Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Freyja Lindén le Jeu 21 Nov - 16:01

Freyja était parvenue, après une marche relativement longue, à la dite Forêt Youkai. Le lieu semblait néfaste : les pieds des arbres semblaient morts, et cela depuis bien des siècles et en toutes saisons. Le sol, quant à lui, aurait pu être parsemé de sang, si la couleur rouge qui l'ornait avait été autre chose que de simples fleurs.
Elle avait entendu dire par-ci par-là, que c'était un lieu très convoité des Youkais, afin de se servir d'Humains en tant que garde-manger, tout comme la Forêt de la Magie. Elle en frissonnait à cette seule idée. Des dires parlant d'une soit-disant Déesse puante faisaient également rage, comme quoi cette dite Déesse réfuterait les Humains sur le chemin de la Montagne. Jusqu'à présent, elle n'avait cependant encore rencontré personne, et c'était une chance, fort consciente de son invulnérabilité physique face aux monstres du pays Imaginaire.

Elle s'adossa contre un tronc d'arbre, soufflant de légères bouffées de brume chaude à l'instar de l'air ambiant, qui frôlait les moins cinq degrés Celsius.
- << Sérieusement, Mademoiselle Nageku, est-ce réellement raisonnable de faire patienter l'une de vos invitées dans le froid et l'humidité, alors que nous devons faire une partie d'un jeu intellectuel dans l'heure qui suit. >>

Elle pensa tout de même qu'il ne s'agissait que d'une sorte de punition face à son mauvais comportement lors de l'écriture de ses lettres envers la Bête. Mais évidemment, elle ne l'avouerai jamais à voix haute.
Elle patienta quelques minutes encore.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Hikaze Nageku le Jeu 21 Nov - 17:23

En relisant une dernière fois la lettre de cette "Freyja", je trouve que ma réponse n'était probablement pas si dure. Vraiment, me traiter comme un vulgaire chat, moi ? Et même, qui que ce soit d'autre, Shû par exemple, ne mériterais pas d'être traitée ainsi de vulgaire chat de gouttière. Nous sommes des bêtes, des yôkai ! Certes nous étions de simples animaux à la base, mais ça n'est plus le cas à l'heure actuelle. Enfin, peu importe, ça ne sert à rien si ce n'est à m'énerver dans le vent. Et je préfère être le plus au calme possible. Ce n'est pas une ennemie, c'est certain. Elle a simplement mal du prendre mes remarques, ou ma façon de me pavaner. Non mais, "gros nichons", et puis quoi encore ? Quelle vulgarité. Oui, ils sont gros, et alors ?! Que je m'en vante ou non, ça ne changera pas grand chose, ils resteront à la même taille !

- Rah ! Décidément, je n'arrive pas à penser à autre chose ! Je vais faire un tour, peut-être que cela m'aidera à me calmer ! m'exclamais-je à haute voix dans mon salon.

Rien de mieux qu'une petite balade, parmi la neige et les arbres, pour se changer les idées. La forêt était vraiment belle, enveloppée sous cette couche de neige d'un blanc immaculé ... Les humains semblent la détester, mais je vois pas en quoi ... Peut-être en ont ils peur simplement à cause de nous ? Triste vérité ... Je n'ai rien d'hostile envers eux, mais d'autre yôkai le sont. C'est bien dommage que nous soyons tous dans le même panier pour eux ... Mais après tout, cela ne me regarde pas. Je n'ai que faire de leurs avis à mon sujet, je ne les connais pas, et je n'en ai pas envie.
Il semblerait que la balade ait eu l'effet escompté dans tous les cas ! C'est l'heure de rentrer, et peut-être que miss Freyja m'attendra sur le palier de la porte ... Mmmh ? Qu'est-ce que ? Une odeur inconnue se faufila jusqu'à mes narines, quelqu'un qui n'était jamais venu ici jusqu'à présent il semblerait. Cette personne ne devait pas être bien loin, car mon odorat a beau être extrêmement développé, il ne marche pas non plus à des kilomètres à la ronde ... En me concentrant, je peux retracer le chemin. Pas la peine de se presser, je ne voudrais pas risquer de dévoiler ma position si jamais cette personne est hostile. Je peux percevoir des bruits de pas non loin ... Et finalement non. Cette personne venait de s'arrêter et de s'adosser contre un arbre. J'ai localisé à peu près l'endroit où le bruit s'est arrêté. Je me faufile habilement entre les arbres, et, en prenant un peu de hauteur, je jette un œil pour découvrir l'apparence de ce voyageur. Ha, après l'avoir vue, je dirais plutôt "cette voyageuse" ... Ho, mais ? Des cheveux de couleur turquoise, une telle tenue ... Aucun doute, c'est bien Freyja ! Elle n'a pas trouvé la maison ? Pourtant, elle est au pied de la chute d'eau, et plutôt grande ... Je ne suis pas du genre à faire des petites farces, mais la possibilité de pouvoir la surprendre en arrivant derrière elle reste vraiment tentante ... Shû déteint probablement un peu sur moi pour ça, mais qu'à cela ne tienne, puisque j'en ai l'occasion ... Je m'approche lentement de son arbre, et arrivée à sa hauteur, sans retourner ma tête, simplement en la suivant du regard, je lui dis calmement :

- Hé bien, on a perdu son chemin ?  Pourtant, je pensais qu'avec votre intelligence, vous n'auriez aucun problème à trouver ma demeure en cette forêt. Ou peut-être avez-vous, vous aussi, peur de ses habitants, moi incluse ?
avatar
Hikaze Nageku

Messages : 25
Date d'inscription : 03/11/2013
Localisation : Au pied de la montagne yôkai

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Freyja Lindén le Jeu 21 Nov - 18:52

- Hé bien, on a perdu son chemin ?  Pourtant, je pensais qu'avec votre intelligence, vous n'auriez aucun problème à trouver ma demeure en cette forêt. Ou peut-être avez-vous, vous aussi, peur de ses habitants, moi incluse ?

Freyja ne tourna même pas la tête. Même si la jeune femme était arrivée de manière discrète, le bruit de ses pas ne l'avait pas trompée. La neige recouvrant l'entièreté de la forêt, c'était assez compliqué de se balader sans entendre de gros "SCROUTCH SCROUTCH". Elle délia ses bras autrefois croisés, et s'adressa à la chatte.
- << Je ne suis pas perdue, je tentais juste d'éviter de tomber sur cette Déesse puante qui fait tant de mœurs ces derniers temps... >>

Elle finit par se retourner face à la Bête et émit un léger rictus en la voyant, gênée par la vue que lui procurait l'opulente poitrine qui occupait 80 pour cent du corps de la femme. C'était inconditionnellement indécent, si elle en croyait les lois de tenues physiques de son monde. Cela dit, il valait mieux pour elle qu'elle détourne le regard, ce qu'elle fit, bien que cela était contraire à ses principes, pour parler à une personne.
- << Je n'ai aucun mal à trouver une ridicule maisonnette au fin fond des boiseries. Sachez tout bonnement que le plus puissant des humains est encore plus faible que le plus vulnérable des Yokais... Et je n'ai pas la prétention de dire que je suis toute-puissante. En plus de cela, ce ne serait pas du courage que de s'aventurer ici en étant de ma race, mais ça serait de la folie et de la stupidité. Or, vous pouvez effectivement voir que je ne suis rien de tout cela. >>

Elle finit par regarder Hikaze, et lui tendit la main, lui offrant tout de même un léger sourire.
- << Trève de blah blah, je suis enchantée de vous rencontrer, Mademoiselle Nageku. Je suis Lindén Freyja. >>
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Hikaze Nageku le Jeu 21 Nov - 21:51

Pas de réaction. Soit elle jouait bien son jeu, soit elle était plus douée qu'elle ne disait l'être.

- Je ne suis pas perdue, je tentais juste d'éviter de tomber sur cette Déesse puante qui fait tant de mœurs ces derniers temps...

Huh ? Ha, elle voulait parler de celle en haut de la montagne, peut-être. Ce n'est pas comme si elle descendait de son perchoir de toute façon ...

- Hum, je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit à craindre venant d'elle, vraiment. On vous a mal informée. Après, pour ce qui est de son côté "puant" comme vous dites, ça, ce ne sont pas affaires, et je m'en fiche ouvertement.

Outre cette peur infondée de sa part ... Quoique, pour une simple humaine, tout devait sembler effrayant ici, en Gensokyo. Enfin bref, les humains, ces fragiles créatures ... Qui se sentent menacées dès qu'ils voient un yôkai, quel qu'il soit. Fort heureusement, elle n'est pas de cette trempe. Mais fort malheureusement, elle est détestable quant à son comportement envers mon corps. Tu penses que je ne t'ai pas vu sourire de façon moqueuse alors que tu avais tes yeux rivés sur mes seins ? C'est à croire qu'elle n'a jamais vu une poitrine un tant soit peu généreuse. Certes, la mienne n'est pas qu'un peu imposante, mais tout de même, c'est raisonnable. Je n'ai jamais eu de problème avec, ni avec mon dos. C'est extrêmement frustrant de voir ce genre de réaction. Je préfèrerais presque qu'un humain sans intérêt n'arrête pas de les regarder par pur fantasme que de subir un tel regard moqueur de sa part. Elle croit vraiment que j'ai choisi d'avoir un corps pareil ? Ho certes, il me plait parfaitement, et pouvoir séduire des humains pour ensuite les emplir de désillusions reste un petit plaisir démoniaque que je me réserve, lorsque j'ai besoin de me défouler. Ha, et elle détourne le regard maintenant. Irritante, vraiment. Même Shû était moins casse-pieds lorsque je l'ai rencontrée pour la première fois, c'est dire ...

- Je n'ai aucun mal à trouver une ridicule maisonnette au fin fond des boiseries. Sachez tout bonnement que le plus puissant des humains est encore plus faible que le plus vulnérable des Yokais... Et je n'ai pas la prétention de dire que je suis toute-puissante. En plus de cela, ce ne serait pas du courage que de s'aventurer ici en étant de ma race, mais ça serait de la folie et de la stupidité. Or, vous pouvez effectivement voir que je ne suis rien de tout cela.

Ho, bien sûr. Les belles paroles. Et si tu n'as aucun mal à la trouver, pourquoi tu t'es arrêtée contre un arbre pour souffler ? Si tu es si douée, dans ces cas-là, je te laisse me guider jusqu'à "ma ridicule maisonnette", mademoiselle j'ai toujours raison. Je reconnais être imbue de moi-même, mais je pense qu'il ne faut pas pousser. Cela dit, je veux bien lui accorder le reste des points. L'endroit est loin d'être accueillant, même pour le plus fort et le plus brave des humains. En bref, tu aurais juste pu me dire que tu avais peur pour ton petit fessier parce que tu es incapable de trouver ma maison, et incapable de te défendre ... Mais je ne vais pas manquer autant de respect envers elle, ce serait dommage de perdre la face. Par contre, je ne vais pas tout laisser passer non plus.

Trève de blah blah, je suis enchantée de vous rencontrer, Mademoiselle Nageku. Je suis Lindén Freyja.

Ho, ça, je n'oublierai pas ton nom ma grande. Pas avant que tu ne changes d'attitude envers moi. Je ne suis pas une reine, mais je ne suis pas un simple animal domestique. Et d'ailleurs, personne ne peut me domestiquer. A part peut-être une certaine chieuse, mais c'est une autre affaire. Aussi inexpressive que d'habitude, sans avoir réellement besoin de me forcer, je n'allais cependant pas répondre de façon neutre, ou à me voiler la face derrière des fausses manières.

- Hum, bien sûr, vous n'aurez aucun mal à trouver mon humble demeure, c'est pourquoi vous vous êtes installée contre cet arbre pour récupérer votre souffle, en ayant l'air perdue ? Dans ces cas-là, si je m'en vais faire quelques emplettes au village des humains, je suppose que vous n'aurez aucun mal à trouver ma maison le temps que je revienne ? Ne vous embêtez pas, me serrer la main ne ferait que vous geler encore plus sur place, mon manque d'expression et ma froideur ne sont plus à vanter. De plus, je ne suis pas quelqu'un qui aime les fausses manières, ne vous forcez pas. Et je mens très mal aussi.

Toujours de marbre, je tourne les talons en souriant du coin de la bouche, et en émettant un petit soupir.

- Mais je ne suis pas cruelle. Suivez-moi, avant de rester ensevelie ici. Les yôkai ne m'approcheront pas, vous n'avez rien à craindre.
avatar
Hikaze Nageku

Messages : 25
Date d'inscription : 03/11/2013
Localisation : Au pied de la montagne yôkai

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Freyja Lindén le Jeu 21 Nov - 22:16

Suite à la manière et à l'irritabilité de la Beast, Freyja détourna le regard, cette fois-ci de manière réellement impolie. Qu'avait-elle fait qui l'avait tant vexée ? Freyja était peut-être une simple humaine à ses yeux, mais ça n'était pas pour autant qu'elle avait moins de valeur qu'elle. Elle sentit néanmoins qu'elle avait mal réagit vis à vis de son corps. Après tout, la femme semblait coquette et incapable de subir la critique, ce qui renforçait très certainement son énervement, sentit à des kilomètres à la ronde.
- Hum, bien sûr, vous n'aurez aucun mal à trouver mon humble demeure, c'est pourquoi vous vous êtes installée contre cet arbre pour récupérer votre souffle, en ayant l'air perdue ? Dans ces cas-là, si je m'en vais faire quelques emplettes au village des humains, je suppose que vous n'aurez aucun mal à trouver ma maison le temps que je revienne ? Ne vous embêtez pas, me serrer la main ne ferait que vous geler encore plus sur place, mon manque d'expression et ma froideur ne sont plus à vanter. De plus, je ne suis pas quelqu'un qui aime les fausses manières, ne vous forcez pas. Et je mens très mal aussi [...] Mais je ne suis pas cruelle. Suivez-moi, avant de rester ensevelie ici. Les yôkai ne m'approcheront pas, vous n'avez rien à craindre..

- << Si vous aimeriez tant que je trouve votre maison, eh bien, je peux le faire, ce n'est absolument pas un soucis. Je me demande bien en quoi tout cela peut avoir une importance quelconque, de toutes manières... >> Dit-elle en regardant Hikaze dans les yeux, fermement. << Ni en quoi le simple fait de reprendre son souffle ou de craindre l'attaque d'un monstre puisse être blâmable... Sachez que je ne crains de toute façon pas le froid.>>

Elle n'en rajouta pas, et baissa sa main, bien que son geste eut été sincère. Elle se tourna vers le lieu qu'on lui avait indiqué "une maison non loin des chutes" et se mit à marcher, n'attendant pas la chatte. Elle se disait que ça ne valait pas la peine de causer avec une femme aussi orgueilleuse. Elle l'écraserait au Shôgi, et un point c'est tout.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Hikaze Nageku le Dim 8 Déc - 9:29

Si vous aimeriez tant que je trouve votre maison, eh bien, je peux le faire, ce n'est absolument pas un soucis. Je me demande bien en quoi tout cela peut avoir une importance quelconque, de toutes manières... Ni en quoi le simple fait de reprendre son souffle ou de craindre l'attaque d'un monstre puisse être blâmable... Sachez que je ne crains de toute façon pas le froid.

Et tout ça en ne me lâchant pas du regard. Au moins, voilà une humaine qui sait ce qu'elle veut. Je dois bien avouer que ce côté là me fascine. D'habitude, nous, les yôkais, sommes craints comme la peste par les humains, tout du moins, dans le monde extérieur. Et cette Freyja, elle est nouvelle par ici, et pourtant, elle n'est pas impressionnée par ma stature ? Intriguant, vraiment. Pourtant, elle avoue bien ne pas avoir l'esprit serein à l'idée de se faire attaquer. Ou peut-être a-t-elle senti que je n'avais de toute façon pas l'intention de l'attaquer ? Ce qui est vrai, à moins que l'on ne s'en prenne à certaines rares personnes pour leur faire du mal, je n'ai nullement l'intention d'attaquer qui que ce soit. Non pas que mon pouvoir ne me permette pas de me battre, mais je n'ai absolument aucun intérêt à blesser ou tuer des humains si ils ne m'ont rien fait. Et puis, elle est plus du genre à utiliser sa tête, autant la prendre sur son propre terrain. Et ça, je peux m'en charger à merveille. Depuis combien de temps n'avais-je pas ressenti cette excitation à l'idée d'une partie intense et ô combien jouissive de shôgi ? Elle ne connaissait pas les règles, mais vu son assurance, elle devrait les assimiler en moins de temps qu'il ne faut pour le dire .... Et cela me changera de Shû qui ne comprends pas, ou plutôt, ne cherche pas à comprendre ... Parfait, vraiment parfait. Les combats sont, certes, très excitants eux aussi, ainsi que l'adrénaline qu'ils procurent, mais une partie où seuls intelligence et réflexion à l'état pur s'entrechoquent, au fil des minutes qui s'écoulent, le nombre incalculable de possibilités qui s'offre à nous, les coups pouvant être prémédités plusieurs tours à l'avance ... Excellent. Nous allons danser au milieu des pièces de cet échec japonais et échanger les plus beaux coups dont nous disposons, tout comme deux maîtres en arts martiaux s'extasieraient du duel qu'ils pourraient s'échanger !

Si vous voyez le chemin, permettez que je prenne une légère avance sur vous, il serait dommage que ma demeure soit un tant soit peu en désordre. Si quelque chose d'imprévu vous tombe dessus, criez mon nom si vous ne pensez pas pouvoir vous en défaire. En vous souhaitant une bonne promenade mademoiselle ~

Je la regardais du haut de ma branche sur laquelle j'avais pris appui afin de traverser la forêt rapidement, le sourire aux lèvres, non pas pour me moquer d'elle, mais simplement à l'idée de cette confrontation qui restera très certainement gravée dans nos mémoires. Lui faisant un petit signe de la main, je m’élança rapidement au travers des branches, le plus vite possible, simplement poussée par la motivation de jouer contre elle, telle une enfant pressée de retrouver ses camarades après de longues vacances pour leur raconter tout ce qui avait pu se passer durant ce temps. La légère brise hivernale effleure mon visage, comme si elle voulait m'enlacer dans ses doux, mais glaciaux, bras pour ensuite m'embrasser et faire une valse avec moi, au beau milieu de son champ d'un blanc immaculé. Mais, alors que je me perdais dans mes pensées, je me trouvais déjà devant ma demeure.

Je crois bien n'avoir jamais été aussi rapide ...

Bien, pas de temps à perdre. Je laisse la porte déverrouillée, et je prépare le salon. Presque rien à ranger, si ce n'est mon service à thé. Je le débarrasse tranquillement afin de libérer de l'espace sur la table, et au passage, j'en profite pour en préparer à nouveau. Pour deux. Je ne sais pas si elle est vraiment friande de thé, mais ce ne sera pas perdu dans tous les cas. Voyons, le jeu de shôgi maintenant ... Il doit être recouvert de poussière, cela fait pas mal de temps que je ne l'ai plus utilisé ... Il est bien là, en haut de l'étagère, près de l'album photo. Plus que poussiéreux même ... Je passe un rapide coup de chiffon sur cette merveilleuse boite, et la pose sur la table. Pas la peine de l'ouvrir et de préparer l'intégralité du plateau, autant prendre notre temps et lui apprendre les bases et les règles. J'ose espérer qu'elle sera elle aussi fascinée par cet art qu'est le shôgi. Il a été ma seule occupation des années durant ... Et je dois avouer que j'ai tout de même un excellent niveau à l'heure actuelle ... Il faut dire, une cinquantaine d'années à pratiquer, cela peut aider. Bien, tout est prêt à présent ... Ho, non, j'oubliais le plus important ! Il faut que je me recoiffe et remette mon kimono en place, je dois être horrible à voir vu la façon dont j'ai bondi pour arriver ici en si peu de temps ...
avatar
Hikaze Nageku

Messages : 25
Date d'inscription : 03/11/2013
Localisation : Au pied de la montagne yôkai

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Freyja Lindén le Lun 9 Déc - 11:10

Freyja sortit de sa poche une sorte de plan-mystère élaboré sur le peu de connaissances qu'elle avait de la Montagne. Elle analysa minutieusement le contenu, et continua de marcher dans ce qui lui sembla être la bonne direction. Quelques minutes plus tard, elle aperçu finalement un cours d'eau. Elle regarda l'amont et l'aval. Forcément, toute chute d'eau se devait d'être en amont, et surtout au vu du rétrécissement du cours d'eau vers les plaines.
Elle passa une vingtaine de minutes à marcher, conservant précieusement en mémoire ses pas, afin de pouvoir retourner en arrière lorsqu'elle aurait fait cette partie de shôgi avec Hikaze. Alors qu'elle ne semblait pas avoir trouvé la suite, elle entendit au loin un bruit, et s'y dirigea. Au final, elle sourit, contente d'avoir bel et bien trouvé la maison d'Hikaze : Une superbe maison s'élevant majestueusement devant deux grandes cascades, ornée de fleurs et d'arbres d'automne tous plus beaux les uns que les autres. Et la neige rendait le tout encore plus agréable à l’œil...
— « Eh bien... Finalement, toutes les bêtes de cet endroit ne sont pas sauvages... »

A vrai dire, elle en fut ravie. Elle marcha lentement alors vers la demeure, puis frappa à la porte, bien qu'ouverte, de ses phalanges. Elle ne voudrait pas paraître impolie et entrer sans qu'elle ne vienne lui ouvrir.
Une odeur de thé se dégageait de la porte. Bien qu'elle n'en buvait pas couramment, c'était agréable de savoir que son hôte avait prévu son accueil.
— « Mademoiselle Nageku. C'est Freyja, je suis là. »

Elle entendit des pas.
avatar
Freyja Lindén
Scientistic of Experience Traveller

Messages : 243
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Avec ma 'Via.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme Humaine et Chat. [RP Réservé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum