y attendait franchement pas, et je tenait surtout à la faire partir mais là, elle dépassait les bornes. Elle avait beau être je ne sais quoi de je ne sais où mais même les rois sont soumis à mes ordre chez moi. C'est mon territoire, le territoire qu'il ne faut pas franchir maintenant alors qu’essai de sortir la bête enchaînée.

-Ah bon ? De quel droit vous permettez-vous de me tutoyer de cette manière ? Du même droit qui vous offrirait la sacro-sainte faculté de détenir le territoire que vous désirez, sans même réfléchir aux conséquences ? et du même droit qui vous permettrait d'avoir la décision de vie ou de mort sur une personne ? Ne vous trouvez-vous pas légèrement, et je pèse le sens de mes mots, un tant soit peu présomptueuse ? Je suis parfaitement d'avis que vous puissiez éprouver de la jalousie, ou de la haine face à une femme bien plus parfaite que vous en tout point, si ce n'est, évidemment, votre talent à hurler, et je suis également d'accord avec le fait de subir la critique de la "pimbêche anonyme arrogante et excessive", puisqu'il me semble que c'est l'un des deux cas. Mais en aucun cas, ça ne vous donne le droit de décider si ma tête doit rejoindre le sol ou non. Vous n'êtes ni Dieu, ni l'Univers, ni la Mort, ni la Vie elle-même. Vous n'êtes qu'une personne, au même titre que tout chose en ce monde. Vous ne possédez que le droit de défendre vos intérêts, mais encore une fois, je le répète, et Odin sait que je déteste ça, mais je n'ai enfreint aucune règle vitale qui puisse vous poussez à me conduire au châtiment ultime.

Quelque chose en moi se brisa quand elle me fit cette critique de moi même, c'est exact, je prenait ces apparences dégueulasses aujourd'hui même alors que je devrait combattre ma fièvre au lit. Cette petite part de moi qui se brisa à ce moment là était la retenue que j'avais envers mes instincts primaires. Je dénouai très rapidement mon chignon très serré sur ma tête et la secoua pour libérer dans la bourrasque de vent naissance ma chevelure épaisse et au moins aussi longue que moi même, une longue traîne brun cuivré avec quelques mèches oranges , des nuages noir commencèrent à s'agglutiner dans le ciel. Comme l'avait prédit la grenouille de la montagne mais suffisant pour découper  ma silhouette sur un fond pas très engageant maintenant.

Je relâcha d'un seul coup tout le contrôle que j'avais sur moi même et resta tout aussi honnête, mais cette fois c'était non pas une expression de colère apeurée qu'il y avait sur mon visage mais un air de profond mépris mêlé à une touche de  sadisme ajouté à celui de la souffrance d'une fièvre qui redouble. Elle allait partir ou elle allait laisser tellement peu de morceau qu'elle rentrerais dans une boîte d'allumette.

Magnifique... Tu m'en force à te des choses... Mettons directement les points sur les "i" tant qu'il en est encore temps fillette. Je t'ai donné comme nom Naki no Seiba, je ne suis pas Naki no Seiba, C'est mon sabre qui s'appelle comme ça
Ce faisant je tira de son fourreau la lame au métal couleur d'ébène et au tranchant blanc comme le lait vers le ciel et la planta dans le sol.

Je ne suis qu'une arme, tout comme mon sabre, je n'ai trouvée d’utilité qu'en essayant pitoyablement de me venger et ça à aboutit il y a 3 ans maintenant presque jour pour jour. As-tu seulement connaissance de se que j'ai vécus pour avoir ces cicatrices? As-tu seulement vécu le soupçons du meurtre froid de tes parents devant tes yeux ainsi que le balayage d'un simple revers de main de toute l'identité d'une enfant? As-tu déjà vu le regard de cette enfant perdue qui rêvait chaque nuit de vengeance et qui protégea des dizaines de mômes comme ça contre eux même?

Sais tu seulement ce que retirer la vie signifie pour moi? Oui! Pour certaine personne je suis comparable à la faucheuse! A une démon qui prend un malin plaisir à découper de la chair vivante! Gagner de l'argent grâce à ça me répugne plus que tout, je suis crainte de ma propre espèce et devines pourquoi j'habite ici? Hein? TU VEUX SAVOIR POURQUOI JE ME TERRE DANS CE TROU AU LIEUX DE CHERCHER A FAIRE QUELQUE CHOSE D'AUTRE DE MA VIE?
Tu vois cet oeil,? Tu vois ce bras?
, lui dis-je avec des geste fou en montrant l'endroit où se trouvait anciennement mon bras et mon orbite contenant l’œil yokai. Tu crois que j'ai fais combien de voyage dans ce pays, à le protéger contre lui-même? A alimenter sans cesse la rancoeur qu'il y a entre yokais et humain... , ma vois se perdit en un murmure. Je...n'ai pas le droit de souffrir seule pour une fois? Et toi tu viens et tu me parles d'un dieu qui est mort il y a deux mille ans et pour des échantillons alors que mes recherches se trouvent simplement à Voile. LAISSES MOI!

Un sanglot naquit dans ma gorge, je pleurais comme une fillette pour de bon quelques secondes après, je pris mon  sabre et me retourna avec toute la tristesse que j'ai ressentie durant toutes ces années et que j'ai contenue. Je pris un petit peu d'élan en me retournant pour qu'elle ne comprenne pas ma manœuvre  et fonça aussi vite que je pouvais afin de lui décocher un très puissant uppercut dans l'estomac.  Personne, n'a le droit de toucher mon cœur ainsi.
Pendant une fraction de seconde je pris la peine de lui murmurer ceci à l'oreille:

"Toi qui n'a jamais vécu ça... comment peut tu oser me critiquer un seul instant alors qu'en fait je te protégeais... de moi.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Lun 25 Nov - 12:04

Freyja pensa fortement que cette femme avait un réel besoin de s'exprimer. Et à vrai dire, elle ne comprenait rien à son dialecte. C'était loin d'être une forme de bêtise, mais il était vrai que la discussion tournait scabreuse. Elle suivait le cours de ses paroles, et n'en résultat aucune logique entre ce qu'elle avait tenté de lui faire comprendre et ce que la jeune femme en avait pensé.
Elle parla d'un démon, et du nom de son sabre, de la raison de son dégoût pour elle. Assurément, le bourreau sentait que la bonne dame ne voulait pas entamer une discussion avec elle et préférait plutôt les poings à la parlote.

Ce qui lui fit le plus drôle, fut d'entendre de sa bouche que la vie ne signifiait peut-être rien à ses yeux. En effet, Freyja avait décapité plus de quelques milliers de têtes sans la moindre remise en question, mais elle se souvint que ça avait été intégré dans sa culture, et que les personnes âgées la remerciait toujours avant de mourir, d'abréger leurs souffrances. Elle se rappela que malgré la connotation mortuaire que son peuple avait associé à sa personne, elle avait également une connotation bienfaisante ; Les tabloïds numériques  parlaient parfois des excellents résultats d'enquêtes qui avaient permis à son Monde de connaître des jours meilleurs. Elle se reprit. Non, elle n'avait rien de comparable à cette femme-sans-nom au sabre. Elle n'avait aucune autorité ni sur elle, ni sur le reste du monde.  

Et ensuite, la jeune femme s'attrista intensément. Elle resta fixe, méfiante. Et dire qu'elle n'avait été ici que pour recueillir des petites fleurs, elle s'était mise dans un sacré pétrin. Elle se souvenait bien que Knyvia lui avait dit de faire attention.

Le temps que la jeune femme pleure, Freyja eut le temps de faire un pas un arrière. Mais elle comprit vite le manège, lorsque cette première prit de l'élan. La jeune femme aux cheveux azurs n'était pas assez stupide que pour se laisser amadouer par un geste aussi mal mis en scène.
- Toi qui n'a jamais vécu ça... comment peut tu oser me critiquer un seul instant alors qu'en fait je te protégeais... de moi. Avait-elle murmuré, alors qu'elle pensait sincèrement avoir blessé les organes de son adversaire.

Heureusement pour elle, Freyja avait été diplômée d'état de Criminologie  et avait poursuivit une formation longue durée sur les arts de la furtivité et du tanking. Cette fois-ci, la furtivité l'aida plus que le tanking.
Elle avait paré le coup de la "femme folle" en frappant vivement sur le bord de la lame pour la détourner, puis, agrippa le sabre et le retira des mains de sa propriétaire, pour la balancer à quelques mètres de là. Elle l'avait désarmée, mais ne comptais ni la frapper à son tour, ni se battre avec elle. Cela dit, Freyja sentait l'angoisse arriver. Ce dernier coup de la part de son "ennemie" voulait tout dire : elle serait prête à tout pour la tuer, sembla-t-il, à son plus grand désespoir.

Elle contourna la personne en reculant, encore et toujours précautionneuse.
- << Eh bien dites donc... Je pense très sincèrement que, si vous aviez réellement effectué ces recherches, vous seriez en connaissance que le Gingembre, la Solanaceae, la Valériane, l'Aubépine et le Tilleul sont d'excellents calmants et ne pourraient vous faire que du bien. >>

Elle recula encore, se préparant à une autre attaque.
- << Je ne suis absolument pas contre le fait de vous en procurer, mais calmez-vous, enfin. Je ne faisais que cueillir des fleurs. >>

Elle attrapa rapidement son téléphone portable et l'ouvrit, typant à une vitesse incroyable un SMS via Interréseau BlueMouth pour Knyvia, qui possédait sa tablette IPad8 700G à la maison, tout en jetant un coup d’œil sur la personne face à elle :
<< Knyny j'ai 1 problème, y'a 1 folle qui m'agresse à la colline. xoxox Frey. >>
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Lun 25 Nov - 20:45

Elle para mon coup à la perfection, bien sûr je n'étais pas une amatrice, je savais mieux me battre sans le sabre qu'avec mais tout de même. Je la haïssais, je maudissais ce visage qui n'avait rien connu de ce que la vie peut réserver comme merdes à ses utilisateurs. je retroussait les lèvres en dévoilant des dents qui d'un côté étaient particulièrement aiguës, faîtes pour arracher et déchirer de la chair encore vivante et de l'autre parfaitement humaines, rangées blanches et droites. Je fis un très rapide sursaut en arrière après sa parade en la regardant avec un regard prédateur.
                                           <<Elle va payer... Elle va payer... Elle va payer...>>
C'était tout ce qui se passait dans ma tête, je ne pensait plus qu'à ma tête qui me donnait l'impression qu'elle va exploser et mon cœur qui accélérait à un rythme affolant , je respirais par la bouche en laissant l'air glacé m'irriter la gorge et donner à chacune de mes respiration un rythme plus bestial . La faire partir du périmètre était ma seule priorité, peut importe comment je devais le faire.
 
 Eh bien dites donc... Je pense très sincèrement que, si vous aviez réellement effectué ces recherches, vous seriez en connaissance que le Gingembre, la Solanaceae, la Valériane, l'Aubépine et le Tilleul sont d'excellents calmants et ne pourraient vous faire que du bien.

Un hurlement déchira le ciel d'avant tempête de neige, un hurlement qui n'était pas produite par une voix humaine mais celle d'une bête désespérée. Le cri d'agonie de la femme sans nom qui hurlait de désespoir comme si on la mettait sur le bûcher. Il ne restait qu'une coquille vide à la fin du cri, tout mon être s'était métamorphosé en une vibration sonore.emprunte de douleur pendant que mes yeux était fixés sur mon sabre.

Des larmes coulèrent sans sanglots, des larmes rouges. Mes yeux se firent très gros. Mon échine se courba et mon regard devint vite totalement haineux. Je n'étais plus moi mais la chose qui sommeillait en moi, l'être de regrets et de morts qui émergeait d'outre-tombe. Et qui ne réfléchissait plus que pour mettre à mort.

-Je ne suis absolument pas contre le fait de vous en procurer, mais calmez-vous, enfin. Je ne faisais que cueillir des fleurs.

Un simple grognement haineux lui répondit, exactement le même que s'il était sortit de la gueule d'un loups. Je bandai mes muscles et parcourut la distance qui nous séparait de toute la vitesse que j'étais capable de produire. Je ne ressentait pas la fatigue le moins du monde. Mon seul objectif c'était elle.
Arrivée juste à la bonne distance j'envoya une de mes jambes de façon à ce que même si elle pare le coups, elle tomberai et se ferait quelques bleus au minimum. C'était assuré. Après, il elle tombait au sol, je l'immobiliserais et l’achèverai à coups de griffes et de crocs.
<< Elle va regretter de m'avoir rencontré aujourd'hui>>
C'est ça que j'aurais pensé si j'avais encore seulement cette capacité.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Lun 25 Nov - 21:39

La femme sans nom hurlait de plus en plus, et son visage se transformait. Pendant tout ce temps, Freyja examinait la personne à la fois d'un air peiné et cauteleux. C'était de plus en plus horrible. Ses cris, sa façon d'agir, plus rien n'avait rapport avec la jeune femme qui s'était avérée être malpolie quelques instants avant. La jeune femme aux cheveux lagon reculait, encore et toujours, lentement. La peur et l'angoisse commençaient à s'installer en elle, écarquillant ses yeux, mais ne détachant pas son regard de la fille... Non, du monstre qui se trouvait vis à vis d'elle.

Elle rangea son portable rapidement, et posa un poing fermé sur sa poitrine, tout en continuant de reculer. Jusqu'à ce qu'elle finisse par grogner comme une bête sanguinolente tout en la fixant. Qu'allait-elle bien pouvoir faire ? Knyvia n'était pas là. Avait-elle seulement reçu son message ? Et si ça se trouvait, elle s'occupait de leur arbre ou d'autre chose, alors qu'elle, elle était ici, très certainement face au plus horrible des Youkais qu'elle n'avait encore jamais vu.

Une larme parcouru sa joue gauche.
Le monstre approcha, d'abord lentement, puis, accéléra son rythme, tout en râlant, le souffle à semi-coupé par la couverture de neige et de givre qui embaumait l'air. Freyja tomba au sol, avant même que la chose ne la touche.
<< C'est fini. >>

Un coup de pied d'une violence véhémente lui asséna la tempe. Elle tomba. Sa vue se brouilla. Elle n'eut le temps que de voir ses griffes s'approcher d'elle, avant de s'évanouir.

<< Knyvia... >>

Inconsciente.


(hrp : Au tour de Madame Via qui vient en beau prince charmant. <3)
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Lun 25 Nov - 22:05

Je courrais aussi vite que le pouvait avec ma fusion la plus rapide. La plaquette que m'avait laissé Freyja avait vibré, et j'avais pu y lire :
<< Knyny j'ai 1 problème, y'a 1 folle qui m'agresse à la colline. xoxox Frey. >>
Elle était partie seule à la Colline sans Nom, m'assurant que tout irait bien. J'avais baissé ma garde, étant donné que nous n'avions plus été victimes d'attaques de youkais pendant nos promenades. C'était une erreur... Et maintenant, Freyja était en danger. S'il avait fallu qu'elle m'envoie un message, c'était qu'elle pensait que c'était grave. Et la connaissant, ça l'était vraiment.

Je commençai à voir les fleurs de la colline lorsque j'entendis un cri. Un cri bestiale, terrible. Si c'était la folle, c'était pire que ça, dorénavant. J'accélérai plus l'allure, si c'était encore possible. Je vis quelque chose qui me glaça le sang. Une personne aux cheveux brun aux reflets cuivrés venait d'asséner un coup de pied sur le tempe de Freyja qui était à genoux. Redoutant ce qui allait arriver par la suite, j'invoquai Infinite Sword et bondis. J'arrivai, trainant sous mon élan, juste entre mon amoureuse et son agresseur. Je parai ses griffes avec mon fourreau. Je le pris à deux mains, et changea ma fusion pour celui de la terre, celle avec le plus de puissance physique.
Dé... GAGE ! criais-je en renvoyant de toutes mes forces mon adversaire.

Elle vola dans les airs. Je me relevai, tirai une lame et me mis en garde. Je demandai à Aqua de voir si Freyja était gravement blessée. Sa réponse me soulagea, elle était juste assommée. Cependant, le coup avait été violent, j'allais m'assurer de lui renvoyer ça.

"Initiation élément : Glacies"

La neige autour de moi commença à virevolter, et des flocons apparurent sur ma robe. J'analysai rapidement mon adversaire. Une femme au corps couvert de cicatrices, au regard dément. Il n'y avait aucun moyen de discuter. Le seul moyen d'arrêter tout ça, était de la neutraliser. D'une façon, ou d'une autre.

((hrp: à ton tour Naki !))
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Lun 25 Nov - 22:40

Au moment où la bête en moi allait savourer un massacre frais de cette jeune fille qui l'avait réveiller, une autre personne se mit en travers de mon chemin, barrant le chemin de mes cinq seuls griffes avec une épée. Elle me lança un regard haineux et me fit valser grâce à je en sais quel puissance un peu inférieur à la mienne.

— Dé... GAGE ! Me lança t-elle sur mon propre territoire.

Ce n'est pas grave, elle n'a pas dût voir qu'elle m'envoyait en plein dans la trajectoire de Naki no Seiba que je pus rattraper en vol puis me retourna dans ma chute pour atterrir avec un sacré dérapage.

Son odeur, proche de celle de l'humaine mais avec un soupçon différent qui prouvait son appartenance au genre des yôkai. Je connaissais beaucoup de yôkai et instinctivement j’analysais le visage et l’odeur de la nouvelle venue. « Knyvia Hikeru », je ne savais pas ce que ça voulais dire mais je savais que c’était potentiellement dangereux. Je grognai à nouveau à son encontre, cette voleuse de proie le sentira passer. J’hurlais de haine et serra la garde de mon sabre tellement fort que du sang coulait de la paume de ma main.

<<Pourquoi le monde ne me laisse t-il donc jamais en paix ?>> C’est ce qu’aurais pensé la femme en moi.

La seule chose qui parvint jusque dans mon cœur c’était la sensation que quelque chose  était en train de le serrer avec des pattes griffues et rugueuses. Des larmes de sang parvinrent encore à mes joues et mirent en relief les motifs étranges et malsains que dessinaient mes innombrables cicatrices. Soit je gagnais la paix en me condamnant à l’enfer pour avoir froidement détruite deux pauvres âmes soit je le rejoignais tout de suite en mourant sous les coups de la nouvelle chasseresse aux cheveux d’azurs.

Elle m’avait empêché de me reposer maintenant. Je vais la massacrer. Tout était simple dans ma tête, j’étais devenue une bête de désespoir qui ne pouvait plus que le semer. Peu importait la fièvre, peu importait la raison, je vais leur faire comprendre ce que j’ai vécu. Au centuple. J’hurlais de douleur une fois de plus en me plantant les ongles dans le crâne et en gardant inconsciemment la prise avec mon arme.

J’entendis soudain dans la bourrasque, le début d’une formule, ça me réveilla, j’avais mon sabre ensanglanté dans la main et une ennemis mortelle. Cette fois C’était de la rage qui transperçait de mes comportements bestiaux. Je m’élançai sans voir la semi-transformation de la dénommé Knyvia et courut à une allure folle en me préparant à esquiver des centaines de projectiles envoyés dans ma direction, je ne le faisais pas de grès, c’était mon corps qui se rappelait de tout cela. Les prochains coups que je donnerais seront fait avec tout mon potentiel musculaire. Si son arme ne possède pas elle aussi des qualités enchantées je le briserais. Je la briserais, je la tuerais, je lui arracherais les ongles, lui couperait la langue et lui casserait les os. Je lui boirais son sang et lui sucerais la moelle.
Je les tuerais tous !

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Lun 25 Nov - 23:05

Des cris. Elle entendais des cris, et des grincements. Et puis, ce râle haletant. Un corps qui tombait non loin. Elle entendait d'une part le vent, qui semblait souffler bien plus amplement, et d'autre part, des gestes ou des voix. Les connaissait-elle ? Elle n'était pas assez... Apte à le savoir tout de suite.

Elle sentit une douleur au crâne. Et quelle douleur. Jamais de l'entièreté de sa vie, elle n'avait été violentée, si ce n'était qu'une balle de 47 dans la poitrine. Elle se souvenait que ça avait été une expérience particulièrement douloureuse, mais non sans excellents soins. La tête... Sa tête, au contraire, ne lui avait jamais fait autant mal. Ni mal tout court. Son visage affichait un froncement certain. Le bon signe, c'est qu'elle ne s'était absentée que quelques minutes. Le mauvais signe, c'est qu'une légère marque de sang coulait le long de sa tempe.

Elle tenta de rouvrir les yeux. Encore, juste encore un effort. Elle y parvint finalement, légèrement. Mais sa vision était floue. Elle ne parvenait pas à savoir ce qui se trouvait devant elle. Suite à cela, elle leva un bras, qui retomba de suite au sol. Sa migraine la plaquait au sol. Elle réussit tout de même à se tenir la tête, et, progressivement, se releva en posant un coude au sol.

Sa vue s’éclaircissait. A son plus grand bonheur, elle vit la robe de Knyvia. Knyvia était là, pour la protéger, certainement. Elle poussa un soupir, entrecoupé d'un toussotement, puis se retint le crâne. Bon sang, quelle était cette douleur. Comment un simple coup de pied pouvait l’assommer autant. Un simple toussotement lui donna l'impression que son crâne allait se fissurer.

Elle observa plus loin et recroisa le regard du monstre qui s'était développé à la place de la jeune femme. Elle fut prise de panique, et rampa, comme elle le pouvait, jusqu'au pieds de son amoureuse, alors que cette dernière incantait Glaciès. Elle tira légèrement sur le pantalon de l'élémentaliste.
- << Via... Ne la tue pas... Elle est... Simplement malade...>>

Elle retomba instantanément au sol et posa ses bras sur son front. La douleur était trop forte.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Lun 25 Nov - 23:37

Tandis que mon ennemie me fonçait dessus, je sentis qu'on me tirait légèrement mon pantalon.
- << Via... Ne la tue pas... Elle est... Simplement malade...>>

Pourtant, cette femme ne semblait pas vraiment malade. Juste hors de contrôle. Son visage... une partie avait tout d'un humain, l'autre avait les dents pointus... Elle était qu'en partie youkai... ? J'eus un rictus en faisant un cercle vertical autour de moi avec mon épée. Des pics de glace apparurent, et foncèrent vers la femme.
"Comme si j'allais la tuer..."
J'analysai ses réactions. Comment elle esquivait, ce qu'elle regardait, ses mouvements.
"Charge : dix."

Quoiqu'elle fasse, elle avait une faiblesse, n'importe quoi. A la moindre erreur, c'était fini. J'affermis ma garde, attendant le contact. Si même Freyja ne voulait pas qu'elle soit six pieds sous terre après avoir été agressée, il devait y avoir une raison. L'état de son corps m'inquiétait. Au bon moment, j'y mettrais la charge maximale, en visant la tête. Même un oni en serait assommé.
"Analyser sa force, compenser par mon agilité, détecter les angles morts, les mouvements inutiles... Amène-toi !"

De plus, après mes visions, je ne m'étais plus battue depuis un moment. J'allais dérouiller un peu. Je me sentais étrangement plus à l'aise avec mes éléments qu'auparavant... Un semi-youkai allait en faire les frais.
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Mar 26 Nov - 12:05

Le vent soufflait dans mes cheveux j’accélérais sans cesse, mon sabre à la main et traînant en même temps que ma chevelure. Mon corps savait que si elle envoyait des projectiles je trouverait le point faible du motif, rentrerais dans le rideau de tir et laisserait Naki no Seiba se repaître de l'énergie contenue dans les tirs. Après cela je comptais me débrouiller au corps à corps, je savait que j'étais la plus forte physiquement et la bête espérait sincèrement que le fait que je passe tous mes jours à m’entraîner sans relâche me permettra de la désarmer et de continuer avec mes arts martiaux. Normalement je n'avais que mon corps et ma tête pour me tirer d'affaire. Là, c'était le corps poussé à son maximum et la simple sauvagerie, le monde des réflexes.
Je concentrais toutes mes perception sur l'épéiste si bien que j'aurais trancher dans le lard de celle que je venais de mettre à terre sans même m'en rendre compte. La seule qui comptait était celle qui représentait une menace.

<<Quoiqu'elle fasse, elle a une faiblesse, n'importe quoi. A la moindre erreur, elle trépasse.>>

C'était en gros la traduction des sensations de la bête, c'était ainsi que pensait les gens qui savaient combattre.

La yôkai se mit en garde, je vis cela parfaitement et plissa des yeux en grognant un peu par réaction. Foulées par foulées, mon esprit avançait en fait à une telle vitesse que ce qui me semblait durer une éternité de douleur n'était que quelques secondes, quelques minuscules secondes. La bête n'aimait pas la provocation, elle la faisait payer avec sauvagerie.
Mon bras prépara de lui même une garde qui permettrait de faire en sorte que je puisse toujours enchaîner  efficacement, ma tête ne servait qu'à combattre.
Je lançai l'assaut en commençant tout de suite par viser à la jugulaire par un coup au revers et arma ma jambe gauche pour enchaîner sur une parade


Dernière édition par Naki no Seiba le Mar 26 Nov - 12:30, édité 1 fois

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Mar 26 Nov - 12:29

Freyja était toujours couchée, et les bras sur le front. Elle avait mal, mais l'intensité de la douleur s'atténuait petit à petit. Elle voyait clair à présent. Elle finit par écarter ses bras de sa tête, et se releva, se prenant appui sur le sol. Elle se tint de nouveau le crâne. Les mouvements n'étaient toujours pas faciles à exécuter, sa blessure à la tempe redoublant d'intensité lorsqu'elle faisait un geste brusque. Elle pencha doucement la tête pour regarder dans la direction de l'élémentaliste, qui s'était un peu écartée d'elle entre temps. Des pics de glace étaient restés figés devant elle. Et plus loin...

... Le monstre était toujours là. L'ouïe de la fille d'Odin revint et elle entendit de nouveau ce grognement insupportable.
- << Quelle atrocité... Qu'est-ce qu'elle a cette... !! >> Se coupa-t-elle.

Freyja aperçu la réaction de la chose ridiculement agressive, se préparant à attaquer sa compagne sauvagement.
- << Knyvia ! Gare à toi !! >>

D'un geste vif, se refusant de plier à la douleur, elle lança sa seconde dague dans la jambe gauche de la bête pour limiter les dégâts, puis retomba sur à genoux, repoussant le sol de ses mains, le regard toujours tourné vers le combat.
Elle se releva alors lentement, et finit par savoir se tenir sur ses deux jambes, toujours en se tenant le côté gauche de son visage et plaquant sa paume sur l'hémorragie. Une petite larme coula le long de sa joue.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Mar 26 Nov - 12:45

"Approche... Approche... "

Elle était bientôt à bonne distance.
- << Knyvia ! Gare à toi !! >>

Je vis une dague partir vers la fille. Par réflexe, j'envoyai mes pics de glace avec. Si elle voyait que Freyja pouvait encore se battre, ça allait mal se passer ! Cela ne semblait pas la ralentir le moins du monde, elle continuait. Elle se mit en position. J'eus un sourire en coin.
"Parfait !"

J'esquivai son coup en bondissant au-dessus d'elle. Au moment pile où j'étais à son niveau, je tournoyai sur moi-même et envoya un arc de glace tranchant sur elle. Lorsque je touchai le sol, celui sous mon ennemie se souleva d'un coup, l'envoyant en l'air. Il restait huit de charges dans ma lame. J'utilisai ce qu'il restait pour envoyer un autre arc de glace, plus rapide, plus grand et plus puissant.

Sans vouloir attendre qu'elle ne tombe, je courus vers l'endroit où elle devrait chuter. J'avais encore quelques idées pour parer ses réactions. C'était dommage pour elle de m'affronter en hiver. J'avais de la glace à foison.

"Charge : cent. Agrémentons la dose."
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Mar 26 Nov - 19:19

La bête vit la fille turquoise se relever et crier, elle n'aimait pas ça.

- << Knyvia ! Gare à toi !! >>

Une petite dague jaillit de la main de celle ci, elle se dirigeait vers sa jambe à toute vitesse mais en même temps des pics de glaces campèrent à la même position et elle dût faire un choix. Il fut vite plus avantageux de plier sa jambe et de laisser se faire toucher le genou pour que l'os arrête la lame et lui permette de continuer sa percée vers les stalactite en les absorbant avec Naki no Seiba, ils étaient magique et leurs essence fut dévorée par mon sabre. Le choc ne fut en rien douloureux, je sentit simplement quelque chose s'enfoncer d'un ou deux centimètres dans mon genou avant d'être renvoyé par quelque chose de dur puis enfin un douce sensation de chaleur collant ma peau, c'était déjà ça.

Azur, sauta au dessus de moi pour esquiver mon coup, je fut emportée par mon élan et dérapa circulairement sur trois pattes pour esquiver le pieu glacé qu'elle m'envoya par la suite et sauta en même temps que le sol pour prendre de l'élan et m'élever quelques mètres au dessus de terre. Elle m'envoya un pic qui n'était peux être pas assez aiguisé pour me tuer mais assez rapide et lourd pour m’assommer, Naki brillait, c'était le signe qu'il était capable d'attaquer.
J'hurlais une dernière fois en sachant que je ne pourrais jamais arrêter l'attaque, il me fallait attaquer et  espérer simplement que cette attaque soit assez rapide pour la blesser gravement, la bête le savait: Azur avait gagné, pouvoir contre simple corps. Elle était une virtuose du combat. Peut être aurait elle fait une digne héritière du clan des enchanteurs qui sait? C'était simplement de l'apaisement qu'avait ressenti la créature, simplement des sous-émotions primaires face à ce qu'elle croyait comme étant sa prochaine mise à mort. Elle hurla une seconde fois et lança Naki avec toute sa force, il brillait au niveau de sa lame d'ambre et avait fait le bruit d'une explosion en laissant derrière lui un petit nuage conique, il était devenue un projectile supersonique.

Il fonça sur le pieu de glace, le rasant et rendant ses contours plus tranchants et continua sa course folle droit vers la direction où se trouvait Azur, elle savait qu'elle ne la toucherait pas et aurait très bien put rendre ce coup mortel mais le loup voulait en fait mettre fin au supplice qui lui tambourinait le crâne et lui broyait le cœur. Il se planta dans un grand fracas en creusant un très beau cratère dans le sol et un souffle très puissant qui souleva un épais nuage de poudreuse.

Elle ferma les yeux sans aucune expression et sentit soudain l'énorme stalactite s'enfoncer dans son abdomen, tout était prévus, la sensation glacé, le fait que la douleur était très minime car traumatique, ce bruit de chair et de tissus qui se déchire d'un coup dans une giclée vermeil et le craquement de quelques os. Elle avait vécu plusieurs fois cette sensation, elle avait fini par y trouver satisfaction, la douleur ne s'éteignait que dans la mort.

J'eu un regard pour Azur qui courrait là où je devais tomber, je sentit le goût du sang dans ma bouche et en cracha une belle quantité dans ma chute. J'étais calme, le combat était fini, la bête savait comme le loups regarder sa fin en face et accepter son destin, dans un sens, elle en était reconnaissante à cette fille qui a surgis pour avoir à elle seule le plaisir de tuer Turquoise.

Elle retomba au sol dans un bruit mat et garda les yeux ouvert, même si le sommeil était très tentant, elle avait les yeux lourds, il fallait qu'elle se batte contre ça, s'était son dernier combat, regarder le plus longtemps possible la fille qui se rapprochait d'elle avant de sombrer dans l'inconscience, je fronça les sourcil et montra mes crocs ensanglantés avant de recracher encore une fois une quantité importante de sang. C'était l'apaisement pour la bête. Le sommeil m'étreignit assez vite, environ dix secondes après que la chute ne cesse. Mes paupière se fermèrent et ce fut le grand noir.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Mar 26 Nov - 19:39

Freyja se tint de nouveau le crâne, mais en voyant le combat, elle ne put retenir une seconde larme de couler. Et quelques temps après, la femme qui s'était presque transformée en monstre était redevenue normale, mais semblait inerte. La fille d'Odin envoya un regard non pas d'amour à Knyvia, mais de méfiance. Cela devait faire longtemps qu'elle ne l'avait plus observée comme ça. Freyja fit un signe d'arrêt à sa compagne, tout en s'approchant avec peine de la femme-sans-nom, la sommant presque de ne plus bouger. Et lorsque ses pieds atteignirent le corps de l'ennemie, elle s'accroupit, et sentit le pouls de celle-ci. Elle était encore vivante, par chance. Elle retira d'un coup sec le pic de glace qui ornait son abdomen.

La Scientique la regardait en même temps avec mépris qu'avec douleur, et ce n'était pas à cause de sa blessure. Elle s'assit sur le corps de la jeune femme, en dessous du diaphragme. Puis, elle leva un poing et lui décocha une droite.
- << Ça, c'est pour avoir amoché mon beau visage. >>

Et de son autre main, elle lui envoya une claque.
- << Et ça, c'est pour avoir ri du don de la vie. >>

Elle parlait froidement, sans hurler. Et après qu'elle fit ça, elle attrapa le col de la jeune femme couchée en dessous d'elle et se mit à la secouer.
- << Mais j'en ai connu, des jeunes femmes jalouses, et j'en ai aussi connu, des allumés qui ne pensent qu'à tuer. Ça ne m'impressionne pas. Par contre... >>

Des larmes se mirrent à couler de nouveau le long de ses joues.
- << Ce que je n'ai jamais connu, ce sont des imbéciles qui sont capables d'estimer chaque être humain au même stade que les autres, sans ne jamais réfléchir ! Réveille-toi, espèce de brute ! Réveille-toi, que je te dise en face que tu ferais mieux d'arrêter de te victimiser sur ton vécu plutôt que de te tourner vers l'avenir ! Réveille-toi que je te foutes la branlée de ta vie, et que je te moralise ta cervelle d'oiseau qui ne pense que par des biens matériaux ! Comment peux-tu penser que je te déteste si je ne te connais pas ?! Stupide, tu est stupide !! Si réellement tu souffrais, il t'aurais suffit d'en parler, MAIS NON ! Tu as préféré faire comme tous ceux que j'ai décapité ! Idiote ! >> Hurla-t-elle, cette fois, bien qu'elle détestait ça.

Une grande tristesse était lisible sur son visage.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Mar 26 Nov - 20:38

Lorsque je vis que la femme avait pris de plein fouet mon attaque, je baissai l'allure. Je l'avais touchée en plein dans l'abdomen, et elle ne semblait plus en état de se battre. Je vis Freyja me faire un signe me disant d'arrêter les frais. J'arrêtai de courir pour marcher, et j'acquiesçai. Elle ne semblait plus être un danger pour personne. En revanche, quelque soit sa résistance physique, le coup était mortel. Il fallait que je la soigne dès que je le pouvais.

Ce que je vis par la suite me fit froid dans le dos. Freyja venait de frapper avec son poing la femme à terre.
- << Ça, c'est pour avoir amoché mon beau visage. >>

Elle enchaîna avec une claque.
- << Et ça, c'est pour avoir ri du don de la vie. >>

Puis elle lui attrapa le col et lui passa un savon qui me fit penser que je devais jamais, au grand jamais énerver la femme que j'aime.
- << Mais j'en ai connu, des jeunes femmes jalouses, et j'en ai aussi connu, des allumés qui ne pensent qu'à tuer. Ça ne m'impressionne pas. Par contre... >>

Elle commençait à pleurer...
- << Ce que je n'ai jamais connu, ce sont des imbéciles qui sont capables d'estimer chaque être humain au même stade que les autres, sans ne jamais réfléchir ! Réveille-toi, espèce de brute ! Réveille-toi, que je te dise en face que tu ferais mieux d'arrêter de te victimiser sur ton vécu plutôt que de te tourner vers l'avenir ! Réveille-toi que je te foutes la branlée de ta vie, et que je te moralise ta cervelle d'oiseau qui ne pense que par des biens matériaux ! Comment peux-tu penser que je te déteste si je ne te connais pas ?! Stupide, tu est stupide !! Si réellement tu souffrais, il t'aurais suffit d'en parler, MAIS NON ! Tu as préféré faire comme tous ceux que j'ai décapité ! Idiote ! >>

Elle l'avait hurlé. C'était suffisamment rare pour le remarquer, elle avait horreur de ça. Et moi aussi, ça me faisait un coup au cœur... J'inspirai un bon coup et m'approchai des deux filles. Je pris délicatement la main de mon amoureuse et lui fit lâcher, tandis que je couchai doucement sur le dos l'autre.
Là, c'est terminé... Il faut que je la soigne avant qu'il ne soit trop tard... Mais d'abord...

Je lui caressai la blessure à la tête, qui disparut au passage de ma main. Puis je m'attardai sur le corps de celle qui venait de se prendre un savon. Je ne l'avais pas loupée, je fis la grimace en voyant la blessure. Heureusement, la glace allait servir à la soigner. Je posai ma main sur celle-ci, qui se changea doucement en liquide qui s'étalait progressivement sur le corps. Ensuite, je posai mes deux mains sur la plaie, et fermai les yeux. J'imaginai la blessure se refermer et ne laisser aucune trace, sans aucune douleur. Le processus était assez long, étant donné que ce n'était pas mon corps et le gravité de la plaie.
Quelques secondes plus tard, j'avais terminé. C'était comme s'il ne s'était rien passé. Je me penchai en arrière et m'appuyai sur mes bras. J'étais légèrement fatiguée et je sentais que je suais. J'avais perdu en endurance... Je regardai Freyja, heureuse de la revoir saine et sauve.
Ça va mieux... ? fis-je avec le sourire.
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Mar 26 Nov - 21:37

Tout était blanc, tout n'était que néant blanc puis le paysage se profila, j'étais toute petite et j'étais chez moi, il faisait bien chaud dans mon lit, je n'avais pas envie de sortir. Je me leva et je vis alors qu'il y avait deux autres petites filles,en face de mon lit. Elles se tenaient la main et semblaient rayonnantes de joie. Je baillai bruyamment et pris la peine de me lever, j'étais toute habillé. C'était les habits que je portais quand j'étais grande, adaptés à ma taille, mais il y avait une manche supplémentaire, non, elle n'était pas nouée c'était tout. Revoir mon bras gauche et en plus vierge de toute marque de guerre me surpris plus que si je ne l'avais pas vus, ce n'était pas bien logique. Je regarda dans un miroir accroché jute à côté de ces deux filles que je considérait comme mes copines et vis avec grande stupeur que mon œil droit n'était pas orange mais du beau vert qui s'accordait  parfaitement avec l'autre, que mon visage était lisse et très beau pour celui d'une petite fille.

Il y avait malgré tout cela quelque chose qui n'était pas bien réel, je ne me souvenais du nom que d'une seul des filles présente, c'était Knyvia Hikeru et c'était tout. Rien qui concerne ces goûts ou pourquoi je la considérait elle et l'autre fille aux cheveux turquoise qu'elle tenait par la main comme des amies, comme cela je le ressentait avant que je ne me réveille.

Je compris que si je n'était qu'une petite fille, ce n'était qu'un cauchemar, tout ce qui s'était passé avant n'était qu'un cauchemar, alors, ma maman... Je sortit de la pièce en courant, suivit des deux fillettes amusés. Il n'y avait pas vraiment de cohérence par rapport à ce que je ressentais mais je savais que si j'étais petite, il y avait quelque chose avec maman qui allait se passer. Je pris plusieurs porte et entra dans une grande pièce qui servait de cuisine, ma mère était aux fourneau, une très bonne odeur se dégageait du contenue d'une casserole qu'elle tenait entre les mains. Je lui sauta presque dessus de joie, sans savoir réellement pourquoi j'étais absolument transportée à l'idée de seulement voir son visage serein et son éternel sourire. Elle me dit de la suivre et alla dans un pas de promenade et ce sourire très réconfortant gravé dans ses lèvres.
En entrant dans la salle à manger je vis une jeune femme assise à table et qui sourit très largement en me voyant, me tira une chaise et me dit de la rejoindre. C'était atypique son apparence, elle avait beau être extrêmement jolie, elle avait de longs cheveux oranges vifs et clairs, la peau pâle et plus impressionnant encore, c'était ses yeux pétillants ce qui devait être blanc était noir et ils étaient orange et aux pupille vertical. Par simple réflexe, je touchais la région mon œil droit, je ne sais pas pourquoi.  Je ne savais pas son nom non plus mais elle avait elle aussi une place très importante dans mon cœur.

-Onee-san..., c'était les premiers mots que je disais de la journée.

Tout d'un coups, la maison se fit froide et délavée, comme si de l'eau était en train de couler sur de la peinture en effaçant tout petit à petit. Celle que je considérais comme grande sœur me fit un regard triste et me fit des geste de la main pendant que j'essayais de m'agripper à elle.

Même pas le temps de la toucher que je sentit comme une chute et que j'ouvris les yeux en respirant comme si je venait de rester en apnée très longtemps, c'était flou et je ne recouvra la vue qu'au bout d'un moment, mes cheveux étaient détachés et ça , ça me perturbais dans la mesure où je ne me souvenais pas avoir défait mon chignon guerrier.

Puis les images et les impressions revinrent, tout me revient en tête comme si je l'avais fait consciemment, absolument tout mais très flou. Je prit un regard sombre et me releva lentement en poussant quelques exclamation de douleurs, constatant le froid mordant sur ma peau et aussi des blessures et douleurs nouvelles qui, je me souvenait, n'était dût qu'à mes propres erreurs. Je les regarda, toutes les deux et en reconnut une malgré que je ne l'afficha pas, je détourna mon regard du leurs et leurs dit simplement.

Je... suis franchement désolé. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça, j'ai pas envie que ça recommence, je vais partir de mon côté et vous du votre, tout le monde sera content ainsi. Si vous pourriez juste me donner Naki no Seiba s'il vous plait, je vous en serez très obligée.

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Mar 26 Nov - 22:07

Alors que Freyja voulut répondre à son amoureuse, Naki s'éveilla, poussant des cris de douleur. Et elle qui était assise dessus comme une demeurée...
Elle se leva et s'assit à côté de la jeune femme aux cheveux cuivrés. Visiblement, filer une fraise à quelqu'un soignait instantanément du coma. Elle se rappellerai ça, si un jour sa Via devait retomber dans le coma. Elle sourit à cette idée, puis, regarda la fille au sol, séchant ses larmes rapidement. L'image, c'est important.
- Je... suis franchement désolé. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça, j'ai pas envie que ça recommence, je vais partir de mon côté et vous du votre, tout le monde sera content ainsi. Si vous pourriez juste me donner Naki no Seiba s'il vous plait, je vous en serez très obligée.

Décidément, elle n'avait soit ni entendu ce qu'elle venait de lui dire, soit, elle était réellement stupide. Elle renvoya un regard condescendant à cette dernière.
- << N'avez-vous donc rien retenu de tout cela ? Ne viens-je pas de vous dire que c'était inutile de penser que nous étions pareilles à ces personnes qui vous excluaient ? >>

Elle marqua une pause.
- << De plus, je refuse que mon comportement soit comparé à la primitivité des habitants de ce Monde. Et je pense très sincèrement que malgré le fait que 'Via vous ai soignée, vos blessures nécessitent de plus grands soins. >>

La fille d'Odin porta Naki comme un vieux sac de pommes de terre.
- << Où est votre maison ? Que je m'occupe de ça. Knyvia. Prends son sabre, s'il-te-plaît... >>

Elle ne savait pas pourquoi elle agissait de la sorte. Mais peu importe.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Mar 26 Nov - 22:30

- Je... suis franchement désolé. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça, j'ai pas envie que ça recommence, je vais partir de mon côté et vous du votre, tout le monde sera content ainsi. Si vous pourriez juste me donner Naki no Seiba s'il vous plait, je vous en serez très obligée.

Je la regardai en plissant les yeux, un rictus aux lèvres.
"Toi, tu cherches les claques de ma Freyja..." pensai-je.

Heureusement pour elle, ce ne fut pas le cas, mais ça ne lui évita pas un sermon.
- << N'avez-vous donc rien retenu de tout cela ? Ne viens-je pas de vous dire que c'était inutile de penser que nous étions pareilles à ces personnes qui vous excluaient ? >>[...]<< De plus, je refuse que mon comportement soit comparé à la primitivité des habitants de ce Monde. Et je pense très sincèrement que malgré le fait que 'Via vous ai soignée, vos blessures nécessitent de plus grands soins. >>

Je confirmai.
Il n'y a qu'à moi-même que mes soins guérissent instantanément. Je ne garantis pas que votre blessure ne se ré-ouvre pas si vous vous levez comme ça...

Je me levai tout en enlevant ma fusion. Tout danger était écartée. Lorsque je vis Freyja prendre la fille comme un sac, je ne pus m'empêcher de sourire.
- << Où est votre maison ? Que je m'occupe de ça. Knyvia. Prends son sabre, s'il-te-plaît... >>
OK !

Je pris le sabre et accompagnait Freyja. L'ancienne ennemie avait bien changé, elle n'était plus du tout agressive. Manifestement, un coup de froid doublé d'une gifle, et ça calmait. Cependant, son corps m'inquiétait... Lorsque je l'avais soignée, elle était en grande partie humaine. En fait, il n'y avait qu'une petite partie de youkai mais... elle se répandait. Ce n'était pas de mon ressort, mais il fallait qu'elle trouve un moyen de s'en débarrasser, ou alors, de se contrôler. L'un comme l'autre, ce n'était pas facile...

Je me grattai le menton, l'air penseuse.
Excusez-moi mais... Vos folies, ça vous prend souvent ?

Je ne me rendais pas compte si c'était indiscret ou malpoli, mais c'était important.
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Naki no Seiba le Mar 26 Nov - 23:57

Je vis le regard de miss Turquoise s'assombrir pendant qu'elle prenait un air méprisant. C'était quoi cette manie de se considérer supérieur au monde qui nous entoure? Un peu énervant mais je cligna simplement des yeux pour que cela se dissipe, j'étais calme et fatigué dans tous les sens du terme. Je ne vais pas descendre plus bas que ce que j'ai déjà put faire.

- << N'avez-vous donc rien retenu de tout cela ? Ne viens-je pas de vous dire que c'était inutile de penser que nous étions pareilles à ces personnes qui vous excluaient ? >>[...]<< De plus, je refuse que mon comportement soit comparé à la primitivité des habitants de ce Monde. Et je pense très sincèrement que malgré le fait que 'Via vous ai soignée, vos blessures nécessitent de plus grands soins. >>

Bon, finalement elle n'avait pas mauvais fond cette jeune fille et la façon dont elle s'adressait à Knyvia Hikeru, j'ai une fiche sur tous les yôkais qui en vaille la peine avec le résultat de mes recherches et une photographie, elle me faisait pensait qu'elles étaient sacrément intimes toutes les deux. Petites chanceuses!
Je ne put réprimer un sourire innocent en me me disant que j'avais sans doute un couple et que c'est sans aucun doute grâce à cela que... comment elle s'appelait déjà... à oui cette Freyja  Lindén est encore vivante et pas dans mon estomac à l'heure qu'il est.  La partie humour noir de moi même de dit que c'était quand même dommage car elle dégageait une odeur vraiment alléchante. Mais laissons le morbide de côtés ma chère.

Sinon, j'ai raté quelque chose ou elle m'a "Ne viens-je pas de vous dire", bah, j'étais inconsciente, y'a que les cons qui espèrent que les gens dans le coma peuvent entendre le moindre mot que l'on prononce, surtout face à la mort.

— Il n'y a qu'à moi-même que mes soins guérissent instantanément. Je ne garantis pas que votre blessure ne se ré-ouvre pas si vous vous levez comme ça...

Oh, vous savez, c'est vraiment pas la peine de vous en faire pour moi, surtout après ce que je vous ai fait, j'ai du matos chez moi, il m'ai déjà arrivé bien pire de toute façon, je me suis même traînée en anémie et hémorragie sévère à cause de la perte de mon bras et de mon œil de la forêt de la magie jusqu'au Eientei.
De plus je suis assez solide et je sais très bien me soigner moi même grâce aux plantes qui poussent par ici, il y a de tout. Ça ira, je rebrousse chemin, vous vous faites ce que vous avez à faire ici... Koa?! Qu'est ce que vous faîte?!


Freyja s'avançait vers moi et me porta sur mon épaule comme si je ne pesais pas grand chose, serte j'étais maigre mais tout de même, ça étonne venant d'elle. Mais bon , je me laisse faire car finalement je suis soulagé d'un sacré fardeau de douleur.

Où est votre maison ? Que je m'occupe de ça. Knyvia. Prends son sabre, s'il-te-plaît...

-OK!

Elle prit mon sabre et se campa juste derrière sa compagne soit juste en face de moi.

Suivez les fleurs rouges aux pétales étranges qui restent malgré la neige, elles tirent leurs énergie des lignes de force qui parcoure le monde et convergent toutes vers chez moi en étant intemporel.
Je vous donnerais des indications à des moment précis et il faudra les écouter à la lettre, plus on se rapprochera de chez moi et plus le poison sera puissant mais aussi le terrain sera encore plus dangereux. Il y a des pièges partout sur mon... bon appelons ça lieux de vie et ils sont pas jojo.!


— Excusez-moi mais... Vos folies, ça vous prend souvent ?


HAHAHA, T'es franche et j'ai ça ma puce! Bah, pas si souvent que ça mais j'expliquerais tout en détail une fois qu'on sera bien installés, vous aurez volontiers toutes les réponses que vous voudrez là bas.
Etragement, Vous, Freyja, vous êtes la personne qui avez en main le plus d'éléments pour me comprendre, je ne vous garderais pas dans l'ignorance longtemps, ne vous en inquiétez pas Knyvia.


[hrp: La maison est en pierre et assez grande et solitaire, je vous décrirez l'intérieur en détail dans le Rp mais attendez vous à quelque chose d'innatendu ^^]

Naki no Seiba

Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : dans ma maison de la colline sans nom

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Freyja Lindén le Mer 27 Nov - 0:33

Le bourreau suivit les indications de son sac de pommes de terre. Du poison provenant des fleurs ? Pas de problème, elle avait un masque. Par contre, une chose qui posait problème fut...

- HAHAHA, T'es franche et j'aime ça ma puce !

Ma Puce !

Ma Puce !

- << Pardon. >>

Ces mots résonnèrent dans sa tête alors que la jeune femme continuait de parler comme si de rien n'était. Freyja tira la tronche. Au sens premier. Elle claqua d'un grand coup de paume bien droite sur une cuisse de Naki.
- << Rien ne m'empêche de vous laisser tomber et pourrir dans la neige, alors évitez de draguer ma femme devant mes yeux, voulez-vous. Compris ? >>

Et dire qu'elle marchait devant Via, et que cette chose était en train de reluquer sa chérie. Elle tenta de ne pas la lâcher, et continua sa route, sans en reparler. Pas de raison d'être jalouse, voyons.
- << Je ne comprends pas en quoi vous pourriez supposer que je sois apte à vous comprendre. Au contraire, je ne vous saisis pas. Votre raisonnement manque de logique. Et je ne fonctionne qu'avec une démarche rationnelle. Ma mère m'a simplement bien éduquée. >>

Elle marchèrent encore quelques minutes, avant d'arriver à un terrain où de nombreuses fleurs ressortaient du sol. D'étranges vapeurs émanaient de celles-ci. Freyja replaça son masque.
- << J'attends vos instructions. Mademoiselle joli cœur. >>
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Knyvia Hikeru le Mer 27 Nov - 12:25

HAHAHA, T'es franche et j'ai ça ma puce...

Je fis la grimace en entendant ma qualification, tout en pensant qu'elle n'avait pas un instinct de survie si développé que ça, au final. Ma pensée fut confirmé par la claque monumentale de Freyja sur la cuisse de Naki.
- << Rien ne m'empêche de vous laisser tomber et pourrir dans la neige, alors évitez de draguer ma femme devant mes yeux, voulez-vous. Compris ? >>

Je ne pus m'empêcher de sourire intérieurement.
- << Je ne comprends pas en quoi vous pourriez supposer que je sois apte à vous comprendre. Au contraire, je ne vous saisis pas. Votre raisonnement manque de logique. Et je ne fonctionne qu'avec une démarche rationnelle. Ma mère m'a simplement bien éduquée. >>

Je me demandai comment avait été son éducation, car je n'en savais pas tellement. Étant donné son vocabulaire, ça  devait être d'assez haut niveau... J'allais bien le voir si un jour je rencontrai ses parents... Je regardai sur côté en y repensant... Nous continuâmes de marcher encore un moment.

Puis nous arrivâmes dans un lieu rempli de fleurs. Aqua me prévint que c'était dangereux, et commença à filtrer ce que je respirais. Je jetai un regard à Freyja qui avait mis son masque.
- << J'attends vos instructions. Mademoiselle joli cœur. >>

... Vous n'avez pas... moins dangereux d'accès ?

A ce niveau-là, pas besoin de déchiqueter les passants, ils mourraient tout seul ici... Je supposai que la mention "joli cœur" était ironique... Je regardai les alentours en me mettant à côté de Freyja.
avatar
Knyvia Hikeru

Messages : 237
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma Freyja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de Botanique [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum